L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Uriner debout par plaisir et par défi !
Lu sur Mytilène : "Uriner, faire pipi debout ! Pourquoi pas essayer.Avec un peu de volonté et de la pratique vous trouverez milles et unes occasions d'uriner debout : par paresse, pour des raison sanitaires ou encore pour impressioner vos ami(e)s . Si ça vous tente d'essayer, où pour ajouter vos commentaires, lisez ce petit guide. M'amusant moi-même à uriner debout quand l'occasion se présente (sorties à l'extérieur ou par plaisir et défi), j'ai rédigé ce petit texte à l'usage de celles qui veulent tenter l'expérience. Ma motivation à 'pisser' à la verticale vient d'un festival genre Woodstock qui se déroule chaque année au Québec. Les toilettes chimiques qu'on nous offrait devenant rapidement dégeulasses et les espaces privés nous permettant de le faire accroupie rares, j'ai tenté l'expérience debout. Installée tout à côté de mâles naturellemnt bien équipés pour ce besoin, j'en ai surpris plus d'un-une avec mon habilité à le faire. Donc c'est parfaitement possible. On trouve aussi sur l'internet, des sites qui nous propose de le faire en toute dignité. Mon texte débute par un petit historique qui nous montre qu'il est de tradition d'uriner debout pour les femmes dans certains pays. Je poursui avec quelques détails anatomiques utiles, la technique pour le faire proprement, et enfin un gadget fort ingénieux.

La tradition

En Amérique, principalement au nord et dans l'ouest, les femmes avaient pris coutume d'uriner debout. Cette position était alors beaucoup plus agréable que celle assise, principalement en hiver, lorsqu'elles devaient affronter les sièges froids, sinon glacés des toilettes sèches extérieures (au Québec, ces toilettes sont appelés « bécosse » une contraction phonétique du mot « back house toilet »).

Cette habitude s'est graduellement perdue suite à l'installation de toilettes à l'eau à l'intérieur même de l'habitation et à l'imposition d'un code de bonne conduite imposé aux femmes par l'église catholique. Les américaines n'étaient pas les seules à uriner debout. La pratique est courrante encore aujourd'hui en Inde et aux Philippines. En Afrique du Nord, les femmes Tuaregs urinent encore debout, pendant que les hommes eux s'acroupissent ! et fait intéressant, les Tuaregs forment une société hautement matriarcale.

Aujourd'hui, en dépit de toutes les avances technologiques, nous les femmes avons souvent à nous assoir sur des bancs de toilettes sales, dans des lieux publics mal entretenus. Qui ne s'est jamais seulement tenue en équilibre au dessus de toilettes sales pour faire son pipi, où encore n'a pas placé plein de papier sur le dessus siège pour èponger des traces d'urine laissés par un homme visant mal ?

Pourquoi pas aujourd'hui ?

Alors pourquoi pas revenir en position debout pour uriner ? On peut lire sur l'internet diverses expériences personnelles relatant les expériences, les tentatives réussies ou ratées d'uriner debout. Celles qui ont maitrisé la méthode adorent. Personnellement, alors que ma mère à 'dompté' mes frères à 'pisser' assis sur la toilette familiale (mes frères ont très tôt montré leur difficulté à atteindre la cible), moi j'ai appris seule plus tard à le faire debout. Avant d'exposer la méthode, je vais rappeler rapidement certains petits détails anatomiques de l'appareil en cause, l'urètre, qui évacue l'urine. Le mieux est de mettre en position debout. Avec un petit miroir, il est facile de localiser l'orifice de l'urètre dans la partie de la vulve appelée vestibule, entre le clitoris et l'ouverture du vagin. L'urètre est en fait un petit tube de 3 à 4 cm de longueur qui commence à la partie interne de la vessie et se dirge vers le bas et en avant vers le vestibule; en comparaison, l'urètre masculin est lui beaucoup plus long, soit environ 20 cm, dont 15 cm dans le penis. Donc du point de vue purement balistique, notre tâche est de viser aussi juste, sinon mieux, avec un canon racourci de 15 cm et c'est tout à fait possible!

Légèrement penchée vers l'arrrière, en écartant les petites lèvres avec deux doigts, on repère la position de l'orifice de l'urètre. Dès ce moment, on peut voir si l'ouverture du canal est nette et vers quelle direction elle pointe. En se tenant bien droite, le tube de l'urètre rencontre normalement la paroi du vestibule à un angle de 45°. Mais l'angle est en fait très variable, il peut être de 90° par rapport à la verticale du corps chez certaines femmes, comme il peut pointer directement vers le bas, c'est le cas par exemple de femmes qui ont eu plusieurs acouchements. Dans d'autres cas, l'orifice de l'urètre sera compressée (fente) et le jet sera 'vaporisé', ce qui est un peu devenir embêtant.

Pour la technique, la première chose à faire est de tester le jet, il est bien sûr préférable de le faire sous la douche. Debout, jambes écartées, vous écartez légèrement les petites lèvres avec deux doigts en formant un 'V' à partir du clitoris pour dégager l'orifice et laissez couler. Le jet peut se driger vers le bas ou vers l'avant avec un certain angle. Il peut être linéaire ou en éventail. Si dès ce moment, avec une posture normale et le seule écartement des petites lèvres, le jet se dirige à environ 30-40 cm de vos pieds, alors vous avez déjà la touche magique. mais normalement, le tir nécessite certains ajustements. L'expérience montre alors qu'il faut appliquer une pression des doigts non pas sur les côtés de l'orifice de l'urètre, mais plutôt légèrement sur le haut de l'orifice, avec le bout des deux doigts, avec une pression égale. Enfin, rien de mieux que d'expérimenter soi-même. Avec l'habitude, on arrive à maitriser parfaitement l'écartement minimum nécessaire des lèvres et l'appui des doigts. Faire pipi debout est alors un plaisir renouvelé ! Côté hygiène, il faut bien entendu se laver les mains avant et après avoir uriner, et essuyer sa vulve au besoin (la petite goutte ...).

Le gadget

Pour celles qui veulent pas se toucher de la façon décrite, ou dont aucune manoeuvre n'a pu ramener le jet en position correcte (ça arrive), ou encore pour certaine personnes handicapées il existe un petit appareil ingénieux appelé « TravelMate » qui permet de faire son pipi debout sans tracas et très proprement. Il a paraît-il fallu 18 mois et 900 prototypes du genre avant d'arriver à l'objet parfait : un tube d'environ 12 cm de long par 2,5 de large, avec une extrémité évasée qui s'appuie sur le vestibule à l'orifice de l'urètre et une autre qui se termine en une fente verticale pour l'écoulement de l'urine. A cette dernière extrémité, il est possible de joindre un tube en caoutchouc qu'on dirigera vers une bouteille ou un sac étanche spécialement conçu pour l'appareil. Plusieurs personnes utilisent le TravelMate tel quel en condition normale, ou avec les accessoires pour le camping, en kayak, etc. On peut voir le TravelMate et l'acheter à l'adresse web suivante : http://www.travelmate.info . Autre source d'information: www.restrooms.org

M.D.P.".
Ecrit par libertad, à 23:38 dans la rubrique "Le privé est politique".

Commentaires :

  janmich59
03-05-05
à 19:00

Question

Bonjour,

Il existe aussi des petits accessoires en carton jetables. Est-ce plus pratique, et comment peut-on se les procurer?

Remerciements

Jeanne-Marie 

Répondre à ce commentaire

  Massé
26-12-06
à 10:05

Re: Question

Bonjour,

Je cherche à promouvoir ce produit sur des sites dans le milieu sportif.

Ce produit est reservé aux femmes de tous ages et de toutes conditions.

 

Mon adresse E-mail: masse.guy@9business.fr  /  m.g@whizfemme.com

 

Mon site que vous pouvez consulter  : http://www.whizfemme.com/

 

Voici une partie de son contenu :

Whiz Femme
Toutes les femmes se sont un jour confrontées à ce problème délicat.
Comment uriner lors d'un déplacement et que les toilettes publiques sont trop sales pour être utilisées dans de bonnes conditions. Dans l'avion, sur l'autoroute , en bateau, dans le train... les exemples sont innombrables.

Si vous pratiquez un sport, ski, équitation, vélo, randonnée...
Plus besoin de rentrer à trente mètres dans un bois plein d'orties et de ronces pour pouvoir uriner à l'abri des regards indiscrets.

Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom