L'En Dehors quotidien anarchiste individualiste

Soutien
Vous pouvez aider à régler les frais d'hébergement sur le serveur, en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors


Rubriques

Liens

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Archives par rubriques

L'En Dehors


Lundi (30/03/15)
Vive la Commune !
Lu sur le blog de Floréal : "Il y a cent quarante-quatre ans, jour pour jour, paraissait dans « Le Cri du peuple » du 30 mars 1871 cet article de Jules Vallès, qui vient d’assister à la proclamation de la Commune, dans lequel il chante sa foi naïve dans la révolution communale, avec ce lyrisme révolutionnaire qui nous apprend, mieux qu’une longue étude minutieuse, ce que fut le climat populaire de l’époque.
Ça a quand même une autre gueule que les propos tenus les soirs et les lendemains d’élection, non ?
Lire la suite ici
Mis en ligne par libertad, a 20:38 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mardi (24/03/15)
Sociologie de l'engagement libertaire dans la France contemporaine
Mis en ligne par libertad, a 16:03 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mardi (17/03/15)
Edouard Drumont, maître à penser de Mme Houria Bouteldja
Lu sur Mondialisme.org : "Dans une allocution à la Maison de la Littérature à Oslo, le 3 mars 2015, lors d’une conférence sur le thème « Minorités, nationalisme et États-Nations », allocution intitulée « Racisme(s) et philosémitisme d’Etat ou comment politiser l’antiracisme en France », Mme Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République, a récemment dénoncé le prétendu « philosémitisme » des gouvernements français et les Juifs qui joueraient le rôle de « bonne conscience blanche ». En effet, selon elle, « les Juifs » occulteraient « la mémoire de la traite négrière », la mémoire du colonialisme « blanc », mais aussi « la mémoire du génocide des Tziganes » – ce qui expliquerait l’hostilité « de la part des sujets post-coloniaux envers les Juifs » qui les voient comme les « enfants chéris de la République ». Selon Mme Bouteldja, les Juifs seraient aussi les « porte-paroles de l’Occident ou plus exactement ses goumiers notamment par le biais d’un autre État-Nation colonial : Israël ».
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 19:14 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (16/03/15)
L'iconoclasme catholique au Vietnam
Lu sur athéisme.org : "Les Talibans n'ont pas innové en détruisant le Bouddha de Bamiyan en 2001. Plusieurs décennies auparavant, une carte postale exceptionnelle montre un prêtre catholique qui trône sur un amas de statues bouddhistes cassées. La scène se passe au Vietnam et, en signe de victoire, une icone chrétienne, appelée Vierge Marie par les catholiques, a été installée sur l'autel.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 22:35 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)


Ce que l’Allemagne doit à la Grèce et quel rapport cela a-t-il avec la réunification allemande
Lu sur SauteRhin : "Deux conflits qui secouent l’Europe, en Grèce et en Ukraine, ont une partie de leur origine dans l’inachevé des accords de réunification allemande sur fond de destruction dans la pensée de la notion d’économie politique et des savoirs géopolitiques.
Lire la suite ici
Mis en ligne par endehors, a 14:48 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Dimanche (15/03/15)
“COMMENT PEUT-ON ÊTRE ANARCHISTE ?
Mis en ligne par libertad, a 10:41 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Noam Chomsky et ses amis… Une imposture au sein de l’anarchisme

Lu sur Ravage Editions : "Comme le rappelle l’un des critiques américains de Chomsky, chacun a bien le droit de prendre un parti qui est celui -à strictement parler- de la contre-révolution. Il doit être déconstruit et critiqué -en un mot combattu-, et cela avec d’autant moins de complaisance qu’il se drape dans les plis du drapeau noir pour donner du panache et un pedigree flatteur à un anarchisme d’opinion, devenu discipline universitaire, acteur de la pluralité démocratique ou curiosité muséologique.

Télécharger chomsky-20p-A5-pageparpage.pdf – PDF (2.8 Mo)

Télécharger chomsky-20p-A5-formatbrochure.pdf – PDF (3.1 Mo)

Mis en ligne par endehors, a 10:38 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Jeudi (12/03/15)
En guise d’avertissement
« Nous n’avons pas peur des ruines. Nous allons recevoir le monde en héritage. La bourgeoisie peut bien faire sauter et démolir son monde à elle avant de quitter la scène de l’Histoire. Nous portons un monde nouveau dans nos cœurs. »
Cette revue se donne l’ambition de remuer les réflexions, recherches et débats autour des perspectives anarchistes et antiautoritaires. Certains débats vifs et toujours d’actualité, certains autres laissés de côté et exhumés pour l’occasion. Il ne s’agit pas d’un journal d’actualité et d’agitation distribué dans la rue et rédigé dans l’urgence, mais cela nous a paru tout aussi nécessaire et complémentaire. Parce que la sensation d’un manque se faisait de plus en plus forte, tout comme la nécessité de recommencer à se doter d’outils plus intemporels que d’habitude pour s’exprimer sur des choses plus profondes que les fils d’actualité non-stop, avec le temps et la place pour le faire. Elle s’adresse donc à un "public" averti (dont voici l’avertissement) et proche (ou pas encore) des enjeux soulevés. Notre but est de contribuer au développement de nos idées, trop souvent repoussé à plus tard par un activisme sans fond ou dans une passivité pratique et intellectuelle affligeante.
Si le manque de confiance en soi de la plupart des compagnon/nes nous empêche de produire de la théorie (et il y a aussi ces quelques gardiens du temple qui souhaiteraient que les idées restent centralisées entre leurs mains), ici, nous ferons foin de tout cela, car nous n’avons de comptes à rendre à personne et nous foutons éperdument des boutiquiers idéologiques et groupusculaires, occupés à s’adapter et à survivre, à perpétuer des dogmes et des hégémonies rarement soumis à l’autocritique, et rarement disponibles à la critique. Aussi, nous avons confiance en nos capacités, et refusons l’auto-flagellation permanente dans laquelle se vautrent tant d’entre nous, refusant de se sentir capables ou pertinents à s’exprimer, alors qu’ils/elles le sont très largement.
Mis en ligne par Anonyme, a 08:46 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 3 commentaires)


Former les hommes et les citoyens

formerhommesLu sur Livres et lutte des classes : "Paru en 2010, ce livre est co-écrit par Alain Bataille, enseignant retraité, et Michel Cordillot, professeur à l’université, spécialiste du mouvement ouvrier au XIXe siècle : son dernier livre « Aux origines du socialisme moderne. La première internationale, la Commune de Paris, l’exil« , est paru aux Éditions de l’Atelier en 2010. Comme son sous-titre le précise, il traite du rapport à l’éducation des réformateurs sociaux entre les années 1830 et 1880. Par réformateurs sociaux, les auteurs entendent la frange de la société qui va de la gauche républicaine à l’extrême-gauche radicale en passant par les socialistes utopistes. Tous ces réformateurs, voir ces révolutionnaires, ont parlé de l’éducation et du rôle qu’elle doit, ou devra jouer dans une société nouvelle, pour assurer les développement de l’individu et de la société.


Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 07:43 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (11/03/15)
LE MYTHE DERISOIRE DE LA SANCTUARISATION
« Sanctuarisation » terme magique qui permet de contourner la situation calamiteuse dans laquelle nous sommes aujourd’hui aussi bien sur les plans social, politique, qu’économique, culturel, idéologique, écologique,… 
Mis en ligne par Patrick Mignard, a 19:01 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Samedi (07/03/15)
Refusons la guerre entre pauvres !
Lu sur Non Fides : Refusons de marcher au pas derrière le drapeau de l’énième Union nationale. Refusons de nous laisser enrégimenter dans le troupeau des bons citoyens en suivant de quelconques politiciens, refusons d’applaudir tout uniforme. Refusons aussi de nous laisser enfermer ou de nous enfermer nous-mêmes dans les cages d’une quelconque religion, communauté ou nationalisme. Des cages qui peuvent être confortables car connues et « stables », dans un monde qui est une tempête constante. Des cages où chacun a sa place, où des traditions pourries et des rituels moribonds servent à maintenir sur ses chaises une hiérarchie sans scrupules. Des prêtres, des imams, des pasteurs, des rabbins qui sont autant d’imposteurs et d’oppresseurs – et leurs paradis futurs qui ne sont rien d’autre que d’ignobles mensonges pour nous arracher notre liberté, notre autonomie ici, dans ce monde, qui est bel et bien un enfer.

Lire la suite ici.

Mis en ligne par Anonyme, a 06:46 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (02/03/15)
Pierre Stambul, « Le Sionisme en questions »

Lu sur Alternative libertaire : "La guerre qu’Israël mène contre le peuple palestinien avec son cortège de nettoyages ethniques et de crimes de guerre n’a commencé ni en 1967, ni même en 1948. Elle remonte au début du XXe siècle quand les sionistes ont commencé leur conquête coloniale. Les « solutions » comme les accords d’Oslo qui ont voulu éviter d’aborder les questions vives (occupation, colonisation, apartheid, racisme…) ont définitivement échoué. Il est clair aujourd’hui qu’il s’agissait alors d’une grande illusion.

Pierre Stambul est coprésident de ­l’Union juive française pour la paix, ami d’AL, et également auteur de l’ouvrage Du refus d’être complice à l’engagement sorti en 2012.

Il publie cette année l’ouvrage Le Sionisme en questions qui offre une mise au point complète sur ce qu’est le sionisme et revient sur tous les mythes que ce dernier a construits. Le livre en démonte plusieurs, les mythes bibliques comme celui du prétendu Exode (entendu que la majorité des juifs du monde sont des descendants de converti-e-s issu-e-s des grands foyers nord-africains et yiddish, tandis que les descendants des juifs de l’antiquité sont pour l’essentiel les Palestiniens), il revient sur l’apparition du sionisme comme produit à la fois de l’antisémitisme européen, comme projet émanant dans le contexte de l’émergence des idéologies nationalistes nées en Europe au XIXe et au début du XXe siècle, et bien sûr comme produit de l’entreprise coloniale européenne.

Lire la suite ici

Mis en ligne par endehors, a 08:48 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Articles suivants



A l'affiche