L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

La vie secrète des vaches ; joyeuse et d'humeur changeante
--> Février 2005

Lu sur : The Times « Synonyme de docilité sans intelligence, les vaches ont pourtant une vie mentale, même si elle est encore confidentielle, et où des « états » comme la rancune peuvent exister. La vache peut se lier d’amitié et même être excitée par des défis intellectuels. Tels sont les constats de scientifiques.

Les vaches sont capables de ressentir (Ndt : dans leur environnement) des émotions fortes telle que la crainte, la douleur et même l'anxiété — elles se soucient aussi de l'avenir, et si les fermiers les élèvent dans de bonnes conditions, elles peuvent également éprouvées du bonheur.

Les conclusions ont émergées suite à des études comportementales sur d’autres animaux de ferme, tels que des porcs, chèvres, poulets et le bétail en général, et ayants des « réactions » semblables et des traits émotionnels identiques  aux êtres humains, tellement analogues qu’il faudra repenser la notion de bien-être, valable uniquement chez l’Homme.

Christine Nicol, professeur, dont les études portes sur le bien-être animal, à l'université de Bristol, détaille par exemple que les poulets doivent être traités comme des individus, qui ont des besoins et des contrariétés.

« Des capacités cognitives remarquables et des innovations culturelles ont été révélés, » fait-elle remarquer. « Notre défi sera par exemple d’enseigner que chaque animal que nous avons l'intention de manger ou « d'utiliser » est un individu complexe, et que nous devons absolument revoir notre « culture » des méthodes d’élevages en conséquence. »

La professeur Nicol présentera ses conclusions lors d’une conférence qui se tiendra à Londres le mois prochain (Ndt : Mars 2005) proposée par un lobby (groupe de pression) pour la protection animale et son bien-être : « Compassion dans le monde de l’agriculture ».

John Webster, professeur à l'université de Bristol, qui est un spécialiste de l’étude de la production animale, a publié un livre sur le sujet, « Animal Welfare : Limping Towards Eden ». Il explique que « les gens en général supposes que la souffrance est liée à la capacité d’intelligence des animaux, et parce ce que ceux-ci ont des plus petits cerveaux, que dès lors celle-ci serait moindre que chez les humains. Cette logique est pathétique. »

Le professeur Webster et ses collègues ont démontré comment des vaches dans un troupeau forment de plus petits groupes affinitaires en fonction de l’amitié, entre deux et quatre animaux, qui passent la majeure partie de leur temps ensemble, se toilettant souvent et se léchant. D’autres auront de l’antipathie, se détesteront, et jusqu’à en garder de la rancune pour diverse raison durant de long mois et voire des années.

Dans un troupeau de « laitières », les vaches peuvent avoir un comportement intensément sexuel, le professeur Webster explique que les vaches durant leurs périodes de « chaleurs » peuvent devenir très excitées, jusqu’à se monter l’une l’autre et précise que « sous son aspect passif et son œil de velours se cache le fait que la vache est généralement une joyeuse nymphomane. »

Donald Broom, professeur à l’université de Cambridge, décrit comment les vaches deviennent toutes aussi « passionnées » lorsqu’il s’agit de solutionner des défis intellectuels. Dans une étude du comportement, des chercheurs ont appliqués un principe simple sous forme de tâche, celui de la récompense, acquise après avoir trouvé comment ouvrir une porte pour obtenir de la nourriture.

Un électroencéphalographe a été utilisée pendant le travail des chercheurs pour mesurer les ondes cérébrales des vaches mises à contributions, et le résultat est que « leurs activités cérébrales ont montré de l’agitation ; les pulsations cardiaques étaient élevées et pour quelques-une clairement de la surexcitation lors de la réussite. Nous avons d’ailleurs dénommé ce moment précis comme étant leur « Eureka ! », a expliqué le professeur Donald Broom.

La supposition que les animaux de ferme ne peuvent pas souffrir des conditions dans lesquels il sont élevés — et qui seraient pourtant considérées comme intolérable pour nous-même — est partiellement basée sur l'idée qu'ils sont moins intelligents que nous et qu’ils n’ont pas le sens « d’être. »

De plus en plus, la recherche nous indique que ceci est faux. Keith Kendrick, professeur de neurobiologie à l'institut Babraham à Cambridge (Gresham College), a constaté que les moutons étaient des animaux extrêmement complexes, au point qu’ils peuvent se souvenir d’au moins cinquante faciès d’ovins ainsi que le « profil » correspondant à chacun d’eux. Ils peuvent reconnaître et « identifier » d’autres moutons même après une année de « séparation ».

Le professeur Kendrick a aussi observé que le mouton pouvait avoir des sentiments puissant pour des humains, déprimant lors de longue séparation, et ou les saluant avec enthousiasme après trois années d’absence.

L’ouverture de la conférence se fera (Ndt : Mars 2005) par un discours d’introduction de Jane Goodall, professeur en primatologie qui a orienté ses recherches sur la sensibilité animale, avec son travail d’étude sur les chimpanzés, débuté au début des années soixante.

La professeur Goodall a inversé la tendance sur les convictions alors admise que les animaux étaient simplement des « automates » montrant peu d’individualité ou d’émotions. Il a fallut beaucoup de temps, pour le monde scientifique, d’admettre et d’accepter tout simplement l’idée que ce type de travail de recherche pouvait être appliqué à toute une variété d’animaux existants.

« Les animaux « Sensibles » (doués de sensations) ont la capacité d’éprouver du plaisir et d’être motivés pour le rechercher, » déclare encore en substance le professeur Webster. « Observez comment des vaches ou des agneaux couchés recherchent et apprécient le plaisir d’avoir la tête tournée vers le soleil d’un jour d’été anglais. Comme les humains. »

Jonathan Leake

Ecrit par Mirobir, à 02:30 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  Anonym3
24-06-05
à 16:35

ah la vache !

 Néanmoins, on peut toujours dire "morts aux vaches"... je ne pense pas qu'elles prendront la mouche ;) (à part si elles ont la matraque).
Répondre à ce commentaire

  Jon
26-06-05
à 13:06

Genial!

Je trouve ça super! Le fait qu'on considère les animaux d'élevages comme des "etres" au même titre que les chiens, les singes, les humains, pourra ouvrir considérablement notre univers culinaire.
Répondre à ce commentaire

  bregeat
06-10-05
à 16:14

déprimant

<p>Je trouve déprimant que des scientifiques doivent passer toute une vie pour faire bouger les choses, alors que tous les agriculteurs, toutes les personnes vivant au milieu des animaux savent cela.</p><p>il n'y a aucune différence entre mes chiens, mes chats, mes chèvres. Tous me reconnaissent, sont heureux de jouer avec moi, sont tristes quand je ne le fais pas, souffrent quand ils ont mal, savent nous le faire comprendre, sont tantot gais, grincheux, tristes, excités, peureux, tout ce qu'on veut.</p><p>Combien d'études faudra t'il pour démontrer que se sont les humains les barbares ?</p><p>louis brégeat</p>
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
02-11-05
à 01:04

belle image .
Répondre à ce commentaire

  david
15-11-05
à 00:23

hahaha ! rien à foutre j'aime bien le steak.<br />
quand les hommes seront capables de ne plus s'entretuer, on pensera à manger de la salade. moi je serais mort.<br />
je vous emmerde tous.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
11-12-05
à 21:54

Re:

Moi, j'ai jamais aimé les steaks mais j'adore la salade surtout la bien vinaigrée et je t'embrasse.
Plume.
Répondre à ce commentaire

  Ju
24-12-05
à 02:34

Ca c'est de l'anarchisme au moins!!!!
C'est bien grâce à vous que le monde va changer.

Comme quoi, il n'y a pas que les "peu-pensants" qui sont sur le déclin.
Heureusement, car l'anarchie ne mène à rien.

Ju.

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-01-06
à 17:17

Re:

L'anarchie? C'est vache

Répondre à ce commentaire

  ethsgirl
11-01-06
à 19:40

Re: Re:

je suis bien contente que le monde ai decouvert l intelligence des vaches

(ah bah putain c est pas trop tot)

enfin bref

bientot peut etre decouvront t il quelque chose que l on ne sait pas encore

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
11-01-06
à 22:10

Re: Re: Re:

C'est pas le monde, c'est juste Mirobir ;-)
Répondre à ce commentaire

  ethsgirl
12-01-06
à 14:38

Re: Re: Re: Re:

we c vrai moi j avait fait cette decouverte bien avant ^^
Répondre à ce commentaire

  Lilith
12-01-06
à 21:48

Re: Re: Re: Re: Re:

beuh ce qui est dommage c'est qu'on en vient à faire ce genre d'expériences scientifiques (?) et qu'on se sent obligés d'appliquer des critères antropocentristes (intelligence, émotions etc) pour se donner des raisons de ne plus traiter les animaux comme des marchandises!

eh quoi! elles devraient ressembler aux humains pour être "respectables" les vaches?
Répondre à ce commentaire

  de passage
13-01-06
à 12:54

Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Nous savons que l'être humain est intelligent et a des émotions, il n'en reste pas moins une marchandise également.

on aura beau découvrir que les vaches ressemblent aux humains, ça changera pas la donne pour autant. Tant que nous vivrons dans un monde d'exploitation, les animaux comme les êtres humains seront des marchandises et rien d'autre.

Répondre à ce commentaire

  ethsgirl
13-01-06
à 18:18

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

tout a fait la planette serai bien ranquille si on n etait pas la ( mais putain qu est se quelle se ferait chier )
Répondre à ce commentaire

  annie
01-02-06
à 17:39

Re: déprimant

ce que je trouve de plus déprimant c'esst que parmi tous les contributeurs à ce forum, je  suis  prête à parier qu'il y peu de vegetariens.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
01-02-06
à 20:20

Re: Re: déprimant

euh , entre un petit bourguignon et un tofu, y a pô photo .... désolé ....

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
28-02-06
à 13:49

Re: Re: Re: déprimant

moi! je sais je suis pas membre du forum....mais végétarien quand même et je rappelle qu'un régime végétarien équilibré est plus sain qu'un régime carnivore,même équilibré ;-)
Répondre à ce commentaire

  pied tendre
16-03-06
à 18:47

Re:

Les hommes areteraont de s'entre-tuer APRES avoir commencé à ne manger que de la salade...
quoi qu'on en dise, ce qu'on mange à une influencde sur notre façon de penser...
les plus gros mangeurs de viande sont aussi les plus agressifs
c'est vrai pour les animaux (dans ce cas , c'est la loi naturellle)
c'est vrai pour le individus
c'est vrai pour le nations...(dois-je faire un dessin?)

Comme plume, je t'embrasse et t'offre mon amitié, pauvre con.
Répondre à ce commentaire

  Gwéna
17-03-06
à 10:13

voila a koi sa sert les études...

perso jtrouve sa con de se taper 30 ans d'études pour démontrer ke les animaux ont des pulsions et des émotions...
et c'est clair qu'il suffisait de demander au premier agriculteur venu: il aurait très bien put répondre, évidemment il  est bien trop souvent prit pour un con face des scientifiques (...ou autres), pour qu'on lui demande son avis

Répondre à ce commentaire

  BAGACUM
17-03-06
à 10:25

Que de fotes !!!

Article au demeurant très intéressant qui nous renseigne sur la pensée vache... mais que de fautes d'orthographe. Dommage.
Répondre à ce commentaire

  Luc
17-03-06
à 10:39

de l'hôtel Maquignon à la place Beau veau

même les contradicteurs de cette étude lui reconnaissent implicitement une part de vérité (supériorité des vaches) : il est à prévoir que si on leur présente la photo de Villepin ou Sarkozy ils parleront plutôt, spontanément, de bêtise à front de TAUREAU.
Répondre à ce commentaire

  ludique1
01-04-06
à 12:11

Re: Re:

Entièremenr d'accord , On est ce qu'on mange. as tu manger de la tarte  à midi?
Répondre à ce commentaire

  dominique
24-04-06
à 10:05

Re: de l'hôtel Maquignon à la place Beau veau

Merci de ne pas insulter les taureaux !
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
25-04-06
à 14:50

Re: Re: de l'hôtel Maquignon à la place Beau veau

C'est toi maurice ?
Répondre à ce commentaire

  Jean-Jasmin
04-08-06
à 17:57

l

Et quand les végétariens arrêteront d'être moralistes, ils pourront se dire ouverts et libertaires. Hitler était végétarien, c'est sur ca l'a aidé. Peut être que si il avait connu le steak tartare il n'en serait pas arrivé là. Peut être pas non plus. Exemple débile mais manger de la salade n'a jamais résolu les problèmes du monde. Il n'y a plus que les hippies pour y croire.
Répondre à ce commentaire

  Thé à la menthe
05-08-06
à 16:19

Re: l

Mais c'est bien sur ! Voici l'ami bonne âme qui moralise sottement sur ce que doit être, ou pas, le comportement alimentaire... Peut-être qu'il n'y a pas que les z'hippies pour y croire, surtout si tu souffre d'un SII aïgu. Renseigne-toi avant d'écrire n'importe quoi.
Répondre à ce commentaire

  Jean-Jasmin
05-08-06
à 19:50

Re: Re: l

Je ne sais pas ce qu'est un SII, aigu de surcroit, mais je veux bien que tu m'expliques. Pardonne mon inculture, mais si c'est une maladie et si tu es végétarien(ne) pour des raisons de santé, mon post ne te concernait pas il me semble. Je ne moralise pas, ca m'emmerderait profondément, je disais précisément que le moralisme végétarien à base de "tu manges du cadavre t'as pas honte??!?" m'emmerdait et m'attristait aussi profondément. Tu dis toi- même "pour y croire", alors être végétarien serait une sorte de religion? Comme quoi il n'y a pas que ceux qui mangent de la viande qui ont dans la bouche un cadavre...
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-08-06
à 14:26

Re: Re: l

Parlons-en de la malbouffe hippie! Jamais aussi mal bouffé que dans les restaurants "macrobiotiques" de l'époque! Des amalgames infames, mal préparés. Des bouillies dég, des mixtures débectantes, des brouets insipides dans le meilleur des cas. Et des tisanes gerbantes. Ah le bon barbecue croustillant que je vais manger ce soir, la viande au grill. ça au moins c'est diététique.
 
Répondre à ce commentaire

  L'apprenti-autarce
06-08-06
à 20:00

Discutaille potagères

Mes tomates sont tellements nombreuses et lourdes cette année que les branches plient et casse sous le poids.
J'ai deux questions pour les anarchojardinistes:
1° Est ce que les tomates vont murir si les branches sont a moitié cassées ?(je laisse ainsi ou je coupe?)
2° Les tomates vertes sont elles consomables ?
Répondre à ce commentaire

  satya
06-08-06
à 20:13

Re: Discutaille potagères

même chose chez moi pour les tomates, je n'ai pas osé les rattacher de peur de finir de les casser et elles ont continué non seulement à murir mais aussi à croitre !!

tant qu'il y a de la sève..

quant aux tomates vertes, il parait qu'il existe une super bonne confiture à faire, j'ai pensé chercher la recette pour cet automne...
Répondre à ce commentaire

  L'apprenti-autarce
06-08-06
à 23:08

Re: Re: Discutaille potagères

Bon bein je vais les laisser en place ,... Je ferais un débreifing en temps voulu. Pour la recette de confiotte , si tu la retrouve avant que mes tomates vertes soient brunes...., je suis preneur !
Vive la tomate qui sent la tomate !

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
07-08-06
à 19:57

Re: Re: Re: Discutaille potagères

Sans parler des cornichons.
 
Répondre à ce commentaire

  satya
09-08-06
à 20:46

Re: Re: Re: Re: Discutaille potagères

cornichons?? quel cornichons??? :D

tst tst tst


Répondre à ce commentaire

  Anonyme
11-08-06
à 14:56

Re: déprimant

je trouve que tu as absolument raison se sont les humains les barbares et ce qui font du mal aux bêtes ne devrais pas vivre ou leur infligé la même souffrance c honteux d'être au 21 ème siécle et de voir des chose comme sa et de faire des affaire avec des gens comme sa sans respect.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom