L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Greenpeace documente la fonte des glaciers
Lu sur Greenpeace France - Campagne Climat : "Svalbard, Norvège, cercle Arctique, le 8 août 2002 - Le Rainbow Warrior, navire amiral de Greenpeace, publie aujourd'hui les résultats de son voyage d'étude sur la fonte des glaciers dans les îles arctiques de Svalbard.Certains de ces glaciers reculent de plus de 150 mètres par an, en raison de la montée des températures et de l'altération des schémas des pluies et de neige, conséquences des changements climatiques."Le retrait de plus de 150 mètres par an du glacier Kongsvegen n'est qu'un exemple de ce qui est en train de se dérouler au niveau global", explique TrulsGulowsen, chargé de la campagne climat pour Greenpeace à Svalbard. "Les glaciers sont bien plus que de somptueux paysages, partout dans le monde, ils constituent des réserves d'eau douce pour les populations humaines ainsi que pour la faune et la flore.La montée des températures due à l'utilisation des combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz détruit les glaciers. A moins de rompre la dépendance de nos sociétés aux combustibles fossiles, nous risquons de voir disparaître complètement les glaciers avec les conséquences dramatiques que cela comporte pour des milliards d'êtres humains ".Sur son site Internet, Greenpeace lance aujourd'hui une galerie de photos comparant l'état des glaciers actuellement et au début du siècle, afin d'illustrer la réalité du réchauffement climatique. Le site propose les images de glaciers américain, péruvien, néo-zélandais, népalais, autrichien, ougandais et norvégien (Svalbard) dans l'Arctique, ainsi qu'une information générale sur les glaciers.Selon les études menées par l'International Commission for Snow and Ice et les conclusions de l'Ecole des Etudes Environnementales de l'Université indienne Jawaharlal Nehru de New Delhi, les glaciers himalayens sont ceux qui régressent le plus rapidement. Si la tendance actuelle se poursuit, la probabilité de leur disparition complète d'ici 2035 est très élevée. Plus de deux milliards de personnes dépendent des rivières alimentées par ces mêmes glaciers himalayens. La disparition de ces glaciers aura des conséquences dévastatrices.

Dès 1900, on a constaté le recul des glaciers du Svalbard, dans le Kongsfjorden. Le glacier Blomstrandbreen a perdu près de deux kilomètres en quatre vingt ans. Depuis 1960, le recul moyen de ce glacier est de 35 m par an et va en s'accélérant depuis ces dix dernières années. Ce glacier était relié à l'ancienne péninsule Blomststrandhalvoya jusqu'en 1992, mais à présent, il existe un passage large d'un kilomètre entre Blomststrandhalvoya qui est désormais une île et le front du glacier en perpétuel recul.

Le glacier Kongsvegen appartenant au complexe Kongsbreen a reculé annuellement de 150 mètres durant les cinquante dernières années et les autres glaciers de la région régressent selon une tendance similaire. Le glacier Conwaybreen a perdu trois kilomètres et demi depuis 1880 ; le glacier 14Julybreen a quant à lui reculé de deux kilomètres depuis 1906.

L'équipage du Rainbow Warrior a mené cette étude documentaire dans les îles Svalbard avec le Professeur Jon Ove Hagen de l'Université d'Oslo et est assisté dans ce travail par l'Institut Polaire Norvégien.

"Les reculs des glaciers que nous avons mesurés a Kongsforden sont clairement liés au réchauffement climatique à l'œuvre depuis un siècle" explique le Professeur Ove Hagen. "Si les changements climatiques se poursuivent selon les schémas prévisionnels actuels, nous pouvons nous attendre à ce que ce recul s'accélère dans un futur proche, comme nous l'avons constaté en Alaska et dans d'autres régions du monde".

"Les changements climatiques constituent une menace globale. Non seulement les glaciers risquent de totalement disparaître mais d'autres impacts sont à redouter tels que la recrudescence des inondations, des tempêtes violentes ou des épisodes de sécheresse. Les récifs de coraux sont également massivement menacés par le blanchiment, le niveau des mers devrait s'élever dangereusement et les maladies à vecteurs trouveront de nouveaux terrains d'expansion" explique Laetitia De Marez, chargée de la campagne climat pour Greenpeace en France.

"A la fin de ce mois, les gouvernements du monde se réunissent à Johannesburg pour le Sommet Mondial du Développement Durable. Greenpeace s'est rendue jusque dans ces contrées reculées afin d'exposer les réels enjeux de ce sommet et les risques encourus si les gouvernements ne prennent pas la décision d'agir immédiatement pour préserver le climat mondial" a ajouté Laetitia de Marez.

Greenpeace mène une campagne internationale réclamant que les gouvernements s'engagent, à Johannesburg à fournir des sources d'énergie propres et renouvelables, aux deux milliards de personnes n'ayant actuellement accès à aucune forme d'énergie moderne. Greenpeace appelle également les gouvernements à s'assurer que d'ici 2010, 10% de la production d'électricité au niveau mondial proviennent de sources d'énergie renouvelables et propres.

L'expédition aux îles Svalbard du Rainbow Warrior constitue le volet au Nord de la campagne "Choisissez l'Energie Positive" contre les combustibles fossiles et l'énergie nucléaire. Un autre navire de Greenpeace, le MV Artic Sunrise est actuellement en campagne en Mer de Chine contre les centrales au charbon et pour la promotion des énergies renouvelables telles que l'énergie éolienne, solaire et des procédés modernes de biomasse.".
Ecrit par libertad, à 22:57 dans la rubrique "Ecologie".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom