L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

The Melbourne Activist’s Cook book : Les Groupes Affinitaires

Lu sur Antimedia.net :
« La vie ne sera pas une pyramide avec un sommet soutenu par la base, mais un cercle océanique dont le centre sera l’individu » - Gandhi

Qu’est-ce qu’un groupe affinitaire ?

Un groupe affinitaire est un petit groupe de 5 à 20 personnes qui travaillent ensemble et de manière autonome en vue d’une action directe ou d’autres projets. Vous pouvez former un groupe affinitaire avec vos amis, d’autres personnes de votre communauté, de votre lieu de travail ou de votre organisation. Les groupes affinitaires sont un défi aux processus de décision descendants (du haut vers le bas) et à l’organisation idoine, ils donnent la possibilité à ceux qui s’y engagent de prendre part à des actions directes créatives. Les groupes affinitaires permettent aux personnes « d’être » l’action qu’ils désirent voir avoir lieu, en laissant une liberté totale et le pouvoir de décision au groupe affinitaire lui-même. Les groupes affinitaires sont par nature décentralisés et non hiérarchisés et généralement la prise de décision y est basée sur le principe du consensus.

Histoire des groupes affinitaires.

L’idée de groupe affinitaire est issue des mouvements anarchistes et prolétaires qui ont été créés à la fin du 19ème siècle et ont combattu le fascisme en Espagne durant la Guerre Civile Espagnole.

Le mouvement anarchiste espagnol constitue un exemple exaltant de mouvement, et prouve qu’à l’heure actuelle, il y a une vraie potentialité pour une société qui reposerait sur une organisation décentralisée, la démocratie directe et tous les principes qui les sous-tendent. Des petits cercles d’amis proches, appelés « tertulias »,  se retrouvaient dans des cafés pour discuter des idées et des plans d’action. En 1888, période d’intenses conflits entre les classes en Europe et d’insurrections locales et de lutte en Espagne, l’Organisation Anarchiste des Régions Espagnole fit de cette forme traditionnelle (tertulias) la base de son organisation. Des décennies plus tard, la Fédération Anarchiste Ibérique, qui comprenait 50 000 activistes, s’était organisée en groupes affinitaires et confédérés en conseils locaux, régionaux et nationaux. Partout où plusieurs groupes affinitaires de la FAI coexistaient, ils ont formé une fédération locale. Ces fédérations locales étaient coordonnées par des comités qui étaient constitués d’un délégué mandaté par chaque groupe affinitaire. Les délégués mandatés étaient envoyés des fédérations locales vers les comités régionaux et finalement au Comité Péninsulaire. Les groupes affinitaires demeuraient autonomes en ce qu’ils s’occupaient de l’éducation, et organisaient et soutenaient des luttes locales. L’intimité au sein des groupes rendait difficile les infiltrations par la police.

En juillet 1936, Francisco Franco, avec un groupe de généraux fascistes, a provoqué un soulèvement militaire afin de prendre le pouvoir des mains du gouvernement Espagnol. Les travailleurs et paysans se sont armés d’eux-mêmes et ont vaincu les militaires à travers une part importante du pays, particulièrement dans les bastions anarchistes. Des millions d’Espagnols ont mené des actions afin de restructurer la société selon une ligne révolutionnaire, et non rétablir un gouvernement Espagnol qui avait trahi. Les usines, les moyens de transport, le réseau téléphonique et même les commerces de gros et de détail ont été repris et relancés selon un mode collectiviste ; on estime que 1200-1800 coopératives de travailleurs autogérées se sont formées. L’autogestion des travailleurs a efficacement remplacé les restes des instituions gouvernementales et privées, fournissant le nécessaire pour le quotidien – nourriture, vêtement, logement et service public. L’expérience du travail dans des groupes affinitaires non hiérarchisés a créé les conditions pour que six millions de personnes en Espagne réorganisent la société selon des principes révolutionnaires, organisant les lieux de travail, l’agriculture, et des communautés sans chefs ni gouvernement.

L’idée d’une organisation à grande échelle reposant sur des groupes affinitaires est née aux Etats-Unis le 30 avril 1977 lorsque 2 500 personnes, organisées en groupes affinitaires, ont occupé Seabrook, une centrale nucléaire du New Hampshire. Les mouvements anti-nucléaires et pour le désarmements qui allaient grandissant adoptèrent cette tactique, et l’ont appliquée avec succès dans leurs actions durant la période couvrant les années 70 et 80. Depuis lors, ce mode d’action a été adopté par le mouvement de solidarité avec l’Amérique Centrale, le mouvement de libération gay et lesbien, les mouvements de libération de la terre et du type Earth First, ainsi que beaucoup d’autres encore. Plus récemment, les groupes affinitaires ont été mis à l’œuvre lors de mobilisations de masse à Seattle contre l’OMC et à Washington contre le FMI et la Banque Mondiale, aussi bien qu’à Philadelphie et Los Angeles contre les conventions nationales républicaines et démocrates.

Qu’est qu’un essaim (cluster) et qu’un conseil de parole (spokescouncil) ?

Un essaim est un rassemblement de groupes affinitaires qui se regroupent pour œuvrer en vue d’une tâche particulière ou d’une partie seulement d’une action plus large. Ainsi, un essaim peut prendre la responsabilité de barricader un secteur, d’organiser une journée particulière lorsqu’une action se déroule sur plusieurs jours, ou de rassembler et d’assurer la représentation en masse d’un spectacle de rue. Les essaims peuvent s’organiser par rapport à la provenance des groupes affinitaires (par exemple l’essaim Texas), d’un problème particulier ou autour d’une identité (par exemple l’essaim des étudiants ou l’essaim contre les ateliers clandestins), ou encore par rapport à l’action envisagée (par exemple un théâtre de rue ou un blocus).

Un conseil de parole est la plus grande structure d’organisation mise en œuvre dans le cadre des modèles des groupes affinitaires dont le but est de coordonner une action de masse. Chaque groupe affinitaire (ou essaim) mandate un porte-parole (un représentant) qui va aller à la réunion du conseil de parole afin de prendre des décisions au sujet des questions importantes qui se posent au niveau de l’action. Par exemple, les groupes affinitaire ont besoin de déterminer une stratégie « d’action légale » (par rapport aux arrestations par exemple), de faire l’inventaire des options tactiques disponibles, des lieux de débats et de rencontre, et autres questions logistiques. Un conseil de parole ne prévaut pas sur l’autonomie des individus qui constituent les groupes affinitaire au cours d’une action ; les groupes affinitaires prennent leurs propres décisions pour déterminer ce qu’ils veulent faire dans les rues (aussi longtemps que cela correspond avec les principes qui doivent guider les actions). Toutes les décisions dans les conseils de parole sont prises par consensus, de telle sorte que tous les groupes affinitaires ont exprimé leur accord et s’engagent dans l’action directe de masse à venir.

Comment monter un groupe affinitaire ?

Un groupe affinitaire peut être un groupe de personnes en relation depuis des années, un groupe d’amis et d’activistes, ou des connaissances établies juste le temps d’un long week-end autour d’une action unique. De toutes les façons, il est important de rejoindre le groupe affinitaire qui nous corresponde le mieux à nous et à nos intérêts. Si vous formez un groupe affinitaire  dans votre cité ou dans votre ville, cherchez des amis ou des activistes qui s’intéressent à des problématiques similaires, et qui donc auraient la volonté de s’engager dans des actions semblables. De la même manière, cherchez des gens qui auraient le désir de mettre en œuvre les mêmes tactiques – si vous voulez faire des actions de barrages risquées, quelqu’un qui n’aimerait pas se retrouver dans cette situation ne voudra sûrement pas faire partie d’un tel groupe affinitaire. Cette personne pourrait faire un travail d’information ou médical, mais ce ne serait pas le meilleur choix, si ces activités deviennent difficiles, ou gênantes, de par certains aspects tactiques de l’action directe. Si vous cherchez à rejoindre un groupe affinitaire lors d’une action de masse, commencez par chercher quels sont les groupes affinitaires ouverts à de nouveaux membres et lesquels sont fermés. Beaucoup estiment que les groupes affinitaires reposent sur des relations de confiance engendrées par des années d’amitié ou de travail commun, et donc ils ne voudront pas de personnes qu’ils ne connaissent pas dans leur groupe affinitaire. Une fois que vous aurez déterminé les groupes affinitaires qui vous sont ouverts, cherchez ceux qui se rassemblent autour d’un problème ou d’une tactique qui vous attire, comme un groupe affinitaire Tibet Libre ou un groupe affinitaire de barrage.

Qu’est que peut faire un groupe affinitaire ?

N’importe quoi !!! Ils peuvent être utilisés pour des actions de masse ou d’échelle plus réduite. Des groupes affinitaires peuvent être utilisés pour hisser un drapeau, barrer une route, apporter du soutien à d’autres groupes affinitaires, faire du spectacle de rue, faire des tours à vélo bloquant le trafic automobile, organiser une occupation dans les arbres, changer les messages des panneaux d’affichages géants, jouer de la musique dans une fanfare ou chanter des chants révolutionnaires en chorale, etc. Il peut y avoir des groupes affinitaire qui prennent en charge certaines tâches à accomplir lors d’une action. Par exemple, il pourrait y avoir un groupe affinitaire mobile constitué par des médecins ou des étudiants en médecine, ou un groupe affinitaire qui se charge d’apporter de l’eau et de la nourriture aux personnes qui sont dans la rue. Ce qui rend les groupes affinitaires aussi efficaces en vue d’une action c’est qu’ils peuvent rester créatifs et indépendants, planifier leurs propres actions sans qu’une organisation ou une personne leur dicte ce qu’ils peuvent et ce qu’ils ne peuvent pas faire. Ainsi, il y a un nombre infini de possibilités à ce que peuvent faire des groupes affinitaires. Soyez créatifs et n’oubliez pas : l’action directe s’en prend aux biens matériels !

Traduit par mes soins
Si j'indique ça à chaque fois, c'est pas pour frimer !
C'est plutôt une mise en garde et un appel à proposition pour améliorer la traduction (et détecter les contre-sens).
Notamment si quelqu'un a une meilleure formule pour traduire spokescouncil...

Ecrit par Cercamon, à 22:00 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  libertad
07-08-04
à 22:20

Excellent texte Cercamon, je vais le mettre dans les références. En fait l'En Dehors pourrait bien être un groupe affinitaire ;-)
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
27-12-04
à 16:11

Attention à ne pas confondre groupe affinitaire sous le même drapeau identitaire et groupe par affinité d'action(s) qui rend des forces, énégies, idées, … compatibles entre elles pour un objectif commun. L'affinitaire pourrait être une secte c-à-d un groupe coupé d'autres affinités et l'assemblage par l'agir est de la complémentarité.
Dites-dont les anars, vous devez creuser les choses pour être libre des notions "consacrées" par n'importe quelle idéologue.
Répondre à ce commentaire

  cercamon
28-12-04
à 16:08

Re:

Et l'Objectif devient ton nouveau Dieu ?

Tu viens d'inventer la méta-secte...

Dis-donc l'Anonyme, tu devrais creuser les choses pour être libre de ton désir de faire l'intéressant...
Répondre à ce commentaire

  marchal
09-01-05
à 19:49

Re:

( L'anarchiste-individualiste fait de la "propagande" pour sélectionner les tempéraments anarchistes-individualistes qui s'ignorent,)
C'est réussi…
Ben, ce soir j'vais regarder le film sur TF1, j'risque rien, en plus j'ai pas d'coca…
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom