L'En Dehors quotidien anarchiste individualiste

Soutien
Vous pouvez aider à régler les frais d'hébergement sur le serveur, en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors


Rubriques

Liens

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Archives par rubriques

L'En Dehors


Dimanche (26/04/15)
Dix questions … à Libertalia
Lu sur Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur : "Huit ans. Huit ans que le drapeau rouge et noir de la flibuste livresque flotte au vent de l’édition indépendante. Huit ans et quelque soixante-dix bouquins de derrière les fagots de l’alternative culture libertaire, antiautoritaire et anticarcérale. Car publier un livre n’est ni une chose aisée, ni même une entreprise neutre. Il faut souquer, aimer le texte, tirer des bords, corriger le texte, ça gîte sec aussi parfois, souvent niveau finance mais les 40e rugissants en valent le coup, et c’est toujours une aventure de pirates où l’on va à l’abordage du lecteur. Dis-moi ce que tu publies et je te dirai qui tu es … et tu nous diras qui tu es plutôt. Libertalia est une maison d’édition qui nous montre que l’engagement c’est la vie et qui, en huit années d’un dur, laborieux, artisanal mais aussi jouissif labeur a su distiller dans son catalogue un fameux arsenal dialectique de critique sociale. La crique du capitaine mais sans capitaine, ni dieu, ni maître.
Lire la suite ici

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 09:02 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Samedi (25/04/15)
Pourquoi lutter ?

Lu sur Soyons sauvages : "L’époque est au chacun pour soi et au « tou-te-s contre tou-te-s ». La propagande portée par l’idéologie dominante nous pousse au replis individuel, en nous faisant croire qu’il est impossible de changer les choses collectivement,  que les seuls possibilités de changement sont à la marge et à grand renfort de petits arrangements et de clientélisme.On nous présente l’ordre actuel comme un horizon indépassable, quant on ne nous explique pas que la dégradation de nos conditions de vie est inéluctable.

Lire la suite ici

lutter
Mis en ligne par endehors, a 15:28 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Vendredi (24/04/15)
Que crève leur démocratie
Lu sur Le Monde libertaire : "Le prétendu « devoir » citoyen est tellement moribond que nos parlementaires en quête – hypocrite – de légitimité populaire en sont rendus à vouloir rendre le vote obligatoire ! Bah tiens. Il paraît que les Belges l'ont déjà mis en place depuis un baille. Tu votes, c'est bien ; tu votes pas, tu paies 30 balles. Avoir recours à pareille mesure en dit long sur l'état de décrépitude du système démocratique parlementaire, dans lequel les sujets de ces messieurs-dames de l'État ont de moins en moins confiance. Les échéances électorales passent, et les taux d'abstention explosent, traduisant de manière on ne peut plus explicite le désamour des potentiels électeurs à l'égard de cette démocratie putassière qui n'en finit plus d'avancer à marche forcée contre les classes populaires.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 20:25 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (22/04/15)
LE VOTE OBLIGATOIRE MESURE ANTI DEMOCRATIQUE
« Vous n’aimez pas notre soupe ?... On va vous obliger à la bouffer ! »

On devait y arriver. Les politiciens,affolés par le discrédit dont ils sont l’objet et qui se matérialise, lors des farces électorales, par un taux d’abstention qui n’en finit pas de monter, se doivent de « sauver la face ». Ils le font de la pire des manières qui soit.

Mis en ligne par Patrick Mignard, a 18:19 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Vendredi (17/04/15)
Jérusalem : du mythe au nettoyage ethnique

Lu sur UJFP : "Le 7 juin 1967, l’armée israélienne s’emparait de Jérusalem Est. Cette conquête fut sanglante. Les lieux où, par centaines, les soldats jordaniens sont tombés, ont été nettoyés et leur mémoire a été oubliée.

Les sionistes fêtent le 7 juin, niant plus que jamais l’histoire, la dignité et la mémoire du peuple palestinien. C’est ainsi qu’aura lieu le 7 juin 2015 à Montpellier la 39e journée de Jérusalem. Ces festivités négationnistes sont indignes.

Dans son livre « Comment la terre d’Israël fut inventée », l’historien israélien Shlomo Sand, qui faisait son service militaire, décrit le messianisme dévoyé qui s’empare de l’armée et de la population israéliennes au moment de la conquête.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 21:32 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 6 commentaires)


Lettre aux anarchistes
Pouvons-nous ne pas percevoir ni craindre l’avenir qui semble se dessiner, non plus à long mais à court terme, sans pour autant céder aux sirènes du catastrophisme ?
Pourtant, c’est le pire qui s’annonce à la fois imperceptiblement et parfois avec éclat.
Le réchauffement climatique est déjà à l’œuvre et ne peut plus être contesté. D’autres désastres écologiques silencieux, visibles ou pas, s’accumulent au fil des informations qu’on obtient.
Mis en ligne par Anonyme, a 08:48 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (15/04/15)
De l’usage réactionnaire de la notion d’« islamophobie » par certains sociologues de gauche et... Amnesty International

Lu sur Mondialisme.org : "Cet article évite d’utiliser le mot « islamophobie » et préfère employer des expressions comme « la paranoïa antimusulmane » », le racisme « anti-Arabes », « anti-Africains » ou le « racisme antimusulmans » puisque Sacha Ismail en a proposé une définition pertinente (« Qu’est-ce que le racisme antimusulmans ? », NPNF n° 48-49) ).

Dans d’autres textes [« Les ambiguïtés de la thèse de l’islamophobie » ; « Islamophobie ? Mythes et réalités - A propos des arguments d’un obscurantiste “radical” » (Compil’ n° 2) ; Entrée Islamophobie », (2011, NPNF n° 36-37), etc.], j’ai déjà formulé certaines critiques vis-à-vis du terme « islamophobie » : d’une part, ce phénomène n’est pas une simple phobie (une peur), mais plutôt une paranoïa qui pose un problème beaucoup plus grave qu’une simple peur ; d’autre part, ce concept est manipulé par les islamistes et les 57 États de l’Organisation pour la Conférence islamique afin d’empêcher toute critique de l’islam politique mais aussi de la religion musulmane.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 13:59 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (13/04/15)
Marinaleda  : Mythe et réalité du coopérativisme en Andalousie
Lu sur Non Fides : Ces dernières décennies, l’une des principales victoires des gestionnaires de la domination en Europe, ce n’est pas seulement d’avoir embastillé, parfois même tué, des individus qui avaient osé remettre en cause leur pouvoir dans la période précédente, marquée à des degrés divers par des poussées subversives. C’est aussi d’avoir joué, en partie du moins pour les plus modernisateurs d’entre eux, le rôle d’exécuteurs testamentaires des illusions de la période révolue, en les adaptant aux exigences actuelles de la société capitaliste. Et, en même temps, d’avoir neutralisé, vidé de leur sens, voire occulté, les idées, les conceptions, etc., subversives qui étaient partie intégrante de telles poussées. L’Espagne n’y fait pas exception. L’amnésie entretenue par le pouvoir d’Etat issu du franquisme et, de façon générale, par l’ensemble des Etats européens, ainsi que la faiblesse concomitante de la critique actuelle du capital contribuent à faire passer des vessies réformistes, en particulier celles qui relèvent de l’idéologie alternative, déjà combattue à maintes reprises, pour des lanternes révolutionnaires inédites. Deux facteurs qui expliquent pourquoi des opérations promotionnelles, en Andalousie, de syndicalistes et de politiciens d’opposition, en quête de reconnaissance et de notoriété, puissent être assimilées, à travers l’Europe, à des tentatives de reprise révolutionnaire des terres, renouant avec l’esprit de celles qu’elles existèrent à l’époque de la révolution espagnole, en Aragon. L’objet de la lettre que je diffuse aujourd’hui, datée de l’automne 2013 et que j’avais envoyée à des connaissances séjournant en Espagne, est de contribuer à dévoiler la véritable nature de pareilles impostures. 

Lire la suite ici.

Mis en ligne par Anonyme, a 18:57 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (08/04/15)
Deux nouvelles parutions chez Ravage Editions

TypeC

Si la nouvelle loi sur les prisons de type C est une nouvelle offensive dégueulasse de ce monde carcéral contre l’irréductible esprit de révolte qu’aucune loi ni répression ne pourra jamais étouffer, elle n’est pas plus que cela. Sur le modèle des Quartiers de Haute Sécurité en France ou du régime FIES en Espagne, elle n’est qu’une pierre ajoutée à l’édifice de la lutte des autorités contre les prisonniers de la guerre sociale. Tout particulièrement dans un contexte comme celui de la Grèce, où la lutte armée et la proposition de l’attaque diffuse, permanente et décentralisée, obtiennent l’appui d’un mouvement large et l’approbation tacite de plusieurs parties de la population. Il s’agit aussi pour l’État grec d’une partie de son offensive contre le mouvement révolutionnaire et la révolte diffuse qui l’agite depuis les débuts de leur « crise » et un certain mois de décembre 2008. Ce qui nous intéresse ici n’est donc pas l’énième loi scélérate du pouvoir, mais le souffle de rage qu’elle a provoqué, qu’elle provoque encore et qu’elle provoquera probablement jusqu’à la destruction de son idée même.

Recueil de textes et communiqués a propos de la lutte contre les prisons de type C en Grèce – 68 pages – février-avril 2015.

Sommaire :

• Quelques chiffres p.3
• Carte des prisons grecques p.4
• Introduction p.5
• Quelques slogans entendus dans les rues de Grèce : p.13
• Contre les prisons de haute sécurité p.14
• Intervention dans la prison de Korydallos p.18
• Jusqu’à la destruction de la dernière prison… p.20
• Contre les prisons de type C p.22
• Communiqué des prisonniers de la taule de Koridallos p.25
• Première déclaration des détenus de type C p.26
• Deuxième déclaration des détenus de type C p.28
• Refus de remonter en cellule au bouclage à Koridallos p.29
• Troisième déclaration des détenus de type C p.30
• Grèves de la faim dans les prisons grecques p.31
• Déclaration de début de grève de la faim du DAK p.34
• Manif solidaire à Athènes p.39
• Déclaration du DAK p.40
• Les membres de la CCF mettent fin à leur grève de la faim p.43
• Appel international du DAK p.44
• Chronologie non exhaustive de luttes entre les murs p.47
• Chronologie récente à l’extérieur p.57
• Annexe : Pour en finir avec le Prisonnier Politique p.63

Mis en ligne par Anonyme, a 17:49 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mardi (07/04/15)
Leçons de Grèce à l’usage d’un internationalisme imaginaire (et en vue d’un internationalisme réel)
Lu sur La pompe à phynance : "Cher Panagiotis, si tu n’étais pas déjà parfaitement au courant de ce qui se passe dans la vie politique française, tu pourrais, tel un Montesquieu contemporain, rentrer chez toi et écrire de nouvelles Lettres Persanes – ou tout simplement des Lettres Hellènes. Tu y raconterais une étrange contrée, la France, où, pour une large part de la gauche se disant radicale, vouloir sortir de l’euro c’est être un fasciste en puissance, réaffirmer le principe de souveraineté démocratique contre les institutions européennes qui nous en infligent le dernier degré de dépossession, c’est être le fourrier du Front National.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 06:23 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (01/04/15)
Au nom du Temple
 
Infrarouge - Au nom du Temple

Lu sur France2 : "A l’aide de témoignages exclusifs de rabbins, de colons, de militants nationalistes et d’images d’archives rares, Au nom du temple décrit le développement du sionisme religieux, sa conquête de la Cisjordanie et son combat contre toutes les initiatives de paix. A présent, ils promeuvent la reconstruction à Jérusalem du Temple juif, là où il se dressait il y a 2 000 ans, sur le lieu même de la mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam. Ce document montre le décalage entre les initiatives diplomatiques et la détermination des colons et des forces nationalistes. Un nouveau conflit que la gauche israélienne n’a pas réussi à empêcher. Désormais le conflit ne semble plus politique ou territorial, mais religieux.

Voir le documentaire ici

Mis en ligne par endehors, a 20:17 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)


CLOWNS VOS PAPIERS !
Non seulement il devient de plus en plus difficile de vivre dans notre société, mais en plus, le sens de l’humour est en train de faire les frais de la décadence sociale… ce qui est, somme toute, logique quoique désolant.

 

Mis en ligne par Patrick Mignard, a 07:25 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Articles suivants



A l'affiche