L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

La masturbation est un acte révolutionnaire
L'acte sexuel est devenu un marché de dupes entre deux êtres qui ne connaissent pas leur propre corps et ne savent pas ce qui les fait jouir*. Comment espérer arriver à la jouissance sans connaitre les caresses qui permettent à notre corps de vibrer et de se donner du plaisir ?
Dans l'acte sexuel, ce n'est pas l'autre qui sait ce qui nous fait jouir et nous y amène, c'est chacun qui s'autorise à jouir ou non. L'autre n'y est pratiquement pour rien, sauf à être un peu attentif à son partenaire.

Se masturber n'est pas aussi simple qu'il y parait. Il faut tout d'abord vaincre les préjugés qui veulent que la masturbation soit un erzatz de sexualité, un pis aller quand on ne peut avoir un partenaire.
Or il n'en est rien et la masturbation constitue certainement la voie royale pour arriver à la jouissance.
La masturbation est mal vue car elle est a-sociale, nul besoin de la société, de l'autre pour avoir du plaisir, c'est l'acte sexuel que chacun maîtrise complètement : quand je veux. Point n'est besoin de négocier avec un partenaire, d'entrer dans des stratégies. La masturbation est le moyen de mon pouvoir sur moi. C'est l'action individualiste par essence.
Reprendre le pouvoir sur soi, savoir que le plaisir ne dépend de personne sauf de soi, voilà bien un moyen révolutionnaire de reprendre sa vie en main !
Vouloir faire l'amour avec une autre personne sans avoir fait la connaissance de son propre corps, c'est faire reposer sur l'autre ce qui relève de sa propre responsabilité : on ne peut faire jouir l'autre si celui-ci ne s'accorde pas ce droit et ne se laisse pas aller à la jouissance. Nous sommes peu de choses dans le plaisir de l'autre, une simple étincelle.
La masturbation est le meilleur moyen pour apprendre à se laisser aller, à vaincre, puis à faire disparaître cet ego qui croit nous diriger et diriger notre plaisir. Ce n'est que lorsque l'égo disparait que la jouissance est là.
L'orgasme n'est qu'un moment de la jouissance, il peut parfois même être une gène mais l'égo se focalise sur l'orgasme, tuer l'égo n'est pas si simple et ne peut se trouver que dans le calme de la solitude et certainement pas dans une relation à deux ( ou plus ) où les questions de séduction, de pouvoir restent présentes.
Pour ceux et celles qui ont trouvé la jouissance dans la masturbation, il sera ensuite bien difficile de retrouver la même intensité dans une relation sexuelle avec des partenaires. C'est que l'autre ne peut nous connaître aussi bien que nous. C'est qu'il faut une patience infinie, du temps et une ouverture d'esprit que l'on rencontre bien peu souvent dans une seule et même personne. Il faut une attention et une capacité d'empathie pour aider son partenaire à vaincre son égo et le laisser jouir. Ce n'est pas impossible mais rare.
La masturbation geste révolutionnaire car chaque individu a le pouvoir de se faire jouir et même d'atteindre plus de plaisir que dans une relation sexuelle à deux. La connaissance de soi de deux êtres qui savent ce qui les fait jouir aboutira, à terme à des relations sexuelles épanouies, sans frustration et sans névrose sociale, source de tensions récupérées et dévoyées par le système marchand.

Fred Aymargues

*Ce texte présente les tendances majoritaires de la population ce qui n'exclut nullement qu'individuellement certaines personnes ne se plient pas à ce modèle, c'est d'ailleurs tout le sens de l'action individualiste
Ecrit par libertad, à 09:53 dans la rubrique "Le privé est politique".

Commentaires :

  revolte
22-07-09
à 11:03


La masturbation acte révolutionnaire ? dur,dur on aura tout vu.
Répondre à ce commentaire

  Satyre
22-07-09
à 11:18

Re:


Oui la masturbation constitue un acte révolutionnaire non seulement parce qu'elle fut proscrite et mise à l'index durant des siècles et considéré comme un acte tabou parfois pire que le viol car n'engendrant aucune progéniture, mais aussi parce qu'elle permet véritablement à l'individu de ne se soumettre à aucune forme d' alienation ou de servitude sociale lié à l'acte sexuelle et au plaisir qui en découle.

De plus la masturbation permet de faire l'amour avec qui l'ont veut, comme ont veut et sans imposer quoi que ce soit à qui que ce soit, donc elle constitue en soit un acte véritablement libérateur pour l'individu et donc un acte à proprement parlé révolutionnaire !

Personnellement je ne conçois pas une société véritablement libertaire dans laquelle la masturbation ne soit pas mis au tout premier plan de la liberté individuelle et sexuelle.
Répondre à ce commentaire

  Cossery
22-07-09
à 12:37

Re:


"De plus la masturbation permet de faire l'amour avec qui l'ont veut,".... Elle est bien bonne celle-là. Satyre, faire l'amour ça veut dire être deux, trois ou tant qu'on veut. Tout seul c'est pas faire l'amour. Se faire (se donner du) plaisir, se faire du bien, etc mais faire l'amour implique d'autres personnes que soi.
Répondre à ce commentaire

  Broutchoux
22-07-09
à 13:15

Re:

Il voulait peut être dire en rêve ou avec l'aide des nouvelles technologies ( je plaisante bien sûr ;))
Répondre à ce commentaire

  Satyre
22-07-09
à 13:35

Re:



"De plus la masturbation permet de faire l'amour avec qui l'ont veut,".... Elle est bien bonne celle-là. Satyre, faire l'amour ça veut dire être deux, trois ou tant qu'on veut. Tout seul c'est pas faire l'amour. Se faire (se donner du) plaisir, se faire du bien, etc mais faire l'amour implique d'autres personnes que soi.



oui en effet j'aurais du m'exprimer ainsi : "De plus la masturbation permet de faire l'amour avec qui l'ont veut si l'ont refuse catégoriquement tout type de contrainte sociale préalable.."

De plus l'amour n'est il pas motivé justement par la recherche du plaisir ? et donc la masturbation en tant que facteur de plaisir sans contraintes aucune ne pourrait elle pas finalement être considéré comme la plus haute expression de l'amour lui même de par le sentiment de totale liberté qu'il procure ?
Répondre à ce commentaire

  Satyre
22-07-09
à 13:46

Re:


Ma question est donc la suivante :

Ne peut ont véritablement se suffire à soit même en tout ? la contrainte sociale est elle fatalement inévitable pour l'individu aspirant pourtant à se liberer de toute forme de servitude envers soit même et envers les autres ?
Répondre à ce commentaire

  Cossery
22-07-09
à 13:55

Re:



oui, oui, on peut se suffire à soi-même dans beaucoup de domaines, mais je trouve que le terme (assez laid d'ailleurs) "faire l'amour" n'est pas adapté pour l'acte solitaire.
Répondre à ce commentaire

  Cossery
22-07-09
à 13:57

Re:



Ceci dit, je ne vois aucune servitude dans l'acte d'amour, au contraire c'est une fusion d'une intensité inégalée. Mais c'est comme le bon vin, il ne faut pas en abuser sinon ça deviendrait banal et ça perdrait de son charme, à mon humble avis.
Répondre à ce commentaire

  revolte
22-07-09
à 16:14

Re:

Franchement cette article frise le ridicule. 
Répondre à ce commentaire

  libertad
22-07-09
à 16:24

Re:

Ah ! revolte serait d'accord si on disait : se masturber dans l'isoloir et s'essuyer avec le bulletin. Après il faudrait pas non plus déposer le bulletin dans l'urne car ça ferait un vote nul et les anarchistes sont pour l'abstention :-)
L'anarchie n'est pas un fourre-tout
Répondre à ce commentaire

  satya
22-07-09
à 19:02

Re:

:D
ben vala enfin une définition du/de la révolutionnaire: c'est une personne qui se masturbe !!

des tas de questions se posent donc:
- se masturber créé le révolutionnaire
- c'est parce qu'on est révolutionnaire qu' on se masturbe?

les umpistes fachos d'extrême droite ont fait il n'y a pas longtemps un truc disant: c'est nous les vrais révolutionnaires donc je pourrais traduire: c'est nous les vrais masturbateurs???

:D :D :D

autrement, cossery, il en est de même pour la masturbation que pour des rapports sexuels avec d'autres: c'est comme le bon vin !

l'autonomie et l'indépendance acquise n'est-elle pas  en fait, une affirmation de ses propres libertés et indépendances en effet et c'est bien cela qui compte.
la masturbation est souvent une étape d'apprentissage et de découverte de son corps qui permet la liberté et le choix; c'est un élément partiel non négligeable et pendant certaines périodes c'est un outil tout à fait agréable qui permet en plus, de vraiment s'offrir les choix, se donner le temps et aussi je pense, ne pas sombrer dans la peur de la solitude bien au contraire, cela permet de la vivre sereinement et patiemment et le rapport aux autres devient différent amha.



Répondre à ce commentaire

  revolte
22-07-09
à 19:41

Re:

Libertad:Super ta tout compris,mais ne melange pas les serviettes et les torchons.
Répondre à ce commentaire

  libertaria22
22-07-09
à 22:12

Re:

Etre révolutionnaire, c'est ouvrir son être, tout son être, à la vie en soi et à la liberté, ici et maintenant ! Sinon, je n'y vois que programmes "politiques" chimériques et toujours d'avenir s'absorbant dans nos aliénations présentes. La masturbation, lorsqu'elle est jouissance complète de soi-même, peut faire bien sûr parti d'un projet personnel visant à une auto-réalisation individuelle révolutionnaire ; une petite pierre construisant l'édifice d'une écoute renouvelé envers la vie en soi, son existence intime et profonde ; une pulsion de liberté, tout comme celle qui nous entraine vers le refus (du travail salarié, du rythme fou de l'existence moderne, de la vitesse, de la soumission à l'absurdité technologique ou autre de cette société, .......) et nous dirige vers l'en-dehors d'un monde aliéné et fou.
Répondre à ce commentaire

  libertaria22
22-07-09
à 22:16

Re:

La révolution, la réalisation d'une autre société humaine, passe parfois par des petites choses qui peuvent en entrainer de bien plus grosses !
Répondre à ce commentaire

  Satyre
23-07-09
à 08:27

Re:


oui la masturbation est toujours subversive car celle ci va non seulement à l'encontre des interêts du système dominant car elle ne produit rien qui puisse être récupéré et mis sur le marché, mais permet aussi à l'individu de s'épanouir tout en échappant à de nombreux piéges cherchants à l'enfermer dans certains carcans comportementaux et sociaux.
Répondre à ce commentaire

  Satyre
23-07-09
à 10:32

Re:


Ont peut même considéré la masturbation comme une forme de réappropriation totale de son corps face à tout type d'alienation sociale, c'est à dire comme un acte de désobeissance et d'insoumission face aux fausses valeurs patriarcales de la société cherchant à définir ce que doivent êtres nos comportements sexuels ayants une influence non négligeable sur notre comportement sociale d'une manière générale.

qui sait quel impact aurait pu avoir la masturbation sur l'histoire et le cours des événéments,  si sont rôle sociale n'avait pas été sytèmatiquement négligé ou mis à l'index durant des siècles ?
Répondre à ce commentaire

  satya
23-07-09
à 11:32

quelqu'unE saurait m'expliquer??

ce matin, j'étais en train de me réveiller en douceur avec un bon petit vent frais (enfin!!); et ma chienne est allée sous mon lit, c'est sa "planque" pour se masturber.
depuis quelques mois j'ai une jeune chatte qui commence à s'habituer mais qui est plutôt sauvage; bref, c'était la première fois qu'elle était confrontée à ces bruits sous mon lit, elle était dessus en train de jouer.
du coup la minouchette était toute intriguée et elle essayait de regarder en dessous pour voir ce qu'il se passait, c'était plutôt rigolo, mais je n'ai pas eu besoin d'intervenir, elle a laissé la chienne tranquille.

la question du jour est donc: pourquoi les chiens/chiennes se masturbent-ils/elles et pas les chats???
Répondre à ce commentaire

  Satyre
23-07-09
à 17:19

Re: quelqu'unE saurait m'expliquer??


A ce sujet il me semblait avoir entendu dire que les chats ne prennent pas de plaisir pendant l'acte sexuel qui s'avère même plutôt douloureux du moins pour les individus de sexe féminin, maintenant reste à vérifier si ce ne sont pas de vulgaires racontards.. et si tel n'est pas le cas alors cela explique t'il peut être (et en prenant des pincettes car je n'en sais rien..) que les chats n'éprouvent pas l'envie de se masturber par une sorte d'effet mémoire ?


 Finalement, j'ai pu trouver ça :

http://www.chatonnon.asso.fr/page1.html


Répondre à ce commentaire

  satya
23-07-09
à 17:52

Re: quelqu'unE saurait m'expliquer??

merci :)
avoue que c'est intéressant tout de même de constater que certains animaux se masturbent et pas d'autres.
Répondre à ce commentaire

  Satyre
23-07-09
à 18:55

Re: quelqu'unE saurait m'expliquer??


oui en effet mais peut être que la masturbation est elle finalement une pratique sexuelle essentiellement propre aux animaux ayants pour habitude de vivre en groupe, en meute ou en société ? et dans ce cas peut être joue t'elle un rôle majeur dans l'équilibre individuel de l'animal non solitaire mais éprouvant le besoin occasionnel de retrouver pleine possession de lui même, en lui permettant l'espace d'un instant d'échapper à toute emprise de la société et de ses semblables ?

En tout cas c'est une piste à explorer qui si celle ci était approfondie nous permettrait peut être de savoir si la masturbation est finalement un besoin essentiel et indispensable à l'équilibre des individus en société.. ce qui dans la perspective d'une société libertaire et anti autoritaire ne devrait pas être négligé..
Répondre à ce commentaire

  Rakshasa
24-07-09
à 13:45

Re: quelqu'unE saurait m'expliquer??

A noter tout de même que les chats ne sont pas "antisoces" ou solitaires comme notre anthropomorphisme peut le colporter habituellement. Ils peuvent vivre en meute comme j'ai pu le vérifier chez un fermier breton chez qui vivaient une trentaine de chats. Impressionnant quand vous arrivez dans une cour de ferme et qu'une trentaine de paires d'yeux de félins vous observent ! Donc la masturbation propre aux animaux sociaux, j'en doute...
Répondre à ce commentaire

  satya
24-07-09
à 14:40

Re: quelqu'unE saurait m'expliquer??

il serait malgré tout intéressant de connaitre un peu ce qui fait la différence, les chiens se masturbent naturellement mais je n'ai jamais vu un chat ou une chatte le faire, par contre qu'en est-il des singes, nos proches parents?
les bonobos calment les tensions sociales en ayant des rapports sexuels, mais se masturbent-ils aussi?

c'est ma véto qui va me faire des yeux ronds si je le lui demande !! :D :D
Répondre à ce commentaire

  ThierryLode
25-07-09
à 15:56

La masturbation animale

Je me mêle tardivement de ce débat sur le "rôle éducatif " de la masturbation...
Les études scientifiques ne sont pas légions, mais il semble que la plupart des espèces animales sexuées se masturbent régulièrement, en tout cas chez les vertébrés. Ce qui inclut aussi bien les Bonobos que les autres singes, les carnivores etc..et même les oiseaux.
Les théories biologiques actuelles interprètent la masturbation animale un peu comme l'auteur en termes d'auto apprentissage, d'autres font état de régulation des tensions. Les masturbations réciproques (aussi bien homosexuelles qu'hétérosexuelles) sont assez courantes et peuvent avoir une fonction sociale chez nombre d'animaux...Souvent, elles sont interprétées en tant que comportements socio-sexuels liés à la régulation de l'agressivité ou à la dominance (l'individu le plus actif étant considéré comme dominant) notamment lors d'apprentissage de la sexualité.
Je reste persuadé pour ma part que la masturbation animale vise tout autant le plaisir et l'orgasme....
Répondre à ce commentaire

  ThierryLode
25-07-09
à 15:58

et les félins ?

PS: les chats (et la plupart des carnivores) se masturbent aussi, mais leur caresses sont plus discrètes...
Répondre à ce commentaire

  satya
25-07-09
à 16:00

Re: et les félins ?

merci thierry :)
Répondre à ce commentaire

  OgRuR
26-07-09
à 16:09

Re: et les félins ?

Silence... branlez-vous... L'ordre pourrait bien venir d'en haut...
Sur ce site on conversera bientôt pour savoir si se masturber devant un écran d'ordinateur est révolutionnaire eu égard à la provenance des images. Ou s'il est préférable, pour obtenir le label de révolutionnaire, de le faire en pleine nature. On dira de Thoreau qu'il n'était pas parfaitement révolutionnaire car il n'a jamais fait mention de ses branlettes quand il vivait seul dans les bois. L'avant garde se tient prête à en parler... Alors on définira des lieux et une manière de sa branler qui est révolutionnaire. Une autre qui est marchande. Un artiste anarchiste fera une performance devant l'hôtel de ville de Paris. Elle reste à définir.

Nous serons dans une société si parfaitement "branleuse" que le marché verra quelques raisons de commercialiser la masturbation. Il n'est pas exclu de penser que ce sera bientôt "in". Tout ne sera plus que masturbation: penser, écrire, converser. Dès lors il sera mieux vu que se masturber effectivement le sexe plutôt que l'esprit. L'un fait voir la vie en rose, ou en rouge et noir dira-t-on, l'autre l'obscurcie. Ce sera un dogme si parfaitement admi qu'un jour un homme se fera insulté pour avoir dit que la masturbation peut-être bien triste et qu'il lui arrive fréquemment de pleurer après avoir fait ce qu'il considère comme un geste de dépit en regard de ses prétentions amoureuses... Pauvre type décidemment. Qu'on la lui coupe... Ce qui est, vous en conviendrez, déjà à l'oeuvre quotidiennement... J'ose à peine évoquer "le meilleur des mondes" d'Huxley car je crains d'être élitiste et masturbatoire de la pensée. Ceux qui se branlent savent penser par eux-mêmes! Orwell n'avait jamais que le novlangue arriverait à ce singulier constat...

Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom