L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

QUAND DELINQUANCE RIME AVEC DECADENCE

« Violences urbaines », incivisme, vandalisme, des termes qui ne constituent plus des entrefilets dans l'actualité mais qui de plus en plus la structurent.

Une société décadente est une société qui n'arrive plus à assumer ses contradictions, à assurer la « paix sociale », c'est-à-dire assurer le maintien et la stabilité du rapport social dominant (ici le salariat) avec ses propres moyens, une société qui n'a plus comme recours que la violence pour gérer ses contradictions.

Ces évènements qui choquent par leur violence et la gratuité des actes, sont le fait d'individus qui ont perdu tous repères, qui n'ont plus aucune référence sociale, exclus du tissu social ils s'en prennent à tous les symboles même les plus respectables de notre société comme la violence contre les pompiers

. Ce ne sont pas eux qui sont décadents mais le système qui est capable de les engendrer.


LE PROBLEME ET SA SOLUTION


Comment avoir la prétention de trouver une solution à ce problème alors qu'on ne sait pas, ou plutôt, on ne veut pas le poser correctement. Car de quoi s'agit-il ?

A moins d'affirmer que les « bandes des banlieues » sont des délinquants-nés, ce que l'extrême droite appelle les «bandes ethniques » et que donc la solution est leur élimination au sens physique du terme, la seule autre explication c'est que ce phénomène, qui prend de l'ampleur, est d'origine sociale.

L'exclusion massive de salariés du « bas de l'échelle sociale », combinée avec des relents de racisme de l'époque coloniale a jeté aux marges de notre société toute une population exclue du lien social fondé sur le salariat, d'ailleurs le seul lien que le système marchand puisse créer.

Les cités autrefois ouvrières se sont transformées en « ghettos sans espoir » regroupant une population consciente d'être parquée, exclue, à la recherche d'une stabilité sociale que le système marchand lui refuse. (voir l'article « DROGUE, ECONOMIE SOUTERRAINE ET SOCIETE PARALLELE »)

On a beaucoup critiqué et l'on critique beaucoup, et je pense à juste titre, les conceptions « communautaristes » des pays anglo-saxons, au nom d'une conception de la citoyenneté issue des Lumières. Soit ! Mais le problème c'est que cette intégration citoyenne n'a pas marché pour ces populations. Pourquoi ?

La réponse facile serait de dire, et beaucoup ne se gênent pas pour l'affirmer : « Elles n'ont pas voulu s'intégrer ». Ceci est absolument faux.

Dès le début, dans les années soixante, les immigrés, que nous avions besoin pour nos usines, ont été traités comme du bétail... J'exagère ? Souvenez vous : bidonvilles, marchands de sommeil, ratonnades,... et, ce qui n'a rien arrangé, en pleine guerre d'Algérie... puis, ce qui a aggravé la situation, l'ouverture vers la mondialisation Jusqu'aux Harkis qui ont été, et sont, victimes de la même discrimination...

Le système marchand a considéré ces êtres de la même manière qu'il traite tout individu, de manière utilitaire... Or là, à la différence des salariés nationaux marginalisés, il s'agissait d'une population fragilisée, coupée de ses racines, d'une culture très différente de la nôtre, qui aurait eu un besoin urgent et spécifique d'aide à l'intégration... C'est tout le contraire qui a été fait... et l'on s'étonne qu'à la troisième/quatrième génération la rupture ait lieu... Ce qui est étonnant c'est qu'elle ne se soit pas produite plus tôt.

Nous vivons aujourd'hui, au niveau national, avec les violences urbaines, les conséquences du fonctionnement de ce système aggravées par des politiques irresponsables et démagogiques.

Le repliement communautaire de ces populations ne s'explique certainement pas par leurs volontés de recréer, à priori, une communauté : aucun texte, aucune déclaration, aucun discours, aucun mouvement constitué ne l'atteste, mais par l'incapacité du système marchand de faire fonctionner la citoyenneté. Le système politique de démocratie marchande a été incapable, et est incapable de faire fonctionner l'intégration, d'où le développement rampant du communautarisme qui est un moyen de recréer un lien social refusé par le système lui même. (voir l'article « LA MARCHANDISE CONTRE LA CITOYENNETE »).

Ce que nous analysons comme une intention, la tendance communautariste, n'est en fait que la conséquence du fonctionnement du marché (exclusion d'une bonne partie de cette population du rapport salarial), aggravé de l'échec de l'intégration (ségrégation raciale qui ne dit pas son nom).

Il est bien évident qu'aucune force politique, aucun parti politique, aucun homme politique n'est capable, n'a le courage d'assumer une telle faillite... ces hommes clairvoyants et responsables préfèrent en jeter la responsabilité sur les « sauvageons » (la Gauche), les « bandes ethniques », (l'extrême droite), la « racaille à nettoyer au karcher » (la Droite)... chacun appréciera les nuances...

Nous sommes aujourd'hui entrain de payer non seulement les conséquences du fonctionnement du système marchand, mais aussi l'incompétence des politiciens que nous reconduisons systématiquement au pouvoir.

Pris à la gorge par un problème qu'il ne veut pas voir, l'Etat ne peut plus agir qu'avec ce qu'il connaît le mieux, qui demande le moins de réflexion, qui peut plaire aux citoyens excédés et qui est payant électoralement, la répression.


MAIS QUE FAIT LA POLICE ?


Justement, parlons en

L'accumulation de forces de police ne peut évidemment pas résoudre le problème, au contraire, sa présence est un puissant excitant pour des individus qui désormais exècrent tout ce qui peut représenter un ordre qui les exclu.

La police ne peut agir que sur les conséquences, la délinquance, pas sur les causes de celle-ci. N'oublions jamais que la police n'est que le bras armé du pouvoir, or le pouvoir, l'Etat n'a pas pour vocation de remettre en question le fondement du système dont il est le garant. C'est donc tout logiquement qu'il intervient avec le seul moyen qui lui reste : la force. Ceci est vrai dans ce cas, mais ceci est aussi vrai dans de nombreux conflits sociaux aujourd'hui, du fait du rétrécissement de ses marges de manœuvres.(voir l'article « NEGOCIER, MAIS NEGOCIER QUOI ? »)

La différence avec les autres conflits c'est que, dans les violences urbaines, il n'y a pas à proprement parler de revendications précises telles qu'on les connaît dans les autres conflits, d'où l'apparence du caractère « gratuit » des actes de vandalisme, ce qui bien entendu motive encore plus le pouvoir pour utiliser la force, et avec l'approbation du plus grand nombre qui ne « comprend pas » de telles attitudes d'incivisme... l'impasse sociale est totale.

Dans ce contexte c'est donc le fait policier qui l'emporte sur le fait social. Les conditions de l'intervention policière occultent le vrai problème qui est à l'origine de la situation.

La question n'est plus de savoir « comment en est-on arrivé à cette situation ? » , mais « que s'est-il passé lors de l'intervention policière ? ». La discussion, la réflexion, si j'ose dire, glissent sur le terrain de l'anecdote, de la désinformation, quand ce n'est pas de la propagande et de l'exploitation politicienne. Les protagonistes racontent chacun leur histoire, ont leur version dans laquelle ils sont innocents et victimes, se renvoient la responsabilité,... ce qui se termine dans les méandres des polémiques politiciennes, des procédures administratives, voire judiciaires.... jusqu'à la prochaine fois. Car il est bien évident qu'il y aura une/des « prochaines fois »... tout simplement parce que rien n'est réglé et que la situation qui a engendré l'évènement perdure.


Le phénomène de violence que la France connaît sur le plan intérieur est en fait un des aspects, le volet local, des conséquences de la mondialisation marchande. L'instrumentalisation des individus, le pillage des richesses naturelles à travers toute la planète, le développement inégalitaire, autrement dit le développement économique fait en dépit des valeurs humanistes, atteint aujourd'hui les limites du tolérable pour les riches, du supportable pour les pauvres. Le déploiement de force dans les cités n'a d'égal que l'érection d'une muraille protectrice autour de l'Europe et/ou des Etats Unis pour contenir la pauvreté. Il est temps d'en prendre conscience.


Patrick MIGNARD

Voir aussi l'article « DECADENCE »

Ecrit par , à 16:06 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  Anonyme
05-11-05
à 04:02

analyse en profondeur

Faudrait faire lire cet article au nain enragé
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
05-11-05
à 17:41

On peut continuer à bruler des voitures, mais il faut un objectif.

Pierre Bourdieu

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
05-11-05
à 22:10

Re:

Longue vie aux concessionnaires Renault Peugot, Citroën et autres! Il va bien falloir remplacer ces quelques milliers de voitures brulées...

Vive l'économie de marché.

Plus le pauvre fait le con

Plus les riches s'enrichissent...

Putain de système !

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-11-05
à 00:50

Voiture mon cul

La propriété c'est du vol !
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-11-05
à 09:45

Re: Voiture mon cul

"évènements qui choquent par leur violence"
"la gratuité des actes"
"individus qui ont perdu tous repères, qui n'ont plus aucune référence sociale"

Ahh évidemment.... quand c'est un ouvrier en bleu de travail ou , apothèose, un professeur du secondaire, ou , merveille des merveilles, un prof d'université, alors le geste est beau, il a du contenu et du sens.....mais quand c'est un jeune des cités.... gratuité... pas de repères...choquant

A la télé l'autre jour j'ai entendu un jeune de ces cités qui disait quelques chose comme, de mémoire, "c'est notre mais 68 à nous"......le malheureux  s'il savait ce que les théoriciens modernes de la révolution en pensent  de son mai 68....

" Le repliement communautaire de ces populations"

Lors des dernières émeutes des ghettos noirs US, en france on s'extasiait, alors que la-bas il y avait de graves violences inter-raciales. En France pas de signes depuis une semaine de divisions entre communautés (du jamais vu meme aux USA)  mais les reflexes de la gauche qui "pense bien" sont toujours là.

Le saviez-vous : en 71 les émeutiers n'avaient pas lu Bourdieu et Spinoza. La plupart de savaient d'ailleurs pas lire.

Question à cent francs : téléportez dans le temps  extreme-gauche et  anarchistes français d'aujourd'hui en 1871,  que font-ils ? que disent-ils ?  (reflechissez bien avant de répondre)

Lorsque ces troubles seront finis il sera passionant de recenser les commentaires, et les silences aussi, qu'ils auront engendrés.

Remarquez qu'il y a du positif dans tout ça : anarchistes et extreme-gauche ne pourront pas , ça c'est sur, etre accusés de quoi que ce soit, puisque non seulement ils sont totalement coupés de ce qui se passe mais en plus le ton est plutot à la critique (plus ou moins condescendante selon les cas).


Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-11-05
à 10:24

Re: Re: Voiture mon cul

Meme commentateur que précédent. Je reviens à l'instant des forums virtuels de la LCR et de LO. A ne pas manquer. Si les anarchistes se caractérisent plutot par leur silence (cf mai 68 :-)) l'extreme-gauche est toujours plus loquace, et donc plus amusante. (le "lumpen" prolétariat pour beaucoup.... :-) -bref des contre-révolutionnaires de banlieue-  le PCF a de dignes successeurs)

Répondre à ce commentaire

  sebiseb
06-11-05
à 11:27

Faudrait-il encore..

J'imagine bien des anarchistes, ou des mecs de la lcr, ou autres se pointer pour aider la jeunes dans leur lutte.. Inévitablement, ils seraient pris à parti par ces jeunes !

Malheureusement, si les populations de ces ghettos vivent un drame au quotidien, nul doute que ces jeunes n'aident en rien à ce que cette misère ne soit pas plus excluante. Car au lendemain de ces émeutes, que se passera -t-il ? Le gouvernement aura pondu un enième plan de sauvegarde. Les habitants qui se présenteront pour un emploi seront systématiquement écartés.. Bref, on ne construit rien sur le coup de la colère !

La révolution, c'est un changement radical de la société. Mais l'obtenir par la violence, engendrera une société violente.
Il n'y a pas d'illusions à se faire sur le sujet, l'histoire parle d'elle même.
Certains, voudraient croire que cette révolte des banlieues est le point de départ d'une grande révolution sociale !? Tandis que certains jeunes pensent faire leur mai 68, d'autres appelent Chirac à revêtir l'uniforme du général De Gaulle ??? Cherchez l'erreur !
Répondre à ce commentaire

  detred
06-11-05
à 15:27

Re: Faudrait-il encore..

biensur que ces émeutes n'ont aucun but politique, c'est un coût de sang!

ça fait depuis que sarko est ministre que ça gueule partout en ile de france, sauf que comme pour tout le reste de la population, on ne nous entend pas

bah là 2 morts, un abus de Sarko >>> émeutes, l'équation est simple

la révolution, mai 68, blablabla, mon cul oui!

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-11-05
à 16:09

Re:

et mon cul, il a la grippe aviaire ?
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-11-05
à 16:15

Re:

Je répondais à Bourdieu par intermédiaire :

"On peut continuer à bruler des voitures, mais il faut un objectif.
Pierre Bourdieu"

Et donc, je disais :
et mon cul, il a la grippe aviaire ?

C’est con de dire ça parce qu’à mon âge on a tout le recul qui permet de relativiser et aussi parce que notre génération n’a pas connu le chômage endémique et catastrophique du mondialisme qui veut que nous soyons le plus rapidement possible tous des pauvres afin de mieux enrichir les riches. Ouais, c’est con à dire, mais par moment, j’ai bien envie de me joindre à eux ! parce que je sais qu’on est tous en train de les enculer à terme ne serait-ce que par notre silence coupable et notre servilité complice d’un système totalement pourri.
Combien d'années nous restent-ils avant que les très riches n'aient acquis tous les biens ayant une valeur ?
N'oubliez pas d'utiliser une formule de progresion algébrique dans vos calculs.

Mais les anars n'ont peut-être aucun bien à protéger ?
Répondre à ce commentaire

  anonym3
06-11-05
à 21:36

Re: Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

  • Et si le nain a peur c'est pas des anarchistes de salon qui font bébelle sur ce site.

tu parles de toi là ? :))
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-11-05
à 22:03

Re: Re: Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

Franchement, vous croyez vraiment que Sarko pisse dans son froc ? Vous êtes à ce point candides ? Mais Sarko sait très bien ce qu'il fait. Il savait très bien ce qu'il faisait en mettant le feu aux poudres en allant narguer les banlieues. La mort des deux gamins ? Mais il n'en a rien à pêter. Tout au plus, c'est tout bénef pour lui. Un peu plus de bordel dans les banlieues et des milliers de braves citoyens se rallieront à lui parce qu'ils auront peur des "troubles sociaux". Quelques milliers de voitures qui crament? Et alors ? Dans quelques mois, qu'est-ce qui restera dans l'esprit du français moyen ? Qu'il y a eu du bordel dans les banlieues et que super Sarko n'a pas flanché ! Et nombreux seront ceux qui diront "Sarko président".

Sarkozy est un type très lucide et très intelligent. Il sait très bien ce qu'il fait. Il sait très bien qu'il n'y a rien de tel que de semer la peur pour attirer les peureux autour de soi.

Cette situation me désespère. Les branleurs des banlieuses sont tellement paumés qu'ils foncent tête baissée dans le piège de Sarko.

Il doit bien se marrer !

Répondre à ce commentaire

  la cause du peuple
06-11-05
à 23:19

Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

Dit toi bien camarade que si  le nain enragé devient président c'est pas quelques voitures qui vont pêter, c'est la France entière.... Ce con de Sarkonazi à beau être de l'UMP, ses méthodes et son verbe sont dignesde Lepen. Le nain et le borgne mange dans la même auge. Qu'il démissione et tout rentrera dans l'ordre.

A bas la répression , vive la liberté .

No Pasaran !

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
07-11-05
à 01:26

Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

effectivement si sarko avait la décence de disparaitre illico (pour le plus longtemps possible) de la vie politique, ca réduirait de beaucoup l'insurrection

mais sarko est sarko, il a voulu jouer au dur, voilà ce qu'il récolte. Lancer des défis machistes aux jeunes des cités, à mon avis c'est une erreur stratégique d'importance :-)  Bien que je pèse au moins 30 kilos de plus que sarko, je ne m'amuserais pas à ces petits jeux avec ce genre de jeunes :-)

Et s'il finit par envoyer l'armée alors là ca va etre le pompon. Si chirac prend l'hélico pour baden ...attention...

ce sarko n'a vraiment pas l'air très intelligent,à mon avis il est plutot fait pour vendre des aspirateurs en porte à porte. Mais il est là, faut se le farcir, boire la coupe jusqu'à ...



Répondre à ce commentaire

  sebiseb
07-11-05
à 12:23

Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

Sous-estimer son adversaire.. Sarko démissione, et il dira, le gouvernement ne me soutien pas, je suis une victime, en 2007 voté pour moi, je rétablirai l'ordre. Sarko reste, et il trouvera moyen de récupérer le truc. Dans tout les cas, les gamins jouent, les prolos payent, et sarko gagnent. il justifiera plus de flics, plus de contrôle au facies, plus de caméras.. plus d'ETAT POLICIER, et ce avec l'agrément du prolo. Les anars deraient mieux d'appeler les jeunes au calme !

Pacifiste vendu ? A qui ? A quoi ? Est-ce à dire que lemonde est binaire ? Soit on est du côté de sarko, soit on est du coté des jeunes ? Une analyse très binaire.. Non pas besoin des médias pour se faire une idée. Dire que la révolte des jeunes est simplement dû à leurs conditions de vie miséreuse dans les quartiers..Tient serait-ce un écho du discours du ps dans les années 80' ??? Bilan : Rien n'a changé !

A qui font peur les jeunes ? Aux prolos des banlieues ? Aux mamans qui emmènent leur gosses dans des écoles brûlées ? Pas aux politiques qui ne feront que légitimer plus facilement leurs mesures répressives, et inquisitoires. Leur légitimité à la tête d'un pouvoir exécutif.
A qui s'en prennent les jeunes à des symboles de l'état ? Des écoles facilent à brûler, des bus tout aussi facile à attaquer ? Et qui paiera ? Le prolo, toujours et encore ? Détruire sans penser à reconstruire.. C'est ça votre révolte ? Qu'ils plastiquent la bourse, l'élysée, l'assemblée nationale.. et ils auront mon soutien ! Non ils s'attaquent à des biens publics, dont le gouvernement trouvera une opportunité pour mieux le vendre à des intérêts privés qui s'empresseront d'y installer des milices privées (appelées entreprise de sécurité).
A qui profitent le crime ? Au pouvoir exécutif, à un état fort et policier, aux fanatiques religieux (qui ont déjà intégré le mouvement eux).. Sans doute pas aux prolos !?

Je suis anarchiste pacifiste et j'assume. Je suis peut être réaliste aussi. Croire que l'automne 2005, en France sera le début d'une nouvelle ère socialement révolutionnaire, c'est se fourrer le doigt dans l'oeil ou être carrément nihiliste !?
Répondre à ce commentaire

  hellios
07-11-05
à 14:39

CONSTIPATOR

Oui ça fais lontemps que ça devait pété et ça y est ! Ces problémes dur depuis lomptemg et un jour ou l'autre fallait bien que ça lache !
Depuis des mois j'attents ça ! Ca sent la merde ca va dégénéré !

Ca y est je suis aller chier un coup et je me sent enfin libre ! Vive la liberté !

Répondre à ce commentaire

  Hellios
07-11-05
à 14:44

Prout !

Vraiment nul ce message ! mais bon j'éssaye de dédramatisé les événement comme je peux.
Bon aller salut les amies et essayé de donné une touche d'humour a vos arguments parce que la on déprime ! lol
Répondre à ce commentaire

  detred
07-11-05
à 18:36

Re: Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

"Les anarchistes, les vrai ! ne doivent jamais se séparer du peuple"

je pensais que les anarchistes faisaient partis intégral du peuple

j'suis con, jme suis lourdement trompé

Répondre à ce commentaire

  detred
07-11-05
à 18:53

Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

"Libérez vos esprits de l'esclavage mental. A bas Big Brother et son télécran .
"

Commentaires en direct du journal france 3 ile de france

-une victime de 61ans à Stains d'un coup de poing dans le front, cet acte POURRAIT etre lié aux mouvements de protestations ...

-sujet sur l'étiquetage de la volaille (ahha), la grippe aviaire blablabla, ah la volaille est élevée en france, + de garanti hygiénique ("1ere info importante "dit le journaliste), ya une guerre des label, bon bref : 01 41 09 34 56, pour les vegans qui veulent rire (le sujet a bien duré 5 minutes, bien pour un journal local où les voitures font kebab)

-débat de 5 minutes sur la consommation du poulet, avec intervenants au téléphone, y en a même qui sont en colère

"peut etre une dernière question pour bien ECLAIRER nos téléspectateurs" (ahah!)

-demain 20h30 nous reviendrons sur les incidents des banlieus, et nous nous interrogerons sur notre travail de journalistes pour couvrir les faits

je vous laisse conclure

Répondre à ce commentaire

  detred
07-11-05
à 18:57

Re: Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

"Je suis anarchiste pacifiste et j'assume. Je suis peut être réaliste aussi. Croire que l'automne 2005, en France sera le début d'une nouvelle ère socialement révolutionnaire, c'est se fourrer le doigt dans l'oeil ou être carrément nihiliste !?
"

non, c'est se fourrer le doigt dans le cul, on peut même atteindre l'orgasme comme ça!

...

Répondre à ce commentaire

  libertad
07-11-05
à 19:11

Re: Re: Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

Detred tu te calmes, j'ai du virer plusieurs de tes propos !
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
07-11-05
à 19:20

Re: Re: Anarchiste pacifiste ? Une bande de vendu oui !

autant pour moi, jme suis fait avoir par la page de pub, j'suis pas habitué lol

-décès de jean jacques le chedanec, tué pour avoir tenté d'arreter un incendie de poubelle

la famille en larmes, sarkozy qui fait "la gueule", vues sur le quartier, "ils protégeaient les poubelles et le parking "(biensur!), réactions endeuillis des gens du quartier, les agresseurs ne seraient pas du quartier, seraient connus

-échauffourées à grigny, 2 policiers blessés, les auteurs des tirs visent les têtes;  5NB : Grigny(91) est l'une des villes nouvelles d'après guerre, comme Evry, St Quentin...), sarko souhaite pas s'exprimer, les habitants se plaignent des incendies de voiture de particulier, des voitures france telecom brulés, le prefet ne souhaite pas régler ces problèmes

-incendie de 426 voitures, violences dans villes réputées  + calmes(92) : Asnières en exemple, Suresnes (incendies cosmétiq), Gennevilliers, un policier raconte que les jeunes provoquent, des zones pavillonaires touchés, le maire d'asnières appelle à un comité de veille sécuritaire, des appels aux couvre feu, interdit vente essence dans récipients

-inquiétude des quartiers pavillonnaires, ex à gagny (93), monop' qui crame, caissières en larmes. gagny ville normalement la plus calme du 93, le maire envisage le couvre feu sans l'intervention de l'armée; couvre feu à Rincy, limitrophe

-rassemblement pacifique à Clichy sous bois, le 3ème jeune brulé appelle à la 'arret des violences de son lit d'hosto

-arrets de 62 personnes, examen dans tribunal de Bobigny, un jeune black clame son innocence, le garde des sceaux clame la + grande fermeté, une avocate : "pression politique, de la police, de la population, risque condamnations de masse"

-sarko, sur la grenade lacrymo du gymnase de Clichy, aurait pété à l'extérieur

-conseil culte musulman : "le coran blame les destructions", appel au calme, vue sur prières dans mosquée, appel solennel à la jeunesse contre toutes formes de violence, "vous cassez, vos parents payent", se veut loin de toute forme de récup religieuse ou politique, volonté de rencontres avec les jeunes agités

-sarko a reçu élus locaux et responsables d'assos issus d'immigration, se félicite du comportemet exemplaire des forces de l'ordre

-interview d'un éducateur banlieusard : politiques abandonnent les quartiers, idée d'injustice, faillite modèle républicain, inacceptable qu'ils brulent quoique ce soit, les matériles des riches sont mieux gardés, aucun interet de cramer une école, l'ordre sera rétabli, appel aux assos, aux parents, aux élus, NOn à la violence et aux incendies, retisser les liens : par éducateurs mais difficiles, négocier l'idée de + de fonds; constat d'une haine durable, y a rien, y a rien, y a rien

-incendie d'école maternelle à achères(78), à savigny sur orges(77) : jets molotovs dans maternelle, sieste des enfants sur matelas de jeu en attendant mieux

Fin de l'édition consacré aux émeutes

Jvous laisse analyser, tout les faits ont été donné dans cet ordre, je les rends le + objectivements (saufs mes petits "commentaires")

Répondre à ce commentaire

  sebiseb
07-11-05
à 21:54

Re: Un seul mot d'ordre,... Désordre !

Léo il est mort, et donc il s'en fout de ton (de notre) avis !

Aaaaaaaaah c'était donc ça qu'il fallait. Des politiques qui se mobilisent en faveur des banlieues !? Quelques promesses à la télé, dans les médias ? Un budget de débloquer ? On fait quelques trucs nouveaux, sympas.. inaugurés avec la populace locale devant les caméras, et hop ça repartira comme avant !?

Ils ont donc réussi les djeun's - Le gouvernement montre qu'il a le pouvoir de faire le bien ou le mal sur la masse populaire. C'est lui et lui seul qui dirige le destin de 8% des habitants des ces cités.. Parfait, j'attendais mieux d'une soit-disant révolte d'opprimés par l'état - Ceux qui désespérés ont brûlé des écoles ??? - Mieux aussi des anarchistes solidaires de ces révoltés de la misère banlieusarde  !
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
08-11-05
à 00:55

Un seul mot d'ordre,... Désordre !

 
Toi qu'est si fort en réthorique, qu'est ce que tu propose pour changer les banlieues ?
Ou peut être t'écris dans ce site juste parceque ca fait bien , ton énorme égo d'ourang outan t'handicape tellement que tu ne supporte pas d'être considérer comme un francais moyen. Alors comme t'as pas les moyen de  jouer du bifton tu fais l'anar. Au moins comme ca tu te différencies de la masse ? Mais quand ca barde un peu , t'as tellement les pounches que tu finis par dire que sarkonazi c'est un mec bien.
Moi je ne prétend nullement connaitre les solutions collectives au problème de la société , je me considère comme anar individualiste et illégaliste (quand la lois entrave ma liberté) personellement dans la vie je me débrouille: je suis marié à une beurette que j'adore, je suis père , je taffe un peu ,  j'ai ma case à la campagne loin de babylone , je cultive mon jardin trankil,... Bref  je m'en sort plutôt pas mal. J'ajouterais même que de toute ma vie jamais les condés ne m'ont demandé mes papiers ( j'ai 32 ans).
Toujours est il que j'habite très loin de Paris , des HLM j'en ai même jamais vu de près. Il m'arrive d'aller à la ville, c'est très rare , il faut vraiment que ce soit indispensable. Mais quand je constate les conditions de vie inhumaines de nos frères banlieusards , qui vivent dans la mouise , insultés par le nain  , ghettoisés , RMIsés à vie, mal formés , condamnés de vivre à perpette dans ces putains de bulding en bêton , qui ne peuvent même pas se rouler un pti beuz entre potos dans une cage d'escalier, controlés tous les soir par les argousins.... Je les comprends , ca ne peut durer, je suis solidaire. Ce sont pour moi des conditions suffisantes pour se révolter et  foutre la merde. Leur révolte est légitime . Il n'ont plus rien à perdre.
De ta morale politiquement correcte  gauchiste intello de la classe moyenne, je n'en ai rien à battre. J'estime que quand l'homme est privé de liberté c'est sont devoir de se battre pour s'émanciper. Quelqu'en soit les moyens.
Bien que le contexte et l'époque sont différent, ces événement avec un peu d'imagination peuvent être mis en parallèle avec ceux de la commune de 1871. A vous de choisir votre camps, versaillais ou communards...

Répondre à ce commentaire

  sebiseb
08-11-05
à 09:25

Re: Un seul mot d'ordre,... Désordre !

Anonyme et en plus on ne sait pas à qui tu t'adresses !? C'est de plus en plus n'importe quoi sur ce forum !

Les communards, ou les versaillais. Les banlieusards, ou sarko.. Je regrette vraiment que les camarades demandent de faire un choix si binaire. Comprendre la révolte de ces gamins (car ce sont des gamins pour la plupart) est une chose. Cautionner leur violence, en est une autre - qui plus est touche surtout des personnes qui vivent dans la galère, comme eux !?

Je l'ai déjà dit ici, pour ma part, je bosse au quotidien avec ces gamins (parfois très jeunes). Ils me racontent leur haine, leur dégoût, les contrôles de police.. Je les aide même à trouver des stages dans des entreprises. Et je lis parfois le mépris qu'affiche certains chefs d'entreprises à leur égard - Mais ne généralisons pas - Certains leur donne vraiment une chance ! C'est vrai que c'est pas facile - Mais aidons les à sortir de cette spirale violente, plutôt que de les y encourager..

Le problème, c'est qu'en agissant de cette façon, ils jouent totalement contre eux. Le mépris sera encore plus grand, la police va enfermer les meneurs, et les autres resteront, plus opprimés que jamais, plus discriminés que jamais.. Oui, ce gouvernement s'en-tête dans une politique policière et judiciaire. Mais depuis les évenéments, dans les bistrots partout en France au comptoir, on entend, sarko, lepen.. ont raison il faut nettoyer toute cette racaille.. Et quand on sait qu'après le bistrot il y a les urnes, alors oui, moi j'ai pas peur de ces jeunes, mais j'ai peur pour l'avenir de ces jeunes !
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
08-11-05
à 21:44

Re: Un seul mot d'ordre,... Désordre !

Il y en a qui prennent vraiment leurs rêves pour la réalité. Vous ne croyez tout de même pas que tout cela va déboucher sur la révolution, ou bien vous n'avez rien compris...
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
08-11-05
à 23:36

Re: Re: Un seul mot d'ordre,... Désordre !

Toi bien sûr t'as tout compris.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
09-11-05
à 09:03

Re: Re: Re: Un seul mot d'ordre,... Désordre !

Euh ! Peut-être pas tout, mais l'essentiel oui.
Répondre à ce commentaire

  ibubolo
09-11-05
à 12:16

Un seul désordre !

bon ça va les enfants ? on peut ranger les playmobils ?

pendant que vous jouiez avec vos figurines, y a vos petitEs amiEs qui se sont fait écraser le museau...  ...pour de vrai...


Elle est où la solidarité ?

...peut-être au fond de la seine


Répondre à ce commentaire

  Woot
09-11-05
à 17:00

Re: Un seul désordre !

Peut être pourrait on débattre de la possibilité du futur plutôt que de s'insulter ?
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
09-11-05
à 17:30

Re: Re: Un seul désordre !

Ce n'est pas s'insulter que dire que certains "prennent leur désir pour la réalité".

Ce n'est pas s'insulter que de penser que "l'autre a tout compris".

Ce n'est pas s'insulter que dire que "l'on a compris peut-être pas tout mais l'essentiel".

Répondre à ce commentaire

  ibubolo
09-11-05
à 23:32

le triomphe de l'ânerie...

nan, mais c'est reculer que d'être stationnaire, on le devient de trop philosopher...
Répondre à ce commentaire

  detred
10-11-05
à 21:46

Re: le triomphe de l'ânerie...

en tout cas ça s'est calmé dans les quartiers

mince alors, on a loupé la révolution, c'est dommage....franchemetn imaginez sa gueule de la révolution, basée sur une émeutes largement composés d'actes laches

en tout cas, seul point positif pour moi : les évènements auront au moins permi de balancer un grand coup de projecteur dans les quartiers

ensuite l'avenir nous dira ce qu'elle a à nous dire, je reste quand même optimiste pour notre quotidien, parait ques les assos obtiendront 100 000 000 d'euros de + je ne sais kan, mais il parait, qui vivra verra!

Répondre à ce commentaire

  de passage
11-11-05
à 11:43

Re: Re: le triomphe de l'ânerie...

bon c'est fini ces délires. franchement s'il y avait vraiment une portée révolutionnaire à se qu'il se passe ça ferait longtemps qu'on serait sorti. pour l'instant se qu'il se passe c'est qu'y a des gosses stigmatiséEs en permanences qui sont très enervéEs et qui pètent pleins de trucs. bon et alors?

elle est où votre portée révolutionnaire? dans la plupart de ces quartiers on rencontre des gravec problèmes de sexismes, de violences gratuites, de capitalisme souterrain, d'autorité. bref pleins de trucs qui nous rapproche pas du tout.

ouais je sais vous allez me dire qu'ailleurs c'est pareils. ben oui, c'est vrai et c'est justement là le problème. est-ce qu'ailleurs y a des potentiels révolutionnaires? dans vos usines? dans vos boîtes? dans votre régie? dans votre syndicat? NON!

alors pourquoi, si partout ailleurs c'est pas "prêt" pour la révolution, pourquoi ça devrait l'être en banlieue?

faut arrêter vos délires (le mien aussi...). si on veut qu'un jour ça puisse déborder, aller plus loin que les bagnoles des voisins qui crâment. va falloir d'abord allez mettre les mains dans la merde et apporter l'anarchie aux gens.

oui je sais, ne me libère pas, je m'en occupe. je parle pas de libération, je parle simplement de propagande (je pense qu'entre nous j'ai pas besoin de préciser se que j'entends par propagande, j'suis pas bolcho...) de discussions, de bouffes et pourquoi pas à moyen terme, de luttes communes.

pour se qui ce passe maintenant, on ne peut être que solidaire, comme avec touTEs les oppriméEs et éventuellement tout de même reconnaître que avec ces quelques jours ilselles obtiennent tout de même plus que les syndicats avec leurs grèves d'une journée...

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
11-11-05
à 14:00

Re: Re: Re: le triomphe de l'ânerie...

"De passage" je trouvais que t'avais mal commençé car tu semblais vouloir rentrer toi aussi dans la folie française du binaire (ici : soit y a rien et on reste à la bibliothèque soit c'est la révolution et on sort)

Mais tu poursuis sans aller dans le renoncement et la deprime. Ca m'a soulagé ;-).

Cependant je crois que ces jeunes nous ont enfin mis le nez dans notre merde : on comprend plus rien à la révolution. Tout le monde est paumé.

Si cette /##@###@@@  (auto censure pour pas choquer les moins de 10 ans) de gauche française comprenait  au moins qu'ils pourraient avoir 2 grenelles   pour le prix d'un.  Mais y a pas de danger qu'ils le comprennent. On va continuer à se battre "pour les acquis" surtout pas pour en concquerir.

Le PS a voté pour Hollande. C'est presque une bonne nouvelle. Je suis partisan de Sègolène présidente en 2007, comme ça on construira des prisons et on enverra les banlieues à l'armée : avec un peu de chance ça devrait suffire à enerver meme le plus valiumisé des français de gauche.  

  
Répondre à ce commentaire

  sebiseb
11-11-05
à 20:38

Re: Un seul mot d'ordre,... Désordre !

Je reviens ce soir devant mon ordi.. et forcé de constater que les choses ne vont pas beaucoup changer !? Mieux sarko et ses propos de fachos sont crédités par une majorité de français - Il devrait toujours maintenir le cap, et être notre prochain président - Alors les camarades : Heureuses ?

Ce qui m'attriste le plus dans nos engueulades, c'est l'autisme de certains sur ce que pense nos contemporains.. Et oui, parce qu'en 1789, le peuple était presque unaniment convaincu de la nécessité de se révolter ! Il était évident, et dès le départ que ce n'était pas le cas  cette fois ci.

Combattre les forces étatiques d'oppression est une chose. Le faire intelligement, en est une autre !

Une bonne chose, peut être. Ce n'est bien sûre pas la enième prise de conscience de la classe politique, et son enième plan social pour les banlieues. Non, c'est la mise en lumière de l'oppression policière inacceptable dont sont victimes quotidiennement les citadins des cités.. A commencer par des contrôles intenpestifs de papiers. Oppression connotée de racisme, qui s'applique à des jeunes issus de la trois ou quatrième génération d'immigrés (rappelons le, appelé par la france durant les trente glorieuses !).
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom