L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

MAISON BIOCLIMATIQUE DANS LA DROME
Lu sur Anarchitecture : "Voilà un bel exemple d'une maison bien intégrée dans son environnement, une petite vallée très attachante de la Drôme pro vençale.Le respect de la beauté sauvage de ce site exigeait une approche modeste, presque timide dans la conception. Ressources locales et idées du monde entier: une " world house en"en Provence .IL s'agit d'une autoconstruction à cent pour cent ; une part considérable des matériaux comme le bois, les pierres et la terre provien nent du terrain même : un choix esthétique, écologique et surtout économique. Seule une partie de la couverture du toit, les bardeaux en cèdre venaient de très loin, de l'Ouest canadien, mais même cela n'était pas un luxe (grâce à un dollar bon marché à l'époque). Pour un prix plus avantageux que les bardeaux en mélèze français, ils sont plus légers, imputrescibles et plus faciles à travailler (ils ne se fendent pas en clouant). Après deux, trois ans ces toits pren nent une belle patine gris argent. Le propriétaire a entamé le chantier sans expérience préalable dans le bâtiment, guidé
seulement par le bon sens, son imagination,quelques bons livres et les coriseils des amis.Cette démarche de "apprendre en faisant" fut généralement désapprouvée par les"professionnels" mais permit de trouver des solutions originales. Les erreurs, inévitables, ne furent jamais catastrophiques.
Le chantier ne suivait de plan qu'un vague croquis ; tout évoluait selon les nouvelles idées qui émergeaient, l'expérience grandissante et les aléas de la situation fi nanciere. Un contexte local favorable, un voisinage amical et une municipalité compréhensive ont con- tribué au succès de ce pro jet.
Un muret en pierres natu relles sert de fondation pour une ossature en bois légère mais très rigide grâce à de nombreux croisements et renforcements. Cette structure rappelle presque plus celle d'un bateau que d'une maison. Le toit en cèdre fut monté en premier pour abriter les matériaux. Les parois furent choisies selon les expositions : mortier de chanvre isolant au Nord, planches de mélèze à l'est le coté Sud est une combina son de colonnes en pisé et de grandes baies vitrées ; au Nord, contre la colline, un mur en brique rouge et une cave.

L'étage, ajouté pl-us tard, comporte une pièce entièrement en bois et une grande salle de bain carrelée de mosaïques marocaines (ramenées lors d'un voyage) ; de la grande baignoire on a une vue splendide sur la vallée. Au rez de chaussée, -une cheminée en plâtre occupe le centre de la pièce.

L'effet "bioclimatique" se crée grâce à la bonne isolation de l'ensemble et l'inertie considérable du pisé et des grandes baies en double vitrage. Le soleil bas des mois d'hiver entre profondé ment et chauffe le sol de grès (dalle isolante en mortier -chaux/sciure de bois- d'une épaisseur de 15cm). Pendant la soirée, le sol diffuse lentement chaleur emmagasinée. En été, le soleil haut lie pénètre pas dans la maison grace au fort dépassement du toit qui protège aussi les parties en pisé des intempéries. La consommation de bois de chauffage est ainsi fortement réduite. Sans chauffage, la tem pérature intérieure reste toujours supérieure à 8 degrés, même pendant des hivers rigoureux. La maison peut rester inoccupée pendant tout l'hiver, sans ces risques si connus comme le gel des canalisations ou des plantes vertes, et l'hu midité dans les murs et les livres
Ceci est très important pour toutes les person nes qui adhèrent à un mode de vie semi nomade.


" Au début, j'avais l'illusion de toutfinir en ... disons 6 mois, mais en réa lité, cela a pris presque qua tre ans jusqu'à ce que le "nid" soit devenu joli et douillet. Mais la maison nous récompense largement de tous ces efforts. Les cho ses se font au gré de nos goùts et de notre style de vie, si bien que chaque jour semble être un jour de va cances!
l es premiers temps, je crai gnais que les tempêtes ar rachent le toit, que les murs se fissurent et les poutres
se tordent parce que je n'avais pas suivi " les règles de l'Art" ou bien encore, cet arbre que nous avions gardé si près du mur, allait peut-être par ses racines soulever le muret de fondation ? Toutes ces angoisses se sont révélées vaines, issues de la 'Paranoïa du bâtiment" mais maintenant je dors très bien. Je pense que concevoir son habitation selon ses besoins et ses goùts est une liberté essentielle qui fait partie des droits de l'homme. Les prétextes, montés de toutes pièces pour nous prîver de ce droit, sont trop connus; unefois décortiqués, nous savons tous qu'ils ne tiennent pas la route! L'énergie solaire ? Cela marche très bien d'avril à octobre, on pourrait même en reven- dre. Par contre, en hiver, c'est un peu juste. Il faut un groupe électrogène si l'on veut regarder longtemps la télé (par exemple ... ). Et enfin, dans toute discussion au sujet du nucléaire, on est nettement plus crédible!"


une cuisine intégrée un peu différente



--------------------------------------------------------------------------------


fiche technique

--------------------------------------------------------------------------------


Lieu : Drome Provençale (500m alt.)
Exposition : plein sud en zone de montagne. Surface habitable . 105m2 sue 2 niveaux (grande pièce 6OM2 comprenant cuisine, living, cheminée centrale + une chambre et la salle de bains à l'étage), cave 25m2 + dépendances 5Om2 Auto-construction (entièrement par le propriétaire); durée des travaux. 18 mois (étalés sur 4 ans, de 1990 à 1994). Eau de source Chauffage solaire. passif (grandes baies vitrées côté sud) + bois (consommation d'environ 5 stères par hiver). Électricité photovoltaïque : 4 panneaux solaires. Maison ossature bois : matériaux, revêtements et isolations dîffêrents selon lez expositions : pisé et 'baies vitrées au sud, isochanvre au nord, bois isolation en paille côté est, mur en briques rouges à l'ouest. Toit en bardeaux de cèdre ou mélèze et tuiles provençales. Sol: murets de fondation en pierre naturelle, chape en mortier isolant sur hérisson de pierre (sans ci- ment et sans armature acier, terrain très stable). Toilettes sèches . à compost, extérieures + fosse septique pour toilettes intérieures. Eau chaude : gaz ou solaire (tuyaux noirs); machine à laver adaptée au gaz.
Coût hors terrain : 170 000 Francs dont 100 000 de matériaux de construction, et 70 000 pour le terras- sement, l'énergie solaire, le système d'eau et l'aménagement intérieur.

Ecrit par libertad, à 20:57 dans la rubrique "Ecologie".

Commentaires :

  linkback
06-09-02
à 22:59

Lien croisé

Exalead : "charpente-myotteduquet.comEn Dehors anarchiste ... monde (5) Noam Chomsky (1) Réflexions sur l'amour (2) MAISON BIOCLIMATIQUE DANS LA DROME Lu sur Anarchitecture : "Voilà un [...] en pierres natu relles sert de fondation pour une ossature en bois légère mais très rigide grâce à de nombreux ... "
Répondre à ce commentaire

  linkback
08-10-02
à 20:11

Lien croisé

Economies d'énergie : "une maison bioclimatique dans la Drôme;"
Répondre à ce commentaire

  noak
03-03-05
à 14:29

Bonjour
je fais un article pour les Quatre Saisons sur habitat en terre et bioclimatique. Je cherches des expériences. Pourrais-je avoir les coordonnées de cette maison dans la Drôme ?
Amitiés Noak
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom