L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

Commentaires

A noter

Tribune
libertad : rfz l'article sur le Portugal date du 23 mars
libertad : Parleur l'article est déjà publié sur le site
libertad : Salut Mirobir !
Mirobir : Hey Libertad ! Toujour avec plaisir que je viens sur L'en dehors ;-)
patrick83 : pour info , j'ai le plaisir de vous informer la reconstruction du forum anarchiste ( l'original )c'est ici [Lien]
Rakshasa : Salut par ici !
libertad : salut, content de te revoir
Rakshasa : Salut ! Comme on ne peut pas répondre à l'article sur le 1er mai libertaire, je pose la question ici: quelqu'un saurait-il m'expliquer le sens de ce défilé, des actions menées, des mots d'ordre, etc ? C'est une vraie question, je ne comprends pas ces 500 à 1000 libertaires.
libertad : jOn, l'article est déjà publié : [Lien]
j0n : oups... super !
flippy : bonjour je viens d'envoyer un article sur le coup d'état au burkina, ya une grosse mise à jour à faire !
rfz : prendre l'expresss ou les poings comme source, ça me choque. mais alors des nazillards non !

(regarde un peu le fil Adяienne, c'est pas très clean)


Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Lundi 18 Avril 2016
Photographie : femmes iraniennes contre le port du voile en 1979
Lu sur Euronews : "L’expo photo s’intitule “Witness 1979” et nous plonge dans une révolution iranienne. Non pas celle qui provoqua la chute du régime du chah Mohamed Reza Palavi en septembre 79, mais celle qui, le 7 mai, imposa aux femmes le port du voile ou du tchador.
Au lendemain de cette loi, des dizaines de milliers d’entre elles battent le pavé à Téhéran.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 12:15 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Mercredi 06 Avril 2016
Biotechnologies, moustiques et Darwinisme

S’il est des espèces dérangeantes, les moustiques sont bien de ceux-là. Encore que leur vrombissement familier s’avère moins grave que les cohortes de parasites qu’ils sont susceptibles de transmettre. Le paludisme ou la dengue occasionnent une telle mortalité que nos autorités sanitaires ont toujours déclenché des luttes contre lesAnophèles et lesAedesi.

Lire la suite de l'article...
Ecrit par libertad, à 19:10 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Vendredi 01 Avril 2016
Nous ne revendiquons rien par Frédéric Lordon
Lu sur La pompe à phynance : "Au point où nous en sommes, il faut être épais pour ne pas voir qu’il en va dans les mouvements sociaux actuels de bien plus qu’une loi et ses barèmes d’indemnités. Mais l’épaisseur, en tout cas en ce sens, c’est bien ce qui manque le moins à ceux qui nous gouvernent et à leurs commentateurs embarqués. Aussi tout ce petit monde continue-t-il de s’agiter comme un théâtre d’ombres, et à jouer une comédie chaque jour plus absurde, les uns affairés à peser au trébuchet leurs concessions cosmétiques, les autres leurs gains dérisoires, les troisièmes à faire l’éloge du raisonnable ou à préparer gravement « la primaire ». Et tous se demandent quelle est la meilleure couleur pour repeindre la clôture du jardinet qu’ils continuent d’entretenir sur les flancs du volcan déjà secoué de grondements.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 20:39 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Mercredi 30 Mars 2016
Pour l’abolition de l’animal-esclave
Lu sur Le Monde diplomatique : "Nous adorons nos chiens et nos chats domestiques, raffolons des dessins animés ou des films animaliers, et cependant notre comportement à l’égard des animaux en général prouve notre insensibilité et notre complicité passive devant leur immense souffrance. Tant que l’animal continuera d’être une propriété et qu’il sera considéré comme un bien marchand, ses supplices se poursuivront. Le texte qui suit est une synthèse, effectuée par la rédaction du « Monde diplomatique », des théories de Gary L. Francione pour l’abolition de l’exploitation animale telles qu’il les a exposées au colloque « Théories sur les droits des animaux et le bien-être animal », à l’université de Valence (Espagne), en mai 2006.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 13:46 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Comment l’argot de Grigny a envahi la France
Ecrit par libertad, à 13:41 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Samedi 26 Mars 2016
Quelques considérations sur la récente mode racialiste (et la Marche de la dignité et contre le racisme)

Lu sur Non-fides : "Le 31 octobre 2015 a eu lieu, à Paris, la « Marche de la dignité et contre le racisme ». Cette marche a été une espèce de vitrine (et à servi à mesurer les capacités de mobilisation) de la galaxie racialiste [1] qui sévit, depuis quelques temps et de façon plus visible, dans le champ politique/associatif français. Le comptage est vite fait : pas plus de 3500 personnes, tandis que les organisateurs en espéraient plusieurs dizaines de milliers. Signe que les prolétaires issus de l’immigration non-européenne, auxquels ces groupuscules d’universitaires et de militants associatifs voudraient s’adresser, se foutent de cette tentative de récupération politique et refusent de fait de servir de main d’œuvre (heureusement).

Cette marche aurait soi-disant été appelée par le MAFED, un collectif de femmes « racisées » (c’est à dire issues de l’immigration non-européenne - et de ce seul fait victimes des discriminations racistes autoproclamées par principe, sans aucune prise en compte de leurs positions sociales [2]), dont la porte-parole est Amal Bentounsi. Il n’y a plus besoin de démontrer que ce collectif est une structure fantoche et que cette marche a été appelée publiquement à l’occasion du dixième anniversaire du Parti des Indigènes de la République, en mai dernier [3]. Elle aurait voulu être (sans pourtant y parvenir) le tapis rouge déroulé aux idées racialistes au sein de l’extrême gauche, de la galaxie associative et même de toute aire à prétention « radicale ».

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 21:49 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Joli travail d'archivage et de déconstruction de la pensée pseudo humaniste du confusionniste Chouard
Ecrit par libertad, à 18:09 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Mardi 22 Mars 2016
« Pour Tout Transformer » : l’appel anarchiste qui parle à TOUT le monde !

Lu sur L'Indigné du canapé : "Si vous étiez capable de TOUT transformer demain, laisseriez-vous ce monde exactement comme il est ? Chercheriez-vous à satisfaire vos propres besoins ou chercheriez-vous à améliorer le sort de la grande majorité ?

Si vous avez opté pour la deuxième solution, vous êtes peut-être anarchiste !

Lire aussi : Anarchie et décroissance : réflexion globale pour sortir du capitalisme (1)

Ah, les anarchistes… On croirait en parlant d’eux parler d’une espèce à part, d’une espèce rare, en voie de disparition même. Et pourtant.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 08:39 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 21 Mars 2016
1848 : Quand Marx liquide le premier parti communiste de l’histoire… et s’en fait exclure
Lu sur Monde-nouveau : "Dire que le Manifeste est l’expression de la « première irruption du prolétariat comme force politique indépendante sur la scène politique » est une exagération idéaliste. La publication du Manifeste, dont l’encre était à peine sèche lorsque débuta la révolution de 1848 en Allemagne, passa d’autant plus inaperçue que les auteurs firent tout ce qu’ils purent pour qu’il ne soit pas diffusé. Cela conduisit Marx à dissoudre le premier parti communiste de l’histoire, puis à en être exclu, comme on va le voir.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 09:03 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Dimanche 20 Mars 2016
[Vidéo] Le CPE : dix ans après…
Nous avons réalisé à l’occasion d’un retour réflexif sur le mouvement dit "anti-CPE" à La Discordia un petit document sur le CPE, dix ans jour pour jour après ses journées les plus intenses et rebelles.


Au delà du plaisir quelque peu masturbatoire de "pornographie émeutière", il s’agit aussi de se souvenir, alors qu’un nouveau mouvement éclate en France, qu’il est possible de ravager la normalité de l’État et du Capital. Aux révolutionnaires maintenant d’empêcher tout retour à la normalité.
Cette vidéo fait suite à celle sur les émeutes de l’hiver 2005 en France.
Les vidéos sont ici.


On pourra les reprendre sans soucis de copyright ou quoi que ce soit de ce genre. Alors faites tourner !


Non Serviam.
Ecrit par , à 09:02 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Mercredi 16 Mars 2016
Les syndicats au cœur du rapport de force entre classes
Lu sur Terrains de luttes : "La dénonciation des syndicats est un sport national, tout comme celle des soi-disant privilèges des cheminots à chaque grève déclenchée à la SNCF. Les attaques contre le mouvement syndical viennent de la droite ou des gouvernements en place. On ne s’en étonne guère. Mais elles sont aussi véhiculées au sein de la gauche plus ou moins radicale. Dépassés ? Sclérosés ? Les syndicats et leurs militants ne seraient-ils pas plutôt au cœur du rapport de force entre les travailleurs et les classes dominantes ? Retour sur des expériences récentes.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 21:28 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Mercredi 02 Mars 2016
Le mauvais procès instruit contre le Code du travail
Ecrit par libertad, à 20:09 dans la rubrique "Pour comprendre".
Lien permanent 0 commentaires


Accéder aux archives...


Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom