L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

L'anarchie : entre bouddhisme politique et sectarisme activiste.

Lu sur Hermésia : "Anarchie, anarchiste, anarchisme, que de mots chargés de craintes et de fantasmes mais aussi d'espoir, d'humanisme et de liberté ! Faire un sondage sur le sens commun donné à ces termes serait assez révélateur. L'homo politicus moyen y voit une utopie dangereuse pour le libéralisme triomphant, ou pour l'avènement du prolétariat dictatorial ou, pire encore, comme une atteinte à la toute puissance de l'Etat-national ! L'homme et la femme de la rue ont, quant à eux, une conception tronquée de la signification politique et sociale véritable de l'anarchie, et l'activisme du début du XXe siècle n'a pas aidé à améliorer les choses. L'anarchie est alors ressentie comme une forme de satanisme politique, de recherche de la destruction pour la destruction et par la destruction, l'établissement du chaos comme loi universelle, un grand soir apocalyptique terrifiant et sanguinolent.

Ces conceptions "usuelles" proviennent de la mauvaise presse qui est faite aux anarchistes et à leurs revendications sociales et politiques ainsi que d'un enracinement au plus profond de la psyché collective du risque que peut représenter l'anarchie si elle était appliquée. La liberté semble, en effet, effrayer l'homme qui préfère se rattacher à l'Etat comme un enfant apeuré par la nuit. Il suffit de regarder l'histoire pour s'en convaincre, dès qu'un tyran est renversé, un autre est élu, désigné ou imposé pour prendre sa place. Et même la fameuse révolution française de 1789 nous prouve cet atavisme politique. Sitôt le roi décapité voilà qu'un Robespierre monte sur le trône républicain !

Qu'y faire me direz-vous ? Comment donner une vision juste du mouvement anarcho-libertaire ? Et bien voilà bien le genre de questions qui semble devoir rester sans réponse car si l'on fait un sondage parmi la population d'"homo anarchicus" (désolé pour ce barbarisme), on se rend compte que la coloration de l'anarchie vire du noir au rose fluo, et ce dans un flou doctrinal étonnant - désolé pour nos pères fondateurs. Je ne juge pas, je ne critique pas et, même approuve cette diversité enrichissante, mais, en tant qu'individu, je me dois de me poser quelques questions - qui semblent stupides et dont les réponses semblent évidentes à certains - et surtout celle-ci : où classer l'anarchie dans un système de pensée cohérent ?

Pour y répondre, j'ai pondu ce morceau de caca plumitif. Je ne demande aucune pitié face à son vide "doctrinal" ou littéraire, et je ne vise qu'à inciter les nanars que nous sommes à opérer par introspection pour découvrir qui nous sommes vraiment. Je ne cherche pas à donner une couleur politique personnelle à l'anarchie, mais plutôt à dégager une impression philosophique de ce vitaliseur politique qu'est le mouvement anarchiste.

Cela fait maintenant quelques années que je me balade dans les méandres du mouvement anarchiste et les différents contacts que j'y ai eu, ainsi que les conflits idéologiques qui ont parfois été déclenchés à mon encontre m'ont permis de comprendre que la vision anarchiste était loin d'être uniforme - heureusement - et parfois contradictoire par rapport à elle-même.

Certains se jettent, comme moi, dans l'anarchie comme d'autres entrent en religion : par désespoir face à la situation mondiale et surtout à la disparition de la liberté comme droit humain fondamental. La vision des guerres, famines, scandales politico-financiers, crasses pédo-criminelles & cie devient vite insoutenable voire intolérable. Que faire se demande alors l'homme-femme conscient ? Comment agir ? Et bien, puisque rien ne marche, essayons seul, trouvons un nouveau système qui donnera la liberté aux humains comme à l'ensemble de la pseudo-création... Doucement, on arrive à un état d'éveil politique qui mène à la prise de conscience que rien ne bougera si l'on n'agit pas ! Truisme qu'il faut sans cesse rappeler à ceux que le silence des pantoufles a endormi ! On aboutit alors au mouvement anarchiste... Et si on analyse bien la situation, on devine alors autre chose derrière les visées politiques et sociales de l'anarchie : l'éveil. Et si on est un peu lecteur de littérature religieuse et philosophique, on se rend compte alors que cet éveil anarchiste est proche de l'état d'éveil prôné par Bouddha ! Je m'explique. Ne vise-t-on pas à s'ouvrir les yeux et à ouvrir ceux de nos frères humains ? Ne vise-t-on pas à la disparition de la souffrance humaine ? Ne vise-t-on pas à un état de bien-être corporel et intellectuel ? Ne cherche-t-on pas à éliminer la peur du lendemain ? L'anarchiste n'est-il pas tout à la fois dans le monde par ses actions et hors du monde par ses conceptions. L'anarchisme n'est-ce pas la fraternité mondiale sans distinction de couleur ou de sexe ? L'anarchisme, n'est-ce pas de la politique sans politicien donc un mouvement d'idées sans pontes, frères supérieurs & cie ? Le triomphe de l'anarchie ne serait ce pas un peu la recherche d'une ascèse consumériste, un état de consommation en suffisance sans excès et dans le respect des autres et de son environnement ? L'anarchiste n'essaye-t-il pas de se battre pour les autres même contre leur propres tendances à la destruction ? L'anarchiste ne se veut-il pas un être en pleine possession de ses moyens pour arriver au détachement des choses futiles (argent, travail, ...) afin d'atteindre à la plénitude sociale ? Si, et en ce sens, l'anarchiste est un bouddhiste politique, un éveillé - sans connotations de pouvoir - qui cherche à éveiller les autres par compassion fraternelle.

On arrive alors aux moyens mis en oeuvre pour répandre la "bonne parole" et on se rend compte que certains se rapprochent plus d'un activisme sectaire que d'un remuement d'idées et à une conscientisation des autres êtres de cette petite planète. Le dialogue devient alors impossible voire improbable car le martèlement idéologique - le mot est lâché comme un pet au repas de Noël - devient assourdissant et le bruit dégagé empêche les deux interlocuteurs de se comprendre et de s'enrichir. Il ne s'agit plus dès lors de communiquer une vision du monde, utopique mais réalisable, mais de mitraillage publicitaire. Il ne s'agit plus de donner conscience mais de modeler la conscience. Et, on arrive ainsi à voir des anarchistes libre-politiqueurs qui donnent l'impression d'être plus des messagers jéhovistes voire des activistes scientologues en recherche de vérités absolues que des êtres politiquement conscients. Cet état d'esprit devient un frein à l'expansion des idéaux libertaires, et nous voyons alors des réactions de répulsions face à nos tentatives pour conscientiser nos frères humains. Certains parmi nous se découragerons, d'autres passerons à l'ennemi et enfin un petit nombre sombrera encore plus profondément dans la rigidité doctrinale pour aboutir à un activisme négatif, relent de l'action directe sanglante. A quoi arrivons-nous alors ? A ce que nous détestons le plus : la mort et la misère.

Et c'est là que surgit alors le sentiment que l'anarchisme est un peu une boîte de Pandore qui peut laisser échapper le meilleurs comme le pire.

Je sais que certains vont hurler à la mort à la lecture de ce papier : comment, nous anarchistes réduit à de simples adeptes d'une philosophie anti-prolétarienne ? Et pourtant si, c'est un peu le cas, et si le terme de bouddhiste doit choquer, on peut lui préférer celui de libre-politiqueur... Mais est-ce mieux ?

Enfin, et pour conclure, posons-nous cette question : sommes-nous des éveillés politiques ou de simples marchands de rêves ? La réponse à cette dernière question doit alors nous donner une idée du mode de combat à appliquer pour propager la pensée anarchiste et faire triompher nos idéaux de liberté et d'humanité.

Spartakus FreeMann, 1999 e.v.

Ecrit par libertad, à 22:05 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  Hylst
03-11-03
à 23:07

le meilleur comme le PIRE

En effet... :)

Il y a là bcp de questions posées, ce ci pour faire prendre conscience à ceux qui n'en ont pas encore de la complexité du choix politique, des modes de réflections et d'actions...
Si on ne peut donner de réponse absolue, ça laisse déjà matière à penser en effet.Merci.

De là à parler d'aanrchie, .. on en est pas loin...
Tantôt marchands de rêves, tantôt éveillés politiques, nous changons de sièche régulièrement. Il ne peut en être autrement en politique si l'on souhaite évoluer.

L'homme raisonnable s'adapte au monde là ou l'homme déraisonneble cherche à adapter le monde à lui même...

La notion d'anarchie est à mon sens liée à ça.

Répondre à ce commentaire

  linkback
04-11-03
à 08:16

Lien croisé

L'En Dehors : "Lire l'article ! (suite de l'article + 1 commentaires)"
Répondre à ce commentaire

  Spartakus FreeMann
16-07-05
à 23:16

Re: le meilleur comme le PIRE

Ce texte est un texte de jeunesse - si on peut dire - et pourtant aujourd'hui rien n'a vraiment changé si ce n'est mon immense regret de ne pas avoir agis plus pour que les choses changent !

Je redoute d'avoir trop parlé & trop peu bougé mon derrière & que répondrais-je à mes enfants lorsqu'ils me demanderont "Papa & toi durant les luttes qui auraient pu changer le monde, que faisais-tu ?"...

Spart
Répondre à ce commentaire

  blance
17-07-05
à 15:09

Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Je n'ai pas tout lu l'article. Désolé. De plus je suis enpossession de plus de 10000 livres qui sont à ma disposition (je les hériteraient probablement) or je ne les compulsent pas. Je ne vais que rarement à la bibliothèque que pour lire des revues et des bd s (du style rahan lol) je vie quand même à Paris ou la culture est très présente mes parents sont intellos. Je ne sais pas si tout ce que j'écrit peu interréssé quelqu'un mais je l'écrit à titre posthume. J'aimerai faire plus de dictée or je n'ai eu que des zéros à l'école. etc etc......
Répondre à ce commentaire

  Spartakus FreeMann
17-07-05
à 15:22

Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Bien tu as de la chance, mes parents sont des alcoolos, j'ai pas de livres - autres ceux que je télécharge sur le net - j'ai pas le fric pour habiter Paris (trop cher), j'ai pas envie de me lire non plus...

Spart.

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
17-07-05
à 18:07

Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE


En tête de fil il y a un lien vers le site :

http://webzine.hermesia.org/

J'ai déjà remarqué à de nombreuses reprises cette ouverture du site l'en dehors qui permet aux lecteurs d'accéder à bien des dimensions de l'anarchisme contemporain, y compris les plus méconnues et insolites.

Certains textes et liens du site hermesia sont particulièrement intrigants, tant d'interrogations viennent à l'esprit qu'on ne sait ou donner de la tête, surtout pour un ignare comme moi.

Une petite question quand même pour les spécialistes (il semble y en avoir ici) : les illuminati, ils sont anarchistes eux aussi ? Avec tous les francs maçons, les kabbalistes, les wicca,sans oublier les bouddhistes, les taoïstes, et bien d'autres encore , je m'aperçois que les rangs anarchistes sont nettement mieux garnis qu'on ne pourrait le penser. Il faudrait le faire savoir un peu plus ne serait-ce que pour remonter le moral des valeureux qui se retrouvent toujours à 50 ou 100 dans une manif ou une assemblée.

Et ces illuminati anarchistes, est-ce qu'ils ont un rapport avec ceux dont on parle sur le lien ci-dessous et qui ont l'air moins anarchistes. (Précision le lien ci-dessous est un peu folklorique par certains cotés mais je sais que ce n'est vraiment pas un problème)

http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Organisations.html

Ou alors, et c'est fort possible étant donné mon ignorance et le fait que l'on apprend chaque jour de sa vie, des entités telles que Bilderberg, la trilatérale, le FMI, et tant d'autres, sont également anarchistes ! Et si cela est vrai, et bien je crois que vraiment nous devrions le faire savoir car enfin pourquoi cacher plus longtemps que nous sommes si nombreux et si puissants et qu'en réalité le monde est déjà anarchiste ou presque !

Et puis on éviterait de faire perdre du temps à des camarades, lors des G8 par exemple, car il me semble que si l'on remonte quelques filiations spirituelles et bien la majorité du G8 est déjà anarchiste aussi ! (vous pouvez vérifiez vous-même sur le site que j'ai mentionné, et par la même occasion si vous connaissez le nom du logiciel avec lequel on fait ce genre de schéma, merçi de me l’indiquer)

Maintenant c'est décidé : à chaque fois que j'aurais un coup de blues politique, je passe sur l'en dehors me requinquer le moral.

Pour l'automne je propose de frapper fort et de rompre le silence en annonçant sur l'en dehors qu'en réalité l'Islam est anarchiste. (Et un milliard d'anars en plus d'un coup, ça va sacrement remonter le moral de la FA et des autres, je vous le garantis)

Marcel


Répondre à ce commentaire

  Spartakus FreeMann
17-07-05
à 18:19

Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Salut Marcel,

Je te rassure - euh peut-être pas en fait - je suis l'auteur de l'article et l'animateur principal (pour cause de décès) d'Hermésia.

Nous sommes anarchistes mais nous trouvons dans certaines philosophies "ésotériques" (voire zozotériques) un moyen de penser autrement notre lien au monde & aux autres, dans une optique qui se fout de la gueule des dieux et autres tigres de papier.

Alors Hermésia n'est pas anarchiste ni illuminati, ceci est une farce postée afin de secouer les énervés des complots & s'il plaît à Bakounine alors on pensera que nous sommes des illuminatis, des templiers, des fous & des amants de la folie, dans la droite ligne de Hakim Bey, le noir soit sur lui !, et des situ &c...

Ne pas trop prendre à la lettre Hermésia si l'on y cherche l'anarchisme, mais l'étudier si l'on cherche un moyen de pratiquer l'éso sans être esclaves des dieux & autres idoles : Ni dieu ni maître !

Spartakus FreeMann

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
17-07-05
à 21:14

Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Je ne suis pas une lumière, mais je ne suis pas le seul à ne pas avoir inventé la poudre, donc je suppose que si Hermesia augmente ma confusion, il risque de faire augmenter celle d'autres aussi.

A moins que ce ne soit précisément d'une augmentation croissante de la confusion que viendra la clarté. C'est une théorie qui de toute évidence a de nombreux partisans, et pas que chez les anarchistes,depuis fort longtemps, mais dont rien ne prouve qu'elle soit d'une grande validité à en juger par l'état de certains mouvements depuis qu'elle est mise en pratique avec constance.

Enfin quoiqu'il en soit,comme je n'ai pas bien compris et que je n'ai aucune raison de mettre en doute tes dires, je me dis pourquoi pas et je reste ouvert à tous les mixages et métissages possibles.
La world politique radicale a déjà dépassé de loin la world music, et très bientôt nous dépasserons le free jazz de la grande époque et l'IRCAM sera bon pour la BN (il l'est déjà depuis un moment), et l'avenir est d'autant plus radieux que je crois qu'il y a encore beaucoup de combinaisons détonantes à découvrir.

Donc en conclusion je suis partant pour l'idée, à la fois dans la farce et hors de la farce, Bakounine+Illuminati+Kabbale+Louise Michel+Bey+Wicca+Debord+Bilderberg+petits et grands véhicules = on se rapproche du but.

Au fait, le lien "http://www.antiqillum.com/ ", que tu mets en premier sur ta liste, je le trouve vraiment bien, au début il m'a inquiété car il m'a proposé de payer tout de suite par paypal, mais j'ai pigé, pour une fois, la farce, et j'ai resquillé, et je n'ai pas été déçu car même un survol rapide du site m'a permis de m'éclaircir les idées d'une façon peu commune. Je le recommande vivement. (J'ai d'ailleurs une nièce de 19 ans qui patauge en peu en politique, malgré, ou à cause, des conseils avisés de son oncle préféré,mais je lui ai filé le lien, et deux heures après elle m'a envoyé un mail disant qu'elle m'en sera reconnaissante ma vie durant. En plus elle lit mal l'anglais ce qui lui a permis de saisir l'essence sans s'arrêter aux apparences. Moi je te cache pas que je m'inquiète un peu car j'ai vu la photo d'un des types du site, et j'ai peur qu'elle prenne l'avion, mais ça m'a donné une bonne justification pour lui refuser mon obole rituelle pré-vacances estivales, ce qui en définitive m'arrange bien).

Bon : qui dit mieux ?

Marcel
Répondre à ce commentaire

  Mirobir
18-07-05
à 03:16

Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Pourquoi présenter alors l’anarchisme sous un angle ésotérique !? Parce c’est bien le cas non !? Une « zozotérique » qui obscurci mes sentiments lorsque que je lis en plus « qu’il ne faut pas trop prendre à la lettre Hermésia » Annonce la couleur alors ! Ici sur le fronton il est inscrit « L’En Dehors Quotidien Anarchiste en ligne » ! L’ésotérisme comme biais de découverte de l’anarchisme, j’en reste surpris !

L'anarchie : entre bouddhisme politique et sectarisme activiste. Rien à redire ; une excellente réflexion pour un texte de jeunesse.

Répondre à ce commentaire

  simon
18-07-05
à 14:55

Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

on ne peut pas tous parler le même language, on n'a pas tous les même méandres dans nos cerveaux. tout prof te le dira: pour apprendre une idée à beaucoup de monde, il faut la décrire de plusieurs façon. certains comprennent bakounine du premier coup (pas moi), d'autres comprennent kropotkine plus facilement (moi!), d'autres ont besoin d'exemples plus spirituels. dans ces exemples, je trouve que le tao est anarchiste par essence. le boudhisme je sais pas, je connais pas assez.
Répondre à ce commentaire

  shot
19-07-05
à 00:39

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

salut simon, par d'autres post j'ai cru comprendre que tu été de la region lilloise (jme trompe peut etre)

moi meme ji suis jsé pas ten fé skeu tu veu, mais sa serait sympas, pour moi du moins, kon prennent kontact: keap-eat-real@hotmail.fr

Répondre à ce commentaire

  ecoanarchopunk
19-07-05
à 01:24

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

exelent, on est tous des boddhisatva :p

apres c'est clair que de toute facon y'a pleins de liens possible entre anarchisme et pleins de pensées et philosophies moins materialistes (au sens marxien du terme) du taoisme au christianisme (ellul, tolstoi..)

Comme dirait l'autre:
Bakounine+Illuminati+Kabbale+Louise Michel+Bey+Wicca+Debord+Bilderberg+petits et grands véhicules = on se rapproche du but.

Et je rajoute:
Vive frere Francois d'Assise, patron des anarchistes" ;)

Répondre à ce commentaire

  Anonyme
19-07-05
à 03:08

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Shot, vois ici  http://placelibre.ath.cx/index.php c’est forum de ch’ti
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
21-07-05
à 03:46

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Simon, entre spirituel et ésotérisme, il y a une marge non ?

Répondre à ce commentaire

  simon
21-07-05
à 22:03

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

"Simon, entre spirituel et esotérisme, il y a une marge non?"

oula, désolé la je suis pas assez calé en ésotérisme pour répondre! tout ce que je voulais dire, c'est que comme je suis curieux j'ai lu une paire de vieilles barbes religieuses (pas trop non plus - faut pas déconner) et que je me retrouvais d'accord très souvent avec le tao (en tout cas avec les passages que je pense avoir vraimment compris). le fait de présenter le principe taoiste du "non agir" (pour le prince) comme étant la meilleure gouvernance possible est clairement anar.
apres, je ne sais pas vraimment que penser des diverses religions et sectes - tant qu'elles ne nuisent pas à l'individus. ce sont des systèmes de pensée différents, peut etre même complémentaires. il faut aussi réfléchir au sens du mot religion (ou spirituel, esoterisme..) par exemple, dans nos sociétés capitalistes, l'argent et la science n'ont ils pas le statut de dieux? si un historien lisait notre actualité actuelle avec une grille de lecture "polythéiste", il verrait, comme nous pour les incas, des sacrifices humains énormes pour le dieu de la guerre, de la technique (souvent associés dans diverses mythologies d'ailleurs) et de l'argent. si j'étais cet historien, je me dirais "mais quelle époque de barbares...".
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
29-03-07
à 12:05

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: le meilleur comme le PIRE

Je viens de lire cet article avec la discussion après. Je trouve que ça pose de bonnes questions et que ça parle assez bien d'un certaine tendance du mouvement anarchiste en france...
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom