L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Quand un forum féministe insulte une femme : Elisabeth Badinter

Après avoir insulté Marcella Iacub, voici qu'une nouvelle fois le forum des "Chiennes de gardes" se mord la queue et insulte une femme. Il y a loin des principes affirmés à la réalité !

Les principes :

Relisons le manifeste des "Chiennes de garde" : "Nous vivons en démocratie. Le débat est libre, mais tous les arguments ne sont pas légitimes.
- Au cours du dernier demi-siècle les femmes ont investi massivement la sphère publique, jusque là réservée aux hommes.
- Sur les lieux de travail, au Parlement, dans les média, dans les lieux de loisir et aussi dans la rue, la présence des femmes n'est cependant pas encore perçue comme légitime.
- Quolibets, insultes, insinuations à connotation sexuelle, jugements moraux agressent les femmes quotidiennement. Ça suffit ! Une femme dans un lieu public est une femme publique. Adresser une injure sexiste à une femme publique c'est insulter toutes les femmes. La violence verbale fait partie de la violence générale contre les femmes. Nous nous engageons à manifester notre soutien aux femmes publiques insultées en tant que femmes.
Nous affirmons la liberté d'action et de choix de toutes les femmes.
Nous, Chiennes de garde, exigeons le respect."

Le réglement intérieur du forum est on ne peut plus explicite lui aussi : "Le forum de discussion des chiennes de garde est une chronique collective de la misogynie au quotidien; des témoignages, analyses, et documents féministes.
Ce forum est modéré a posteriori. Ce qui signifie que nous n'admettrons aucune insulte, aucun propos sexiste, raciste ou homophobe. Ce n'est ni un chat, ni une libre antenne. Les participant-e-s postent leur contribution en connaissance de cause, dans le respect des autres contributeurs-trices et acceptent tacitement, de par leur participation, les règles de fonctionnement du forum. Nous voulons faire de ce forum un espace de paix et de réflexion qui échapperait peut-être de manière utopique aux oppositions systématiques. Merci, pour cette raison, de préserver l'existence même de cet espace de débat en évitant les formulations explicitement insultantes, haineuses ou diffamatoires
."

La réalité :

Messages lus sur le fil : "Elizabeth Badinter ça y est !"

musum 24/04/2003 : "Le mot est fort mais c'est du négationnisme, là !"

mathieu 24/04/2003 : "un supo et au lit, elisabeth"     "que badinter ne dise pas que des conneries, grand bien lui fasse. ça n'enlève rien à toutes celles qu'elle dit et écrit, ni à toute l'mbiguité de son attitude et sa foncière lâcheté."

kaktus 24/04/2003 : "Badinter, MI, c'est qui la prochaine traître ? "

mathieu 24/04/2003 : "sa foncière lâcheté" "or en fin d'interview: "ce n'est pas si facile d'aller contre l'idéologie dominante". alors d'une, si c'est sale de se plaindre tu la fermes et tu nous emmerdes pas avec tes plaintes"

Selavy 25/04/2003 : "Mais c'est pas possible autant de mauvaise foi!!!"

avril 25/04/2003 :"le discours négationiste de EB"

mathieu 26/04/2003 : "tout ça pue la mesquinerie à plein nez, c'est plus bas que terre" "de toute façon je crois pas une seconde à sa sincérité, elle défend son petit mari qui est furax de voir que les féministes n'ont pas aimé l'hypocrisie de son amendement pénalisant les clients de prostituées mineures, elle défend ses intérêts financiers auprès de Publicis"

Myrrha 26/04/2003 :"Je ne sais plus qui a employé le terme de " révisionnisme " à propos du livre d'E. B., mais je la salue et je la remercie, car c'est effectivement le seul terme qui convienne pour désigner cette chose dégoûtante"

mathieu 26/04/2003 : "le portrait est vite fait : un petit ego chaussé d'écrase-merde"

mathieu 28/04/2003 : "soit badinter n'a pas ouvert de journal ni de livre depuis 1987, et alors elle est indigne d'être considére comme une uiversitaire, soit elle ment et déforme délibérément la réalité et elle ne mérite pas d'être considérée comme universitaire.
ah ah ah.
C'est bête, plus elle se torche le cul de la rigueur intellectuelle et plus elle devient "femme de" au lieu de mériter d'avoir un prénom. c'est presque ça qui me désole le plus, qu'elle se résolve ouvertement à passer les plats aux mecs"

Par ce que l'on est en désaccord sur les idées d'une femme et alors que l'on proclame dénoncer les insultes envers les femmes, une femme publique, Elisabeth Badinter peut être insultée, dénigrée, y compris par un homme, sur le forum, sans que celà suscite la moindre protestation !

A lire le forum on peut constater que les clichés les plus éculés sur les femmes y sont étalés, sans vergogne lorsque ces femmes sont considérées comme des ennemies, elles ne sont plus dignes d'être des femmes, tous les arguments, même les plus bas peuvent s'étaler librement. On comprend alors tout le sens des propos d'Elisabeth Badinter et de Marcella Iacub : le féminisme fait fausse route.

Quelque chose ne fonctionne plus dans le monde féministe ou du moins dans l'un de ses courants, je crois que pour comprendre cette contradiction scandaleuse il faut lire le livre passionnant d'Elisabeth Badinter "Fausse route" chez Odile Jacob

Un nouveau féminisme est peu être entrain d'émerger, renouant avec son passé prestigieux et progressiste. Un espoir pour l'égalité des sexes.

Libertad







Ecrit par , à 00:46 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  Canovi
22-06-06
à 17:40

Peut-on être féministe et misogyne?...

Bonjour,

Je tiens à réagir par rapport à votre article. J'ai été féministe militante avant de me convertir à l'Islam, et j'ai voulu discuté du port du voile avec les féministes des "Chiennes de garde". Après plusieurs échanges houleux, j'ai envoyé ce dernier mail, qui bien sûr a été supprimé par les modératrices. Vous pourrez y constater que les féministes d'aujourd'hui sont non seulement extrêmement agressives (et vulgaires), mais aussi islamophobes et MISOGYNES !

"Je viens vous faire mes adieux.

 

Après ces quelques jours de discussions intenses, moments de partage ô combien enrichissant et éclairants, l’heure est venue…

Les ex-gays et ex-lesbiennes se font copieusement insultés par les gays et lesbiennes ; de même, l’ex-féministe que je suis a suscité un mépris et une haine à peu près unanime parmi ses ex-sœurs de combat. C’est compréhensible et, mes chères amies d’Hier, je vous comprends (ce qui, j’en suis sûre, va vous exaspérer au plus haut point… J)

En effet, cette haine n’est que l’expression bien naturelle d’une indignation justifiée. J’irais même plus loin : cette haine prouve que vous êtes dans le Vrai, que vous avez choisi le Bon Chemin. On ne s’énerve que lorsqu’on a raison et l’autre a tort, comme on me l’a fort bien expliqué et démontré ici.

En fait, la RAGE est le symptôme, pardon le signe, qu’on est du côté de la vérité, de la justice, de l’équité, du Bien… Et tous les gens qui en insultent et en tuent d’autres de par le monde, parce que ces autres gens ne sont pas d’accord avec eux, prouvent ainsi la légitimité de leurs croyances.

 

Vous êtes infiniment plus agressifs ou agressives que moi, ce qui prouve que vous avez raison : Félicitations.

 

Par contre, vous comprendrez à votre tour, je l’espère, que la dose d’agressivité, de mépris, d’insultes et de haine que vous m’avez si généreusement prodiguée me suffise largement pour les soixante années à venir. Je ne pourrais donc pas répondre aux innombrables questions dont vous m’avez inlassablement bombardée, et j’en suis désolée, vraiment.

 

(Pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi, voici quelques échantillons de rappel : « Ma tolérance à moi, elle fait que tu ne te prends pas des cailloux dans la gueule en sortant avec ton voile dans la rue […] pour une fois que j'en tiens une, une des ces imbéciles qui osent venir dire que le voile est féministe, hé bien j'en profite, oui […] Collabos*, même ! […] Alors, c'est quoi, qui me pend au nez? Une fatwa? RELIGIONS DE MERDE ! […] C'est à cause de filles comme toi que nos libertés se réduisent, tu fais le jeu des salauds, tu as capitulé, tu me fais pitié, va. […] Cette manipulation douceâtre, cette sacralisation de "la vérité" […] cette culpabilisation des adversaires par la délégitimisation de leur discours, cette supériorité mielleuse et arrogante à la fois […].En fait ça me rappelle un peu d'autres discussions que j'ai eu avec des égyptiens qui trouvaient l'excision "normale" et voulue par dieu. ben OUI ça m'énerve. et oui je leur mettrais volontier des claques si je pensais que ça changerait qqchose ! […] les brutes et les boureaux (ou bourelles) ça m'énerve, ça me met en colère. […]..mais oscours... flemme de lire plus qu'en travers ce discours bien rodé qui va nous dire qu'on est pas de "bonnes" féministes, qu'on est totalitaires à vouloir penser à la place des femmes , blah, blah , etc. […] ce ne serait pas aussi con qu'on pourrait s'en taper les cuisses […] Si c'etait pas pathetique, j'en hurlerais de rire. […] Don't feed the troll […] Je te présenterai mon "mouton", tu risques d'avoir des surprises, il a tendance à montrer des dents quand il entend ce genre d'insultes. […] le troll à lu plein de livre pour comprendre cela, elle est vachement maline et va tout nous expliquer ce qui est bien pour nous pauvres fââam ! […] amour? compassion? mon cul oui! […] Finalement, entre la défense de la lapidation et ça, je me demande quelle est la plus grande connerie que j'ai lue aujourd'hui !! […] Oh là là, mais tu as 17 ans ou quoi? […] Arf, mais enfin c'est n'importe quoi, […] Don't feed the troll. […] Bon, ok, en fait c'est jean-claude van Damme. […] Et elle a été féministe, elle? ARF ! Non, vraiment , il ne faut pasque ça se sache, on va encore nous accuser d'avoir des frappées de première dans nos rangs […] c'est à se pisser dessus de rire […] des conneries pareilles […] ah ok, une paumée, quoi. Prête à gober n'importe quoi, selon les modes. Bon, ben à dans quelques années, quand tu seras punk à chien ou bourgeoise emperlousée, hein. […] Je ne sais pas si c'est la peine de répondre à un tel étalage de trollisme prosélyte […] Quelle belle ânerie. […] elle sombre dans son tissus d'ânneries de la même manière, passionnée et sans réflexion. […] Elle est tellement bloquée dans ses machins que je lui souhaite, effectivement, de partir en Arabie Saoudite, voir les musulmans en action. […] c'est vrai que c'est juste un tissus de conneries […] pour répondre à l'autre troll. […] j'aurais pu devenir aussi tarte que Canovi […] elle l'a dit pourquoi elle vien ici je cite le troll […] c'est une foi egoiste et heureusement que touTEs les musulmanEs ne sont pas si simpletTEs […] Se mettre à genoux 5 fois par jour, […] et dire que son dieu est le seul (et en profiter pour faire chiez les autres avec "LA" vérité), c'est simple, à la porté du premier cretin […] Elle est entrée en religion sans réfléchir, et ne supporte certainement pas qu'on puisse réfléchir sur la religion qu'elle a choisi. […] soit tu ne comprends pas, soit tu es bornée et tu ne veux pas même te remettre en question. […] garde tes théories pour toi […] on voit bien qu'elle est en plein phantasme […] T'as pas de bol, tu tombes sur des femmes bien informées sur le sujet et pas trop prêtes à écouter du proselytisme en faisant bééééééé. Donc le résultat escompté est loin d'etre atteint, tu travailles contre toi, en donnant une légére impression de Madame-je-detiens-la-verité. Aprés faut pas s'étonner d'être mal reçue […] ce n'est pas comme toi qui t'invente un idéal, sans jamais avoir été confrontée aux conséquences de tes choix. […] La tête comme une pastèque, vous dis-je. Ici, on se pose des questions, c’est essentiellement pour ça que les révélations ça ne nous intéresse pas. Ton ego, ton prosélytisme, tes brosses à dents, parles-en à ton psy, pas à des féministes. Don’t feed the troll.”)

 

On peut donc être féministe et islamophobe. Aucun doute possible là-dessus.

 

Maintenant, pour répondre à la question : est-il possible d’être en même temps misogyne et féministe ?

 

Il semblerait que la réponse soit « oui ».

 

En effet, voici comment l’une des intervenantes du forum parle, dans l’abstrait, de la situation d’une mère de famille nombreuse qui travaille à plein temps dans son foyer à élever ses enfants, s’occuper de son mari et de sa maison :

 

« Revendiquer la liberté à être gourdes, moi j'peux pas. liberté d'être un ventre sur pattes, aussi? »

 

Les misogynes du passé méprisaient et insultaient les femmes pour célébrer l’Homme, les féministes du présent (enfin, certaines) méprisent et insultent les femmes « soumises » - c’est-à-dire, celles qui n’ont pas fait les mêmes choix qu’elles - pour célébrer la Féministe : c’est peut-être ce qu’on appelle le Progrès…"
Répondre à ce commentaire

  Canovi
22-06-06
à 17:42

Peut-on être féministe et misogyne?...

Désolée pour le double message. Il faut sélectionner le texte en noir pour lire ce qui est écrit...


Lucia Canovi

Répondre à ce commentaire

  emilie
23-06-06
à 12:40

Re: Peut-on être féministe et misogyne?...

Effectivement le commentaire des CG est un peu long te concernant. Crois tu qu'un site anarchiste soit le lieu pour défendre ta secte? tes positions homophobes? anti-queer?  anti-darwin?
Répondre à ce commentaire

  ibubolo
23-06-06
à 13:11

Peut-on être féministe et bourgeoise, religieuse ou carriériste ?

je veux pas être lourd, mais le voile est bien une stygmatisation, une soumission de la femme.

le mariage (cf l'excellent texte d'Agnès Echène à ce sujet :http://endehors.org/news/8325.shtml ) est une institution de la soumission féminine.

les femmes d'en haut, aussi femmes soient-elles, écrasent ce qui se trouve en dessous.

Alors quand on a des femmes mariées voilées, ou des femmes mariées d'en haut qui nous parlent de féminisme ou d'émancipation, j'ai envie de rendre mon plat de pâtes.

Il est toutefois une remarque qui me semble juste dans ce qui précède (sûrement pas la seule, mais je l'ai retenue) ; les ennemies sont traitées avec mysogynie, ce qui est souvent vrai. Pourtant, il serait sage de ne pas oublier que beaucoup de femmes (et d'hommes) font beaucoup d'efforts pour correspondre aux clichés patriarcaux et mysogynes ; ce n'est pas parce qu'on est une femme qu'on s'appelle Lilith pour autant.

Donc je diviserais la mysogynie à l'adresse des traîtresses en deux catégories : les insultes et la description.

Tout comme on ne relève pas que le fait d'insulter des hommes au comportement sexuel non dominant, agnostiques et pauvres tient d'un manque de consistance au moins égal.

bref, ma remarque ne se veut pas totalisante, c'est juste un crachat à la gueule des intégristes de tout poil.

Répondre à ce commentaire

  Canovi
23-06-06
à 13:24

Re: Peut-on être féministe et bourgeoise, religieuse ou carriériste ?

Je pense que les "crachats à la gueule" n'ont jamais représenté un apport POSITIF dans une discussion, mais je reconnais que mon opinion est ultra-minoritaire, et que les partisans des "crachats à la gueule" de l'ennemi (quel qu'il soit... chacun le sien... pas de limite à la créativité dans ce domaine...) représentent une écrasante majorité.

Et j'ai même remarqué autre chose : que le "méchant" à qui il est tellement salutaire de "cracher à la gueule" soit homosexuel ou "homophobe" (mot dont la signification a beaucoup changé ces dernières années), féministe ou misogyne, évolutionniste ou anti-évolutionniste, riche ou pauvre, ceci ou cela, celui qui crache a toujours l'impression de remplir un devoir MORAL en crachant... ça le conforte dans sa certitude d'être du côté des bons, des gentils, des biens.

Ce n'est que lorsqu'on n'a plus besoin d'être rassuré sur ses croyances qu'on arrête de cracher.

Répondre à ce commentaire

  ibubolo
23-06-06
à 14:34

Re: Re: Peut-on être féministe et bourgeoise, religieuse ou carriériste ?

j ai pas besoin d'être rassuré, je mords comme un chien que l'on accule au mur.

Arrête d'éluder les questions de bases, les religions monothéistes (pour ne parler que d'elles), le mariage et la hiérarchie sont autant de violences faites aux femmes et aux hommes ; alors, je te le demande, arrête de jouer aux martyrs, tu as choisis ton camp et ce n'est pas celui de la minorité, contrairement à ce que tu esseyes de présenter.

Je ne sais pas si tu es une (mâle)habile intellectuelle ou la marie-honnête de quelque maître à penser, mais ta manoeuvre est vaine, tout comme le voile, elle ne cache pas la misère et la violence faite à nos semblables.

Ni patron, ni patrie, ni patriarcat !

NB : je trouve abjecte de présenter les femmes qui portent le voile comme victimes des anti-voile, alors que le voile est une contrainte des pro-voile. C'est comme ces masculinistes qui se plaignent de cette société où leurs couilles n'auraient, soi-disant, plus la place qu'elles méritent. Organisez donc un congrès de masculinistes et de femmes voilées, je suis sûr que ça ira à merveille.

Répondre à ce commentaire

  ibubolo
23-06-06
à 14:36

Re: Re: Re: Peut-on être féministe et bourgeoise, religieuse ou carriériste ?

ahhhhhhhhhhhhhh merde, j'enrage et j'ai envie de mordre...

nan, mais c'est quoi ces conneries ? parce que c'est constructif de faire porter le voile à des gamines et de leur apprendre la soumission à l'homme ?

Répondre à ce commentaire

  libertad
23-06-06
à 16:40

Re: Re: Re: Re: Peut-on être féministe et bourgeoise, religieuse ou carriériste ?

J'ai enlevé le lien vers le site que donnait Canovi et dans la réponse d'Emilie car ce site est contraire à l'éthique de l'En Dehors. Donc pas de lien direct vers ce site.

Canovi nous sommes à la fois opposés aux insultes contre les femmes telles qu'elles se produisent sur le forum des Chiennes de garde ( voir article ) mais nous sommes opposés aussi au voile car nous condamnons toute forme de religion qui n'est qu'une oppression des femmes et des hommes.

Répondre à ce commentaire

  L'Anar Chie
25-06-06
à 14:53

Opium libre contre opium réac

Pour résumer, nous sommes opposés à tout. Sauf à la Liberté, qui est notre Dieu à nous les anarchistes. Mais chut! Faut pas le dire... Nous adorons nous "opposer" parce qu'on n'a pas grand chose d'autre pour se situer identitairement, puisqu'on est anti-presque-tout. Alors, vu que personne ne perd son temps à se chamailler avec nous (à part toi, pauvre petite femme voilée qui ne se rend même pas compte de ton malheur), on se chamaille le plus souvent entre nous. Et pas qu'un peu. Et quand on est seul, on s'auto-traite de "traître", "fasciste", etc... Mais chut! Faut pas le dire. Mieux vaut dire qu'on se "déconstruit". Ca fait plus philo, tu comprends? Et c'est ainsi, dans le désamour de nous et la haine des autres, que découlera une société pacifiste, juste et harmonieuse, bien sûr, c'est pourtant logique? Non? Ah bon... Ajoutons aussi que malgré nos innombrables contradictions, nous ne tolérons aucunement celles des autres, qui sont tous d'affreux dominants et/ou esclaves volontaires et/ou vilains Judas mettant en péril la cause du peuple que nous pensons incarner mais sur lequel nous chions constamment. Ben, oui: il est con, le peuple: il est pas anarchiste.

Bref, le Non est notre religion, mais chut! faut pas le dire! La Liberté est notre Dieu, mais là encore: chut!, car seuls les autres ont des dieux: voilà ce qu'il faut dire.

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
25-06-06
à 21:37

Re: Opium libre contre opium réac

rien à redire sur ce qu'à dit l'anar chie

ceux qui viennent de lyncher notre soeur "pauvre femme voilée et bla bla bla" méritent une sérieuse autocritique

Répondre à ce commentaire

  libertad
25-06-06
à 22:16

Re: Re: Opium libre contre opium réac

Il n'y a pas de "soeur" sur ce site, il n'y a que des individu(e)s !
L'orientation su site est claire : nous combattons toutes les religions, je ne vois pas où est le problème et les prosélystes religieux ne sont pas les bienvenus.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
25-06-06
à 23:06

Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Libertad,

Ce que tu appelles un "combat" n'est rien d'autre que du mépris et de l'autosatisfaction. Crois-tu sincèrement qu'avec ces armes tu vas réduire la religion au néant ? Ne me fais pas rire... En réalité tu laisses se faire la polarisation des débats, lorsque cela t'arranges, non au détriments des idées certes nuisibles de la religion puisqu'il est notoire que celle qui est venue de bonne foie exposer ses opinions ici n'a certes pas changé d'avis, mais au prix de l'humiliation des "individus" dont tu prétends faire si grand cas.

Ce besoin d'avoir une cour autour de toi pour faire tourner ce site, selon le principe du renouveau constant de l'actualité dont l'idée t'as été soufflée, une fois encore, par d'autres qui ne sont pas ici, n'est que le reflet de ton incapacité à maintenir un débat contradictoire respectueux de l'autre.Il est si aisé de voir cela dans le paradoxe qui te fait parfois censurer des commentaires "injurieux" alors que sur le présent fil tu laisses toute licence aux habitués de ton comptoire pour fouler cette infortunée qui ne risque pas de revenir. Ainsi vous pourrez continuer votre vil verbiage nuisible.



Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 01:14

Re: Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Canovi,

Si par miracle tu lis encore ces lignes, pourrais-tu décentrer le débat (pour un moment si tu le veux bien), pour nous expliquer comment et pourquoi tu t'es converti. Tu me concèderas que c'est une question d'importance, je l'espère, car si tant es que tu as pu devenir partie de l'Islam pourquoi ne pourrais-tu pas devenir athée ? Est-ce que ce que tu appellais "femme" avant ta conversion avait-il la même importance que ce que tu appelles Dieu aujourd'hui ? C'est le passage de l'un à l'autre que je voudrais connaître à travers ton expérience. Voilà, me semble-t-il des éléments propres à satisfaire la curiosité de tous. Enfin, je l'espère, hein ?

Tu as écrit :
"J'ai été féministe militante avant de me convertir à l'Islam"
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 01:29

Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Pas de "soeur" sur ce site, Libertad?

Veux-tu qu'on comptabilise les "sororales salutations"  (c'est-à(dire: "tu serais un mec, j'te saluerais pas pareil") que s'envoient à tour de bras les dames sur ce site à chaque débat féministe?

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 01:30

Re: Re: Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Canovi,

"Auparavant je cherchais une question valable, bien posée…
Or il y a vingt mille leurres sur la terre, vingt mille illusions, vingt mille chimères. Vingt mille bouquets de fleurs peints sur le mur qui n’en sont pas. Vingt mille sirènes charmantes qui t’entraînent vers les récifs pour faire ta connaissance.

Dans cette prison aux murs trompeurs, on se heurte à l’infini de tous les côtés. Perspectives immenses déployées en trompe-l’œil jusqu’à l’illusion parfaite, complète. Tout, absolument tout, est possible et l’on ne peut bouger. "

C'est bien senti.

Répondre à ce commentaire

  emilie
26-06-06
à 01:34

Re: Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Effectivement, l'obscurentisme  [1] est méprisable, ceux qui le colportent historiquement dangereux. Vous confondez "possession" et "amour", "croyance" et "savoir" et vous prétendez nous faire la leçon au nom d'un dieu qui ne sert qu'à justifier vos crimes et votre haine de l'humanité. Il suffit de se retourner sur le passé pour vous acculer. Contentez vous de vos moutons, ici vous ne trouverez que des loups et leurs crocs.

Nous n'avons que faire de vos discours mièvres ou de vos mythologies à la con. Nous les avons subies pendant des millénaires. Nous les connaissons et pour cela nous n'en voulons pas. Il faudra bien vous y faire.

Vous vous présentez aux portes de l'enfer et vous plaignez de l'accueil. Mon string vous emmerde ? brouttez et vous étouffez pas avec.

Papesse Emilie Succubus Satanicus brouteuse/suceuse (c'est pas un métier mais ça fait joli sur un cv =)

1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Obscurantisme

PS: tout ça me donne envie de blasphèmer et d'interrompre quelques messes. Vive l'anarchie!




Répondre à ce commentaire

  emilie
26-06-06
à 01:42

Re: Re: Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Vive les salopes! vive l'anarchie!
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 02:17

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

emilie,

Imaginons ensemble si tu le veux bien, le scénario suivant :

Une femme sensible dans notre monde. Un monde qui ne cesse d'offrir l'achat de vingt soutien-gorges Pérelle et des seins de Reine pour les rembourrer, un Bouddha doré pour donner un sens à la vie, un décor de rêve, une piscine du plus haut standing, un Armani de premier rôle, une Barbie pour la vie, voire même une vérité subjective et toute strictement personnelle qui, elle, ne vous encombrera pas en voyage…

Crois-tu qu'il soit facile de donner un sens à sa vie ? Imagine, qu'ayant besoin d'être reconnu parce que sa sensibilité ne trouvant qu'un usage des formidables moyens de notre temps décidé en un point toujours hors d'atteinte, ne peuvant pas se sentir être, elle cherche des unions solides avec les autres ? Ne comprends tu pas que ce qu'on appelle "la vie privée" a besoin d'investir l'espace public pour le plier à ses lois ? Non, tu ne l'as pas compris puisque tu nous sert un réchauffé des idées standards anarchistes sur la religion, d'ailleurs à quel emploi destines-tu ces fiches préparées à l'avance ? A éloigner ce qui est ton tabou : Canovi ? Celle qu'on ne peut toucher sans risquer... risquer quoi ? Pourquoi fais-tu comme si tu la connaissais, alors qu'il se peut qu'avant d'être alliée de l'Islam, elle fut ce qu'on appelle péjorativement une "salope". Qu'en sait-on ? Qu'en sais-tu ? Si ça se trouve tu tapes dans le mille, sans le savoir, avec ton "Vive les salopes"... Sauf qu'à n'exprimer que la prise de position face à une opposante sans la justifier, on va finir par ne se retrouver qu'entre anarchistes, et à se quereller entre nous. Comme l'a bien dit l'Anar Chie. Par ailleurs, je ne vois pas ce que la subjectivité de Canovi ou la mienne peuvent trouver de plaisant dans ton discours ? Tu crois peut-être que la seule réponse de Canovi doit être la justification de son Islam face à ton discours ? Tu crois que tu peux ordonner les choses de la sorte ? Par des ordres directes au premier venu ? Quel intérêt ?

Comment veux-tu que l'on prenne tes propos au sérieux quand tu affirmes que Canovi fait des confusion de sens, alors que ce que tu nous présentes après est déraisonnable ? Tu ferres le poisson avec les propos des théoriciens anars, puis après tu veux faire peur avec l'image peinte en blanc sur fond noir de ton string ? Ne me fais pas rire...

"Il faudra bien vous y faire."



aux profondeurs de mon propre ventre
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 08:39

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Opium libre contre opium réac

Et puis y en a marre , je jette l'éponge, je vais me convertir aussi.  

Allez les copains anarchistes faites comme moi, laissez tomber l'anarchisme , trouvez-vous un dieu à votre convenance, y en a des milliers de recensés alors zaurez pas de mal à en degotter un qui vous botte.  Moi j'opte pour la giraffe en string ailée à trois cous, créatrice de toutes choses, déesse des Ozaribes.Pour  vous, faites comme vous voulez.


Répondre à ce commentaire

  emilie
26-06-06
à 10:35

Vive les salopes! vive l'anarchie!

Un sens à la vie? Le seul sens de la vie qu'ont les sectes c'est la mort ; c'est d'ailleur la seule chose que vous pouvez aimez : la mort du paien (du paysan) de l'infidèle, de l'incroyant, des femmes...

Un sens à la vie ? Je suis militante anarchiste. Je n'ai pas donc pas besoin de tes bondieuseries pour donner du sens à ma vie. 5 000 ans de domination des femmes par des abbrutis brandissant leur missel la queue plein de foutre suffit à donner un sens à ma vie.

Sur ce je te laisses à tes moutons ;

Emilie Cypher
Répondre à ce commentaire

  libertad
26-06-06
à 10:49

Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Emilie, voilà un discours que l'on entend de moins en moins chez les anars, gagnés par le relativisme, en particulier en matière de religion. J'aimerais te lire souvent sur l'En Dehors. Pas de quartiers avec les religions, ce sont des idéologies que nous combattons, pas plus que nous ne discutons avec les fascistes, nous ne dialogons avec les prosélystes religieux.
Répondre à ce commentaire

  Anar parmi les Anars
26-06-06
à 12:06

Morbide contre morbide

Un sens à la vie? Le seul sens de la vie qu'ont les sectes c'est la mort ; c'est d'ailleur la seule chose que vous pouvez aimez : la mort du paien (du paysan) de l'infidèle, de l'incroyant, des femmes... 

Remplace "païen, infidèle, incroyant et femmes" par "gouvernant, bourgeois, croyant, chef (voire "homme")" et tu as le sens de la vie de l'anarchiste "de base". On prend la même équation et on la renverse: c'est ça l'anarchisme? Bande de rigolos (pourtant pas drôles)!

Le relativisme te dérange, Libertad? On dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse. C'est tellement plus simple(iste) d'être manichéen et de botter en touche quand tes arguments sont touchés.

Pour finir: tous ces horribles fascistes croyants et pratiquants, tu comptes les saigner un par un ou enfin admettre que seul l'échange, le dialogue, pourra les faire évoluer? Et toi aussi par la même occasion. Tu me rappelles le raciste du coin, celui qui n'a jamais voulu fréquenter le moindre arabe, qui n'a jamais cherché à comprendre l'Autre, mais croît tout avoir compris de Lui. Tu suis le même schéma. Ca ne mène nulle part, mais ça semble te satisfaire.

Répondre à ce commentaire

  libertad
26-06-06
à 13:24

Re: Morbide contre morbide

Alors si je comprend bien on est manichéen quand on est athée, c'est vrai qu'aujourd'hui ce n'est pas politiquement correct et donc plus beaucoup assumé par nombre d'anarchistes.
Toujours cette exagération dans les arguments : tu ne veux pas discuter avec les croyants et autres prosélystes religieux, tu veux donc les "saigner". Ce qui est amusant sur le net c'est le gout des métaphores virtuelles : ne pas discuter, c'est "saigner".
Ce qui me surprend toujours ce sont ces sempiternelles critiques  (toujours les mêmes en fait ) qui remmettent en cause les limites que se fixe le site et qui voudraient en changer l'orientation que l'on juge mauvaise. Soit, mais dans ce cas pourquoi venir perdre son temps ici : que les détracteurs créent ce magnifique site de dialogue entre anarchistes "modernes" et religieux de tous poils mais ça on ne le voit jamais, par contre venir se plaindre ici et y perdre son temps, c'est récurrent.
Répondre à ce commentaire

  Anar parmi les Anars
26-06-06
à 13:35

Re: Re: Morbide contre morbide

Là, tu as raison. Pourquoi perdre son temps sur ce site? C'est ce qu'ont dû se dire tous ces gens qui sont venus ici quelques semaines/mois et qui ne reviennent plus. Je vais en faire autant. Ainsi, seule la "petite cour" restera. Comme dans les groupes (uscules) du mouvement anar.

Je reste tout de même perplexe quand j'entends qu'untel veut changer le monde en refusant de discuter avec 98% des individus qui composent ce monde. Quelles solutions reste-t-il, alors? Les saigner? Non, tu dis que ce n'est pas ce que tu veux, je te crois. Alors quoi? Rester à jamais en dessous des 1%?

Des issues, j'en vois pas d'autres...

Adieu. Athée.

Répondre à ce commentaire

  libertad
26-06-06
à 13:39

Re: Re: Re: Morbide contre morbide

Eh bien bon vent :-)
Répondre à ce commentaire

  emilie
26-06-06
à 13:39

Re: Morbide contre morbide

Pauvre chéri, une fille te carresse les couilles à grand coup de genou et tu viens pigner en me traitant de racialiste. Ce n'est pourtant pas les anarchistes qui prétendent que Cham, fils de Noé, à été puni par dieu et devint "mélanophile" mais vos livres imbéciles. Tu peux donc garder ton discour sur la "racisme" car le racisme c'est tes croyances, tes livres, tes idées, ton temple.

Ce n'est pas les anarchistes qui brûlent, vitriolent, pourchassent, ghettoisent, divisent, hièrarchisent mais bel et bien vos sectes. Te le rappeler sera toujours un plaisir.

Quand à ton numéro sur les méchantes anarchistes qui veulent pas discutter avec les "gentils" racistes/homophobes/transphobes/queerophobes/femellophobes tu te le fou bien profonds ça t'évirera de confondre le Verbe et ta merde.

Emilie (est méchante!)





Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 13:45

Re: Morbide contre morbide

Allons  Anar parmi les anars, on va saigner personne, mais entendre des anars parler comme des curés socialistes, y en a marre aussi. Ras le bol de cette tolérance bidon. Respect mon cul. Si des gugusses veulent croire a des bonhommes barbus dans le ciel , on ne va pas se gener pour rigoler de pareilles foutaises. Avec les curetons dès qu'on relache la garde ils rappliquent pour t'emmerder, les américains en savent quelque chose, à force de "respecter", de "tolérer", bref de, comme nous, roupiller en se reposant sur les acquis , les athées ricains se sont retrouvés cernés de curés. Ils s'en mordent les doigts !

Abbés Mollah Rabbins Lamas, prophètes à barbe ou rasés, ras le cul.  C'est une bonne dose d'anticléricalisme virulent à l'ancienne qu'il nous faut. Et puis les athées qu'en ont ras la patate des religions, y en a pas que chez les anars, sur ce coup la on est beaucoup plus qu'un sur cent, n'en deplaise aux falsificateurs de statistiques.

     
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 14:40

Re: Re: Morbide contre morbide

dans le même ordre d'idées, il est actuellement trés mal vu , sous peine d'être traité de pédéphobe de dire que , non merci, pas de mariage homo ....

pas plus que de mariage hétéro, ou autre ...

pasque de toute façon , avoir pour idéal de pousser le caddie ensemble, de passer des WE gerbeux en famille, tout ça au nom de l'égalité c'est pas ma conception du progrés ...

euh dans un couple homo masculin, qui aliène qui ?

et dans un couple lesbien , y a pô d'aliénation ?

Fausse route ? bien sur ... la fuite éperdue dans la normalité des autres est tout autant une fausse route que le besoin éperdu d'affirmation de sa différence ....

Juste revendiquer le droit à l'indifférence ...

Répondre à ce commentaire

  MathiasDelfe
26-06-06
à 15:03

Re: Manichéen, quand tu nous tiens...



Vous allez rire, mais le manichéisme*, le vrai, est une sorte de relativisme, à tout le moins un syncrétisme, puisqu’il espérait combiner le christianisme et le zoroastrisme persan.
Quoi qu’il en soit, le manichéisme est bel et bien une interprétation religieuse du monde, d’ailleurs beaucoup moins simpliste qu’il n’y paraît, et surtout pas du tout athée.
On n’en a conservé que l’opposition binaire bien-mal, laquelle, encore une fois, est tout ce qu’il y a de religieuse.
Les véritables athées ne croient ni au bien ni au mal (n’est-ce pas, Nietzsche ?), rien qu’à des phénomènes objectifs** que la subjectivité individuelle classera ensuite dans des catégories morales, politiques, philosophiques, qui produiront le bon révolutionnaire contre le mauvais conservateur, le bon curé contre le mécréant, le brave pauvre contre le riche pourri, et tout cela réciproquement, bien sûr.

Est-il besoin de préciser que quantités d’anarchistes s’apparentent étroitement, volens nolens, aux chrétiens « libertaires » et « socialistes » des premiers temps du christianisme*** (éloge de la simplicité, de l’égalité entre les hommes, du respect de la nature, etc…) ce qui explique peut-être les fréquentes incursions de prosélytes religieux sur ce site ( faut pas se plaindre : sur d’autres, ils associent sans complexe réaction islamiste et révolution socialiste avec la bénédiction volontaire ou non des webmasters) ?

* de Manes ou Manichaeus, clerc iranien du IIIème siècle (afterJ.C, évidemment)
** personne ne prétendra que la mante religieuse qui dévore son mâle après l’accouplement agît en bien ou en mal.

***de même toute référence sataniste n'est jamais qu'une approbation "en miroir" du fait religieux, aussi n'y a-t-il pas plus prêt d'un(e) "hare krishna" ou d'un(e) "Moon" qu'un(e) gothique".

 

Répondre à ce commentaire

  Woot
26-06-06
à 15:17

Re: Re: Re: Morbide contre morbide

Anonyme, je pense que c'est le droit de se marier dans un couple homosexuel. Apres, le  mariage est un acte toujours aussi con, mais si on ne laisse pas la possibilite aux homos de le faire, c'est de l'homophobie claire et nette.
J'aimerais bien qu'on me dise en quoi la religion est si belle, si pure. Il parait qu'il y a un message d'amour de Jesus, c'est pas vraiment ce que j'ai pu observer. On peut toujours discuter de la theorie religieuse, son application est un autre probleme. Voir des "fideles" (on va pas me faire croire que ce vocabulaire designe pas une soumission) se courber devant un dieu, un pretre, un cure, un imam, qui que ce soit, me donne plus envie de donner un coup de pied dans la fourmilliere que de les ecouter debiter leurs saloperies. La religion pousse au replis sur soi, sur sa communaute, je vois pas vraiment ou est l'echange et la liberte la dedans. Rien qu'en france, les ecoles prives sont la plupart du temps religieuses ou en relation avec la religion, les eglises sont bondees de bien-pensants (du moins pensent-ils que ce sont eux qui detiennent la verite sur la maniere de vivre et de considerer le monde).
Par contre je ne suis pas athee, parce que l'atheisme est le fait de croire que un ou plusieurs dieu n'existent pas. Et je refuse de croire en des choses sans fondements (la simple pensee de dieu). Je ne pense pas qu'un ou plusieurs dieux existent, par ailleurs je m'en fout, et je refuse d'ecouter un discours base sur une seule idee (en locurence, celle de dieu, de son message etc etc etc...).
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
26-06-06
à 17:50

Re: Re: Re: Re: Morbide contre morbide

la seule chose que je récuse c'est le fait d'être disqualifié comme homophobe quand , justement on dit que le mariage est aliénant et qu'on n'a aucune intention de soutenir la revendication de certains à s'aliéner ....

Répondre à ce commentaire

  Woot
26-06-06
à 18:23

Re: Re: Re: Re: Re: Morbide contre morbide

Le mariage peut etre vu comme un moyen d'avoir des avantages financiers pour le couple, et non comme une liaison morale et indiscutable, non ?
Répondre à ce commentaire

  libertad
26-06-06
à 18:50

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Morbide contre morbide

La question du mariage homo est un peu le pendant de celle du droit de vote pour les immigrés : sur le principe on s'en fout car aussi bien le vote que le mariage sont pour nous de la foutaise. Mais pour avoir la possibilité du choix de refuser le vote ou le mariage, il faut déjà avoir le droit de voter ou de se marier, c'est un principe d'égalité, ce n'est pas un principe révolutionnaire mais comment en faire l'économie ?
Reste que la question du mariage n'est plus guère débattue chez les anars pour qui c'est une question qui ne se pose quasi plus, au vu du nombre de personnes qui ne se marient pas, quant à ceux qui se marient, on ne compte plus les divorces.
En fait la question du mariage s'est déplacée depuis que l'union libre a pratiquement le même statut social que le mariage. C'est la question du couple qui se pose aujourd'hui comme structure sociale de reproduction de la société et ça c'est une question quasi impossible à poser car l'idéologie du couple est tellement puissante chez les hétéros et devient une revendication chez les homos ( dans sa version la plus conformiste : le mariage ) que toute subversion devient difficile dans cette unanimité autour du couple. Sa puissance est telle aujourd'hui qu'elle a réussi à faire rentrer le pouvoir subversif qu'à eu l'homosexualité pendant un temps dans le moule du conformisme.
Gageons que le mariage homo ne tiendra pas plus que le mariage hétéro.
Répondre à ce commentaire

  LordPepper
26-06-06
à 19:35

Re: Re: Morbide contre morbide

La seule chose qui me dérange dans toute cette histoire, c'est le fait que certains messages soient exclus. Je sais pas, j'ai l'impression que, quelque part, on me prends un peu pour un con. Style, je risquerai de me convertir après la lecture de ce site dont le lien a été enlevé. Genre j'suis pas assez grand. Que Libertad virent ce qui menace l'existence du site me semble un compromis normal avec la censure, qu'il vire ce qui est susceptible d'être trop en désaccord avec nous (lui?) c'est un peu dommage parce que, quelque part, ça suppose qu'on est pas assez intelligent pour censurer nous-même. Quelque part, c'est dommage.

Répondre à ce commentaire

  emilie
26-06-06
à 19:53

Re: Re: Re: Morbide contre morbide

Le google bombing explique pourquoi ces braves moutons viennent faire mumuse ici bas en polluant de plus en plus les forums "trop ouvert" ou sans ligne politique claire. Sinon je vois pas l'interêt.  

http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_bombing 
Répondre à ce commentaire

  libertad
26-06-06
à 19:54

Re: Re: Re: Morbide contre morbide

Les lecteurs sont naturellement assez adultes pour savoir ce qu'ils doivent lire ou pas mais faire un lien direct vers un site facho, homophobe ou autres c'est à la fois le cautionner en lui envoyant des lecteurs, c'est courrir le risque de voir venir des visiteurs indésirables qui participent à ce site et c'est enfin se faire accuser par d'autres de collusion. Donc non merci, j'ai déjà donné avec tout cela.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-06-06
à 00:16

Re: Re: Re: Re: Morbide contre morbide

je pense que la vraie raison est du coté du dernier post d'émilie .... :-))

on va pas leur filer des étoiles dans leur ascension vers le paradis de google, à défaut de celui avec houris qui sentent la rose que leur promet leur gourou .....

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-06-06
à 19:38

Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

"Pas de quartiers avec les religions, ce sont des idéologies que nous combattons, pas plus que nous ne discutons avec les fascistes, nous ne dialogons avec les prosélystes religieux. "

En l'occurence, il ne me semble pas que Canovi soit prosélyte, mais on vient de rompre le dialogue avec elle, alors qu'elle cherchait un dialogue...

au fait, si on ne dialogue pas avec les fascistes, ce n'est pas entre autres, à cause de leur intolérance ?

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-06-06
à 19:52

Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Soit dit en passant, pour revenir sur la religion, je ne vois pas comment un bon coup d'anticléricalisme violent viendrait nous aider (nous les anars, nous les athés) pour vaincre la religion, ce n'est qu'un défouloir idiot sur le dos de croyants que nous ne connaissons pas et que nous faisons que conforter dans leur idéal religieux.

Plutôt que d'être des anticléricaux bornés, pourquoi ne pas devenir des ébranleurs de foi ? pour le coup, là, ça vaudrait le coup de confronter nos idées (plutôt nos anti-idées) sur la religion, et ça serait + intéressant que de balancer les mêmes insultes discours contre les croyants

PS pour libertad et émilie, ce n'est pas parce qu'une personne est croyante qu'elle est prosélyte ! ou sinon, surveillez vos voisins, boulangers, garagistes, cousins, amants, maitresses, .....car la majorité des personnes sur cette terre croit en quelquechose qui ressemble plus ou moins à un dieu!

Répondre à ce commentaire

  emilie
27-06-06
à 21:10

Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Effectivement je ne discutte pas avec des lesbophobes,homophobes,queerophobes,femellophobes ; encore moins quand ces dernier-es justifient leur connerie par la "religion". Les 5000 ans d'oppression des femmes/gay/lesbiennes/+ par ces sectaires me pousse plutôt à sortir mes talons aiguilles calibre 7.5cm. Si discutter avec la gestapo à de l'interêt pour toi et bien... je te plains.

Quand aux "insultes" laisse moi me marrer. Histoire de te remettre le cerveau à l'endroit rien de mieux qu'un petit MP3 : http://www.l0t3k.net/audio/homophobia/homophobie.mp3

Emilie a.k.a "gode save the queen"
Répondre à ce commentaire

  emilie
27-06-06
à 21:22

Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Qui parle de camps de concentration? de dêchet de l'humanité? pas moi.

fin de transmission.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-06-06
à 23:12

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

ni moi, tu t'es trompé de cible...encore un échec...dommage
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-06-06
à 23:16

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

"Qui parle de camps de concentration? de dêchet de l'humanité? pas moi.

"

En fait si, il n'y a que toi qui en parle sur ce fil, personnellement j'ai toujours trouvé que mélanger le maïs avec les épinards, ça donnait une cuisine dégueulasse...mais si ça te

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-06-06
à 23:18

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

...mais si ça te dit de mélanger les débats ne te genent pas....

donc nos sommes partis d'une ex-féministe maintenant musulmane, et en peu de temps émilie nous propose les KZ, qui relance ?

pourquoi pas les procès de Moscou ?

ou encore l'efficacité de la lutte anarchiste contre les religions? sujet + sensible j'en conviens, peut-être qu'émilie à son avis là dessus sans passer par le nazisme ?

Répondre à ce commentaire

  Woot
27-06-06
à 23:21

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Anonyme, peut tu etre enfin clair dans tes propos au lieu de jouer le plus-tolerant-que-les-anars-athes ? De plus je ne suis pas sur que la remarque d'emilie te concerne ce qui prouve que, oui en effet, il existe un monde au dela de ton nombril.
Répondre à ce commentaire

  Woot
27-06-06
à 23:23

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

P.S : Pour un donneur de lecon, je trouve ton discours "anars = anti-tout" legerement simpliste.
Répondre à ce commentaire

  emilie
28-06-06
à 00:25

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

En effet, il n'a même pas pris la peine d'écouter les (naz)identitaires, leurs copains de l'ump et l'assemblée de "bon chrétiens" vociférant à Bègles en menaçant tout ce qui dandine un peu trop du cul d'extermination.  A chaque fois c'est la même chose : quand on montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. Du coup, l'anonyme (et son blog), plonge sur le terme "gestapo", qui pourtant ne lui était pas destiné, et tombe le masque par la même occasion. Comme echec il y a pire.

Badinter et Iacub critiquent toutes deux le féminisme puritain et moraliste. Y coller le voile et la religion n'est pas une de mes idées...

bang! bang! emilie. My baby shoot me down.


Répondre à ce commentaire

  emilie
28-06-06
à 01:03

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Visiblement, à la lecture du mauvais blog de  Canovi , la 'soeur' nouvellement islamisée est vite tombée dans l'antisémitisme... (1)  De plus si ton dieu est homophobe et créateur de toute chose il faudra que tu m'expliques pourquoi il a créé les bonobos? l'escargot? l'huitre? les whiptails? la parthénogenèse? la gynogenèse? ton dieu est homophile et s'il a créé l'homme à son image et bien c'est que ton dieu est au minimum bisexuel. 

(1) cf: la "vérité" sur le talmud, de Michael A. Hoffman II and Alan R. Critchley. proche de Rami et "Radio Islam" ciblée comme il se doit par tous les antifascistes.






Répondre à ce commentaire

  Anonyme
28-06-06
à 03:08

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Vive les salopes! vive l'anarchie!

Le maitre mot de la France post-mitterrandienne est le "respect", c'est le concept clé du pays depuis 25 ans.

Personne ne sait ce que veut dire ce mot sauf dans son emploi courant ou il veut dire : ferme ta gueule, me parle plus, ne dessine plus (caricatures !!), ne cause plus.

Les rigolos qui débarquent ici en se disant anarchistes et en parlant, en bons post-mitterrandiens, de respect des croyances , devraient d'abord et avant tout aller sejourner quelques mois en Iran ou en Somalie (encore qu'en somalie les télephages sont interdits de foot, comme quoi la religion parfois..) et aprés ce petit sejour revenir ici nous parler de la religion.
(Ou si l'Iran c'est trop depaysant qu'ils aillent quelques mois dans la bible belt aux USA.)

Vous êtes comme ces femmes qui ne savent pas ce qu'était la condition de la femme "avant", vous etes comme ces travailleurs qui ne savent pas ce qu'était la condition des travailleurs "avant". Vous vivez hors de l'histoire.

Vous ne comprenez rien à la religion car vous  voyez le religieux à travers le catholicisme en France aujhourd'hui , et encore en version Abbé Pierre, en oubliant totalement pourquoi et grace à qui et à quoi on en est la,  et vous le voyez aussi à travers l'exotisme, pourtant souvent douteux, de ce qui vient de loin (d'Asie le plus souvent dès qu'il s'agit de "bonnes religions" propres à inspirer le blanc égaré en quête de sens, surtout depuis les Beatles - encore que là vous etes niqués car l'Islam est là aussi et y parait, c'est nouveau, que meme nos féministes s'y convertissent :-) )         

En plus vous parlez ici comme sur les plateaux de télévision (que vos regardez surement trop, ou mal), car non , personne n'a dit qu'il fallait couper les tetes des croyants, ce qu'on dit c'est tolerance zero pour les religions, et ca n'a rien à voir.

Putain de bordel, c'est quand meme un forum anar ici, qu'est ce que c'est que ces conneries de respect et de tolérance pour les religions.  

C'est en partie à cause de gens comme vous que je suis personellement assez satisfait  que l'Islam emmerde le monde en ce moment, que le Ratzinger soit un réac de première catégorie, que Bush invoque dieu toutes les deux phrases, car au moins graçe à tout cela la réalité vous force à sortir un peu de vos reves sur la religion   
     
Et d'ailleurs, fait dont je me rejouis intensement, il semble bien que depuis quelques années il y a une ébauche de réveil de l'atheisme militant. C'est comme les travailleurs avec les "reformes" : à force de se prendre des conneries dans la gueule, l'athée assoupi finit par sortir de sa torpeur

Gui



 
Répondre à ce commentaire

  MathiasDelfe
28-06-06
à 11:19

Expliquer d'abord, insulter ensuite.



La plupart des croyants, par conformisme ou par manque d’analyse, ce qui revient un peu au même, associent Dieu à la religion, alors que la foi est une rencontre personnelle avec Dieu, rencontre qui se produit (ou pas) en l’absence de tout règlement.
La religion, c’est la réglementation de la foi, sa mise en rites, en prières et en accessoires de témoignage, généralement de soumission. C’est un outil d'organisation et de maîtrise des masses qui n’a pas grand-chose à voir avec Dieu, mais beaucoup avec le pouvoir temporel des hommes.
Les vrais croyants ont une relation à Dieu en dehors de toute religion ; les autres, l’immense majorité, ne croient pas en Dieu (dont le concept même est inaccessible à leur conformisme intellectuel), mais au règlement, qui, comme celui de l’armée, suffit à les rassurer sur le sens de leur existence et leur place dans la vie.

Puisque certains souhaitent dialoguer avec les « croyants », il convient d’affirmer à ces derniers que le concept de Dieu et celui de la religion sont fondamentalement incompatibles, cette dernière réduisant une entité a priori toute-puissante aux capacités intellectuelles titanesques à une caricature de caporal aussi stupide que particulièrement psychopate.

Soit vous croyez à Dieu, soit vous croyez à la religion, mais pas aux deux. Capisce ?

Mais je doute que vous soyez entendus.

Notre ex-féministe croit aux vertus conjuguées du règlement et de l’uniforme et se met tout naturellement au service d’une cause politique où le religieux, pour être omniprésent, est superfétatoire (i.e qui masque les vrais enjeux, qui sont le contrôle économique et politique d’une région ou du monde).

Je précise que si j’ai rencontré des vrais croyants, libres de toute allégeance religieuse, je n'ai moi-même jamais reçu la foi ; agnostique, je veux bien admettre un principe créateur et/ou organisateur de la matière totalement dépourvu de nos affects humains (ça ne le dérange pas d’exterminer des espèces entières ni de remodeler la planète) et donc totalement indifférent à nos états d’âme, mais c’est tout. Et encore.

Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom