L'En Dehors quotidien anarchiste individualiste

Soutien
Vous pouvez aider à régler les frais d'hébergement sur le serveur, en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors


Rubriques

Liens

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Archives par rubriques

L'En Dehors


Jeudi (18/12/14)
Évolution, créationnisme et libre-échange

Après avoir revisité le paradigme néodarwiniste de la théorie de l’évolution à travers l’histoire des idées, ce manifeste pour une écologie évolutivese propose à la fois de réfuter les idéologies qui parcourent la science du vivant et d'esquisser les fondements d’une nouvelle synthèse de la biologie évolutive intégrant les découvertes les plus contemporaines.

Mis en ligne par endehors, a 19:36 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


LA FIN DES GRANDS PROJETS ?
Notre Dame des Landes, barrage de Sivens, Center Parc de Roybon, les lignes ferroviaires à Grande Vitesse,… la guerre contre les grands projets semble aujourd’hui déclarée. Irresponsabilité,fantasme ou conscience citoyenne aigüe ?
Des esprits chagrins, mais pas du tout illogiques, se posent la question de savoir si aujourd’hui, la construction du Canal du Midi, d’un quelconque barrage hydro-électrique, d’une voie ferrée,… serait encore possible. 
Mis en ligne par Patrick Mignard, a 19:29 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Jeudi (11/12/14)
MALAISE DANS LA POLICE ET DECADENCE SOCIALE
Si le malaise dans la police n’est pas un phénomène nouveau, son ampleur prend aujourd’hui des proportions qui méritent que l’on s’y attarde.
Même si les rapports de la Police/Gendarmerie (*) avec le reste de la société ont été toujours ambigus et complexes, pour ne pas dire contradictoires… « Je t’aime, moi non plus »,… les années fastes de l’après guerre ont connu des rapports, de manière générale, disons « apaisés ». C’est l’époque des « hirondelles » et « gardiens de la paix »… Ce qui n’empêchait pas des moments de crises intenses avec Gardes Mobiles et CRS contre les salariés.
Mis en ligne par Patrick Mignard, a 06:20 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 2 commentaires)


Vendredi (05/12/14)
Ce que s’abstenir veut dire
Lu  sur le Monde diplomatique : "Depuis quinze ans, l’élection du Parlement européen ne mobilise qu’une minorité d’électeurs. La montée de l’abstention est devenue un phénomène marquant de la vie démocratique française. On l’observe en particulier au sein de l’électorat traditionnel de la gauche, découragé par les politiques gouvernementales.
En France, les dernières élections municipales, les 23 et 30 mars 2014, ont suscité un déluge de commentaires sur la montée de l’extrême droite. Certains sont allés jusqu’à y voir un quasi-plébiscite local en faveur du Front national (FN). Ce flot de déclarations, d’articles et de reportages télévisés contraste avec ce qui constitue la donnée majeure du scrutin, et plus généralement de tous les scrutins depuis trente ans : le taux record d’abstention, dont l’étude précise conduit à nuancer les analyses produites à chaud.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 20:07 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)


On écoute Alexandre Grothendieck
Lu sur le blog de Floréal : "Le 13 novembre dernier, nous apprenions la mort d’Alexandre Grothendieck, qui fut mathématicien, pacifiste et écologiste radical, retiré depuis de nombreuses années dans un village de l’Ariège.

Le jeudi 27 janvier 1972, il donnait une conférence dans l’amphithéâtre du CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire), aux environs de Genève, en Suisse. Il y parlait des scientifiques, de la recherche scientifique, du monde scientifique, entre autres… On peut l’écouter en cliquant sur le lien ci-dessous.

Alexandre Grothendieck parle

Mis en ligne par endehors, a 19:37 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Jeudi (04/12/14)
Le dictionnaire inachevé des politiciens véreux…

je vous ai compris Lu sur La feuille charbinoise : "Pas une semaine ne se passe sans que la liste des politiciens-voleurs pris la main dans le sac ne s’accroisse d’un, deux ou trois noms… La roue de la fortune mal acquise tourne, tourne… et s’arrête, un jour en France, un jour en Italie, un jour au Luxembourg, un jour en Espagne. Jamais, paraît-il, on a autant lutté contre la corruption, et jamais on a vu autant de valeureux combattants mourir dans la tranchée des malversations. Une fois à gauche, une fois à droite… le justicier masqué est bien obligé de répartir ses coups pour éviter qu’on ne l’accuse de partialité. D’ailleurs à quoi bon se priver ! La tête de l’un bascule dans le panier de la guillotine, un autre pantin prend sa place. L’un met son argent à l’abri dans un paradis fiscal ; l’autre engraisse généreusement les membres de sa famille, tel Napoléon charcutant l’Europe pour offrir une saucisse à l’un de ses cousins, ou un jambon de Parme à l’une de ses frangines. L’un pioche allègrement dans la caisse, l’autre se targue de laver plus blanc que blanc jusqu’au jour où l’on s’aperçoit que sa chemise blanche trempe dans le cambouis. Je ne vais pas vous fatiguer en vous énumérant la liste des scandales économico-financiers qui ont marqué les onze premiers mois de l’année 2014 ; le Père Noël, avec sa manie des listes en tout genre, s’en chargera à la fin du mois de décembre.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 19:44 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mardi (02/12/14)
Pourquoi lire Proudhon aujourd’hui ?

Lu sur Grand angle : "L’idée de Fédération est certainement la plus haute à laquelle se soit élevé jusqu’à nos jours le génie politique. […] Elle résout toutes les difficultés que soulève l’accord de la Liberté et de l’Autorité. […] l’opposition des principes apparaît enfin comme la condition de l’universel équilibre [1].

La liberté est de deux sortes : simple, c’est celle du barbare, du civilisé même, tant qu’il ne reconnaît d’autre loi que celle du Chacun chez soi, chacun pour soi ; – composée, lorsqu’elle suppose, pour son existence, le concours de deux ou plusieurs libertés. Au point de vue barbare, liberté est synonyme d’isolement […]. Au point de vue social, liberté et solidarité sont termes identiques : la liberté de chacun rencontrant dans la liberté d’autrui, non plus une limite, comme dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793, mais un auxiliaire, l’homme le plus libre est celui qui a le plus de relations avec ses semblables
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 10:29 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (01/12/14)
ECOLOGIE : LA COURTE VUE DES POLITIQUES
Lors de la Conférence environnementale réunie à l'Elysée le 27 novembre, et en raison du drame de Sivens, la mort de Rémi FRAISSE, le chef de l’Etat s’est fendu d’un discours qui se voulait novateur. On peut faire l’hypothèse qu’il est parfaitement sincère dans sa proposition, mais cet assaut de « démocratisme » tombe une nouvelle fois à plat. On finit par se demander – encore que l’on se le demande de moins en moins – s’il n’y a pas chez les politiciens une manière de penser totalement obsolète,… et en particulier en matière d’écologie."Pour débloquer une situation, le recours à un référendum local vaut toujours mieux que le fait accompli ou que l'enlisement."

Mis en ligne par Patrick Mignard, a 18:29 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Grèves générales et grèves de masse
Lu sur Contretemps : "À l’heure du capitalisme mondialisé et de sa crise, les grèves n'ont pas bonne presse. Patrons, gouvernements, journalistes dominants mais aussi certains dirigeants syndicaux ont décrété qu’elles appartenaient au passé et font tout pour en délégitimer l'usage. La grève ne constituerait plus un registre de mobilisation adapté à la « modernité », celle-ci exigeant des formes de « dialogue social » entre acteurs collectifs conçus comme autant de « partenaires sociaux », qui permettraient d'aboutir à des compromis « gagnant-gagnant ». 

C'est pourtant à une lutte intensive contre les travailleurs•ses et leurs acquis que se livrent les classes dirigeantes de tous les pays. Cela leur a permis, de manière inégale selon les résistances opposées par les mouvements ouvriers des différents pays, de modifier le rapport de forces à leur(s) profit(s), de revenir sur les conquêtes issues des luttes sociales du 20e siècle et d'accroître la part de richesse accaparée par les plus riches.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 18:13 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mardi (25/11/14)
Wilhelm Reich par Jacques Lesage de La Haye
Lu sur Radio Zinzine : "Suite à la sortie de son dernier ouvrage, ''Psychanalyse corporelle et sociale, l'analyse reichienne'', Jacques Lesage de la Haye nous raconte comment il est passé de la prison à la psychanalyse, pour finalement devenir un praticien de la psychanalyse reichienne. On en profite pour revenir sur l'itinéraire de Wilhelm Reich, dont les observations et la liberté de penser se sont heurtés à des murs au fil du XXème siècle, d'autant qu'il poussait à la libération des corps, comme source d'énergie, et au besoin de cohérence des êtres...
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 13:28 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (24/11/14)
CETTE PSEUDO DEMOCRATIE QUI PEUT NOUS CONDUIRE AU FASCISME
Peu à peu, au fil de la crise, des scandales, des frustrations, des peurs, du délitement du lien social,… les pièces du puzzle se mettent en place. Le scénario est connu, il a fait le malheur du 20e siècle. Il est en passe de recommencer.

Mis en ligne par Patrick Mignard, a 19:25 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 2 commentaires)


Dimanche (23/11/14)
Comment les “Gentils virus” d’Etienne Chouard contaminent le web
Lu sur les Inrocks : "Une communauté hétéroclite d’internautes baptisés les “gentils virus” mène une campagne sur internet pour une refondation démocratique passant par le tirage au sort des constituants. Influencés principalement par Etienne Chouard, ils se confondent de l’extérieur avec ses relais d’extrême droite. Analyse d’une contagion pas si bienveillante.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 20:35 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Articles suivants



A l'affiche