L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Harcèlement policier dans la rue des déshérités (Skid Row)
--> SDF à L.A.* par DAVID BUSCH
Je m'appelle David Busch, et je suis SDF et je vis autour de Skid Row depuis 1999.
Le LAPD (Los Angeles Police Department) m'a mis en prison pour avoir utilisé un téléphone public dans un hotel du centre ; j'ai dû demander un jugement par jury pour que cela ne soit pas inscrit dans mon casier judiciaire.

J'ai été arrêté pour avoir planté une tente vide sur Skid Row comme signe visible de protestation ; on m'a accusé de 'logement illégal' même si le policier a bien vu que la tente était vide, et ma pancarte au-dessus.
Comme tous ceux présents sur le trottoir de la "zone de campement", j'ai été forcé par les flics de me lever tous les matins à 5 h 30, même s'il n'existe aucun endroit hors des missions religieuses ou je puisse m'asseoir ou m'allonger pendant trois heures le matin dans Skid Row - sans parler de l'absence de toute toilette publique, poubelle, eau potable ou simplement d'ombre, pour tous ceux de Skid Row qui ne veulent pas se trouver gavés de discours religieux.
J'ai été arrêté par le Capitaine du LAPD Andrew Smith lui-même, alors que j'avais la grippe, après m'être rendu au LAPD de Skid Row pour trouver un lieu de Mission avec un lit pour malade, ou un assistant social du LAPD. Smith a laissé tombé sa plainte après que des officiers qui, comme Smith affirment continuellement que Skid Row est plein de lits vides, n'en aient trouvé aucun.
Mais le LAPD dit qu'ils ne font qu'arrêter et poursuivre que "des voleurs, des violeurs, des assassins..."
Et encore, c'est tout simplement parce que je suis blanc que j'ai pu éviter toutes ces poursuites.
Je dis qu'il est temps que le LAPD arrête de nous asséner son baratin pontifiant et destructeur et qu'il :
- cesse d'agir comme béquille porteuse de matraque au service des patrons racistes du Centre Est (Central City East business community) qui se moquent complètement des torts qu'ils peuvent infliger aux membres de l'importante communauté noire qui essaie de trouver un moyen de vraiment s'en sortir dans le centre.
- plutôt que comme plongeurs, cireurs de chaussures ou portiers dans lesquels ces développeurs gourmands et obsédés du luxe tels que Eli Broad, et leurs alliés comme la conseillère Jan Perry, et le maire Antonio Villaraigoa, et le CCEA (City Center East Association) voudraient les marginaliser
- et agisse de manière à protéger réellement les droits de ces gens innocents de Skid Row, qui attendent encore que se termine leur punition peu commune et brutalement cruelle dans cette ville.
Ils pourraient commencer par cesser cette opération d'expulsion des noirs dans cette "Initiative ville sûre" ("Safeless City Initiative.")

David Busch vit dans les rues de Los Angeles

*Los Angeles

Traduit par Borogove d'après un texte en anglais paru ici : http://www.counterpunch.org/busch03302007.html

Ecrit par libertad, à 18:13 dans la rubrique "International".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom