L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Jansiac ( La Nef des Fous) : un choix de société
Lu sur Organisons-nous ! : "Notre communauté, qui n’est ni une communauté familiale, ni une communauté religieuse ou militaire, ni une communauté ethnique, ne saurait être qu’une communauté politique : c'est-à-dire une communauté d’égaux qui font exister entre eux, les réunissant et les séparant à la fois, un monde commun et ce monde commun qui est l’espace-entre-les-hommes ne saurait exister qu’autant qu’il est l’objet d’un dialogue qui est un parcours avec les autres (ni pour ni contre, avec) par la pensée, et la parole .


Et si on veut savoir pourquoi ce monde commun est si désirable, c’est parce qu’il est le seul lieu où nous pouvons établir la liberté, non pas la liberté du libre arbitre( qui consiste à choisir entre le bien et le mal) mais la liberté de l’agir c'est-à-dire de faire advenir ce qui n’est pas.
Le choix de Jansiac ( La Nef des Fous) n'est donc pas un choix de vie, mais un choix de société.
Cette société, qui se situe hors du système de développement et de croissance, et qui chemine dans d'autres espaces que le champ et le sens du progrès (ou de son imaginaire) ; s'établit sur un territoire libéré autonome.
L'Utopie de Son, comme l'œuvre de François PARTANT, font partie des acquits théoriques de La Nef des fous.
Il n'y a pas de théorie sans pratique et il n'y a pas de pratique sans théorie. Si l'on veut acquérir des connaissances, il faut prendre part à la pratique qui transforme la réalité." Si l'on veut connaître le goût d'une poire, il faut la transformer en y goûtant". De ce fait, Jansiac est un vaste champ d'expérimentation qui confronte la théorie à la pratique. Les idées justes ne tombent pas du ciel et il ne suffit pas de lire un livre pour être forgeron.
Il n'est pas nécessaire à Jansiac d'élaborer une table des lois et autres règlements ou contrats afin de se protéger les uns des autres ( ou les intérêts des uns face aux intérêts des autres), en fait le milieu naturel et les conditions de vies font que si les habitants ne sont pas engagés solidairement et le groupe uni ; il n'est pas possible de subsister.
D'où l'importance de la cohésion du groupe.
Ce qui n'empêche pas les contradictions inter-individus ou les contradictions entre l'individu et le groupe, d'exister et de s'exprimer lors du repas assemblée générale quotidien.
On n'investit, ni ne capitalise pour soi à Jansiac. On investit pour que le projet serve aux futures générations des habitants de Jansiac, voire des futures communautés essaimantes de l'Utopie de Son.
"Ne plus participer ou alimenter le système" veut dire aussi rompre avec les pratiques de l'Alter Business. Il n'est pas question à Jansiac de vendre des biens et des services dits alternatifs à une clientèle alternative. La communauté de Jansiac, n'a pas et ne veut pas de clients.
Les échanges matériels avec la société sont donc extrêmement limités. Comme il pouvait l'être en ces mêmes lieux pour le paysan provençal, il y a plus de 60 ans.
Pendant des années, les habitants de Jansiac, ont accumulé des outils et des équipements afin de répondre à la phase "Compter sur ses propres forces". De la décroissance sur le superflux à la nécessité de décroissance sur le "vital".
Un atelier mécanique avec tour, fraiseuse, meuleuse, perceuses verticales et l'ensemble des outils y afférent.
Un atelier forge, soudure, travail des métaux.
Une scierie, complété de sa menuiserie avec les machines-outils nécessaires.
Des fours haute températures capables de fondre les métaux ; mais aussi le verre.
Un atelier de meunerie, un alambic.
Des métiers à tisser.(Récupération industrielle).
De quoi fabriquer ou réparer les chaussures.
Etc…..
La question de l'énergie est aussi à l'ordre du jour, Jansiac n'est pas relié au réseau EDF et ne compte pas vendre d'électricité à cette entreprise.
Ce n'est pas pour autant que nous rejetons l'énergie électrique, surtout qu'elle reste nécessaire au fonctionnement d'un certain nombre de machines-outils.
Les solutions énergétiques qui sont développées visent plutôt l'utilisation de la biomasse.
L'utilisation du gaz "pauvre" issu de la distillation des végétaux peut remplacer à terme le gaz naturel ou celui issu de l'industrie pétrolière.
Plusieurs prototypes de moteur à combustion externe utilisant la vapeur en circuit fermé fonctionnent déjà.(Si quelqu'un a une combine pour se procurer des godets de turbines Pelton au US ou au Canada).
En ce qui concerne l'utilisation des engins agricoles et forestiers, certains ont été adaptés au GPL pour être par la suite adaptable au Gazogène, d'autre qui fonctionnent au diesel vont être converti au mélange huile de tournesol.( À ce propos, nous recherchons une tritureuse d'occase ou à réparer). Toute fois, nous avons pris la précaution de conserver les équipements pour la traction animale.
Cela dit, si une diversité de solutions énergétiques adaptées à chaque besoin (réduit) peuvent cohabiter à Jansiac, il n'y a pas de solutions globales pouvant être généralisé à nos sociétés de développement et de croissance.
Jansiac peut accueillir d'autres "volontaires" ou "réfugiés" désireux de participer à la dynamique du projet de l'Utopie de Son .
Certains, sont arrivés et y ont posé directement leur vie ; d'autres ne s'y sont posé qu'après plusieurs séjours, le temps d'arranger leur vie. D'autres enfin, n'y ont fait qu'un séjours de passage durant les vacances l'été.
Beaucoup de projets et d'aménagements sont à reprendre ; bref il faut ne pas craindre la sueur et les courbatures.
Nous partons nous établir pour réanimer un site, et il y a pas mal de boulot à faire pour rendre le premier hiver supportable. Il y a des bâtiments communs à restaurer (maçonnerie à la chaux, toiture, étanchéité, conduits de cheminée, isolation laine de mouton, portes et fenêtres etc.) et il y a quelques cabanes (paille, pierre, fuste) à construire comme habitation individuelle à mettre en place avant l'hiver.
Au point de vu agricole, il y a des terrains qui étaient en culture (céréales, fouragéres, légumineuses) il y a encore 8 à 10 ans et qui sont à reprendre et bien sûr une quinzaine de stéres à faire comme bois de chauffe pour l'hiver.
Ceux ou celles qui sont intéressés peuvent me joindre via le forum.

Johan de dina
Ecrit par libertad, à 23:35 dans la rubrique "Projets alternatifs".

Commentaires :

  gondeau
15-08-06
à 17:10

oui

<p>Bonjour,</p><p>Mais où se trouve Jansiac ?</p>
Répondre à ce commentaire

  Hellios
16-08-06
à 15:00

Re: oui

Moi aussi cela me plairai de visité cet endroit, je crois qu'il se trouve prés de sisteron, dans la vallée du Jabron, à environ 1000 m d'altitude.

J'ai trouver ça ici :
http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=9358

Contact :  La Nef des Fous Jansiac 04200 Châteauneuf-Miravail Tél. : 04 92 62 02 61

Répondre à ce commentaire

  capt'haine dounasse
19-12-06
à 10:22

Re: Re: oui

elle se trouve après les petits hameaux après noyer sur jabron il faut monter dans la foret pendant pres de 20 minutes et ne surtout pas prendre le chemin forestier une boite aux lettres a l'orée du bois met sur la piste.

il ya maintenant deux lieu j'y ai été cet été,  un a parandière et l'autre a la grange ces deux lieux font partit de jansiac, l'un conporte une douzaines de personne l'autre six, si vous avez l'occasion de passer dans les coins un jour montez y ca vaut vraiment le détour !!! il ya un énorme potentiel mais malhereusement pas assez de monde pour pouvoir avancer au rytme voulu. A mon avis la nef des fous est un des lieux experimentale alternatif respectant le plus l'idéologie et possedant un programme et une réflexion concrète et très interrssante sur la vie en collectivitée....

à conseillé a tous ceux qui voudraient vivre une experience de vie collective par la suite

a vous de voir pour croire.....

Répondre à ce commentaire

  satya
25-12-08
à 15:01

Re: Re: oui

je repasse par là et juste au cas où j'aimerais savoir s'il serait possible pour une personne partiellement handicapée, qui a des difficultés à marcher longtemps pourrait essayer d'y aller??
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom