L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

paint the world !
--> un tutorial de propagande underground
voici un tutorial de pochoirs pour parasyter le gris bétonné et faire passer son message sans avoir à demander l'autorisation de personne. une technique d'action directe parmis tant d'autres ne nécéssitant presque aucun moyens, mais pas sans risques...



la libre expression est plus qu'un droit, elle est devenue une rebellion contre ce système qui tente de nous bailloner par tous les moyens possibles, manipulation médiatique, travail salarié aliénant, morale religieuse et politiquement correcte poussant à la soumission aux pires conditions et si cela ne suffit pas ya toujours la répression et ses prisons et j'en passe.



bon travail et gare aux cons qui nous surveillent.


salud y anarquia



P.S: ce tuto est mis en page facon brochure donc c'est une fois imprimé et découpé qu'il prendra tout son sens... n'hésitez pas à le diffuser !



http://www.freewebtown.com/anc/pdf/stencil.pdf
Ecrit par flippy, à 23:17 dans la rubrique "Technique".

Commentaires :

  baccata
10-04-08
à 08:26


vraiment super comme brochure et trés compléte en plus, n'hésitez pas à la telecharger et à la faire circuler..

merci encore flippy car ça valait vraiment le coup qu'elle soit publié..

maintenant il est vitale que chacun prenne conscience que "certaines" techniques décrites dans cette brochure seront désormais lus et connus de "certains services" mal intentionnées et liberticides..  donc il appartiendra aux résistants d'êtres imaginatifs et inventifs mais surtout dans le bon sens du terme et entre guillemets "paranoïaques" (comme le dit la brochure).. sans que cela aille jusqu'à empêcher toute initiative personelle, car sinon c'est l'état qui gagne une nouvelle fois ..

maintenant si les conditions ou l'environnement ne sont vraiments pas favorables pas la peine de se culpabiliser, car mieux vaut s'abstenir et préserver sa force de lutte en gardant sa colère pour mieux réfléchir chez soi à d'autres techniques, plutôt que de prendre des risques inutiles qui ménerai l'individu à se mettre en danger, donc au final à se sacrifier pour que dalle, c'est à dire dans l'indifférence, voir l'isolement le plus totale..
il faut toujours voir si certaines actions pourront s'effectuer sur le long terme, donc après avoir étudié tout les paramètres et facteurs de risques, avoir au final le sentiment que tout se passera pour le mieux..
étant donné que nous ne sommes hélas dans une société ou une majorité d'individus ne sont pas en luttes car trop souvent enlisé dans une vie aliénante, il est important que ceux qui sont éveillés et conscientisés et qui ont la volonté d'entrer en résistance, se préservent notamment pour conscientiser d'autres individus et grossir les rangs, ce qui en soit est aujourd'hui la plus grande "nuisance" que puisse exercer un individu envers  les structures de domination ou même envers les organisations ou certaines associations cherchants à encadrer la colère sociale pour mieux négocier sa fin.
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 08:41

Re:


une technique de "paint" moins dangereuse mais plus coûteuse en peinture sur le long terme peut être de peindre des pochoirs sur des cartons de récup de différentes tailles, pour ensuite les attachés avec de la ficelle dans certains endroits difficilements accessibles ou en hauteur (voir même sur des panneaux publicitaires), donc ceci peut diminuer énormément les risques d'être accusé de "dégradation" directe, mais c'est aussi une opération qui demande une régularité constante, et cela reste une technique assez frustrante dans le sens d'une volonté initiale de réappropriation non seulement de l'espace visuelle mais aussi des murs qui par le paint directe est beaucoup plus jouissive en évoquant une symbiose entre l'oeuvre peinte et le support..
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 08:47

Re:


pour moi l'interêt principale du pochoir sur un support murale immaculé est justement de briser le lissage des villes donc des consciences, alors que sur un carton accroché avec des ficelles cela n'à plus la même signification.. mais à chacun d'avoir recours à sa propre individualité et mécréance pour imaginer ce que personne n'à encore osé ou pu concevoir jusqu'à maintenant et surtout pas la législation de l'état lui même..
Répondre à ce commentaire

  j0n
10-04-08
à 11:56

Re:

Du coup, pas besoin d'un tutorial avec des slogans et des méthodes préfabriqués. Il y a une pauvreté hallucinante dans ces pochoirs, peut-être bien dans cette technique aussi. Pourquoi pas un guide sur la manière de poser des stickers, manière Mode & Travaux ?  C'est le Groland du militantisme.
Déjà que des pochoirs pareils sont parmi ce qu'il y a de plus cliché -des représentations et des stratégies qui enlissent violemment dans un folklore stagnant et sans imagination-, en faire un guide relève de la pire goujaterie. Le pochoir pourquoi pas, mais s'y mettre après avoir lu ça ?! Sérieusement, quel est l'intérêt ? Je ne vois rien d'autre qu'une entourloupe de censeurs. C'est l'anarchie en kit, clés en main. Figée, et pas dans ce qu'elle a de meilleur. Bref, pour ceux que ça intéresse, vous trouverez sur le reste du site de l'Anc des polices pour vos tracts, des affiches pour votre déco et du son émeutier pour aller en black-block.
Répondre à ce commentaire

  flippy
10-04-08
à 13:38

le bruyant silence des pantoufles...

ouais mon gars, je preferes donner des techniques (qui t'a parlé de guide ?!? c'est toi seulement qui vois un guide ici) d'actions directes aux gens qui ont envie de faire quelque chose de leurs mains mais qui savent pas trop comment car soit ilLEs sont seulEs (ou se sentent isoléEs) soit ilLEs  n'ont pas eu encore l'idée de comment faire plutot que de critiquer chaque action entreprise sous couvert de militantisme.  Pff, vous me faites marrer avec cotre critique stérile du "militantisme".

Ne confonds les graffeurs et autres rebelles illégalistes avec des encartés syndicaux qui se pointent aux manifs avec casquettes et pin's et aux AG syndicales en fermant leur gueule pendant 2 heures, s'il te plait. 
...je les respecte d'ailleurs plus que toutes ces grandes gueules pantouflardes qu'on peut trouver dans le milieu anarcho pouet pouet ou ca le fait bien de critiquer chaque action entreprise et de traiter de "héros martyr" le pauvre gus qui s'est fait choper par les flics lors des dernières manifs ou lors d'une scéance nocturne de propagande (bouh quel vilain mot). et de décourager les gens à aller faire des actions de solidarité car ca fait "limitant" (quel beau jeu de mot montrant encore les limites de la stupidité de ces odieux personnages se prétendant anar).

Tu ne veux rien faire ? Très bien, mais saches que la vie est ce qu'on en fait, et c'est pas en mettant ses pantoufles et en refaisant le monde devant son ordinateur en faisant des critiques stériles que quelquechose va bouger. voilà tout ce que j'ai à dire.


si tous les gens pensaient comme toi (et malheuresement c'est le cas d'une certaine frange du milieu libertaire), rien ne bougerait c'est clair, mais heuresement (et malheuresement pour toi) ya des gens qui continuent de croire qu'un combat reste à mener. Mais peut être qu'ils n'ont pas les outils pour travailler, mais si quelqu'un te donne les outils, tu peux faire quelquechose et ne pas te morfondre dans ton oisiveté (si si, yen à qui ca fait chier de rien faire alors que le monde va de mal en pis)...

 Je te laisse me répondre comme bon te semble, je retourne agir, car rien ne change par la pensée, c'est l'action qui va (peut-etre) faire évoluer cette situation pourrie dans laquelle la population mondiale vit. et rien a foutre d'etre seul ou etre 100'000 (quoique ca serait plus agréable d'etre nombreux), mon combat, je le mènerais contre vents et marées (autrement dit, contre critiques stériles et persifflages inutiles).
fais quelque chose de positif, plutot que de rendre négatif par tes palabres les actes des autres, ca ira mieux pour tout le monde.


"pour ceux qui bougent, pas pour ceux qui chient d'ssus." (mafia k1 fry)
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 13:51

Re:


et toi Jon, que fait tu alors et que proposes tu ? sachant bien sur que sur internet ont ne peut pas tout évoquer, à moins d'être complétement abruti..

je pense que tu as tort de prendre cette brochure pour ce qu'elle n'est pas, c'est à dire un guide. c'est beaucoup plus un sujet de discussion permettant aussi à certains jeunes visiteurs de l'en dehors n'ayant jamais lutté de s'ouvrir à certaines méthodes d'actions certes figés, mais qui pourront peut être apporté un plus en dévellopant d'autres idées beaucoup plus créatives ...

tout les lecteurs de l'en dehors ne sont pas des "anarchistes" chevronés comme toi jOn.. ça ne sert à rien de les dégouter d'avance en leurs envoyant du mépris en pleine figure et en leurs faisant perdre leurs confiances en eux mêmes.. l'état le fait déja trés bien à ta place. et c'est complétement stérile comme attitude, tu te trompes de colère pourtant les cibles ne manquent pas :

l'état, les syndicats et partis réformistes qui maintiennent les gens dans l'ignorance, etc...
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 13:54

Re:


sache seulement que le plus important et l'essentiel est que chaque individu fasse sincérement de son mieux avec les capacités, la confiance en soit, les connaissances, les moyens dont il disposent, et l'environnement dans lequel il vit, le reste n'est qu'autorité et domination malsaine d'un individu sur un autre.
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 14:14

Re:


ont peut critiquer une idée sans forcément employer un ton méprisant, même si moi aussi tout comme toi il m'arrive de m'emporter contre l'ouvrièrisme par exemple qui me semble aujourd'hui complétement à côté de la plaque comme moyen d'émancipation et qui me pousse aujourd'hui à me revendiquer du vivant plutôt que du prolétariat..
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 14:37

Re:


d'ailleurs jOn entre ceux qui prônent la gréve générale et l'autogestion industrielle des moyens de production auprès d'invidus totalement désolidarisés, endormis par la consommation, enchaînés par l'endettement et la peur de perdre leurs maigres salaires, et ceux qui exploités se réapproprient l'espace visuelle dans la rue ou squatts des terrains, à ton avis qui aujourd'hui coure le plus de risque d'aller en prison, et laquelle de ces deux formes de luttes dérange le plus l'état et le capital concrétement et pénalement ?

pour moi le pochoir ou le tag le plus minable sera toujours une trace laissé par un être vivant sur quelque chose se voulant stratégiquement froid, lissé et inhumain, et donc en soit nuira bien plus au conditionnement des consciences que n'importe quel tract, brochure, ou journal prônant une autogestion ouvrière des moyens de production plus prôche du romantisme 19éme siècle que de l'ici et maintenant si chère aux anarchistes.

jusqu'à l'incertaine dépanalisation du tag, le pochoir le plus minable reste pour moi un outil subversif et toujours d'actualité.
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 14:39

Re:


pardon "dépénalisation"
Répondre à ce commentaire

  flippy
10-04-08
à 14:59

Re:

rien d'autre à ajouter.

ca fait plaisir de pas être seul à croire en un combat et à la portée d'un geste, aussi minus soit-il... ca vaudra toujours mieux que de rien foutre et critiquer ceux qui font.

merci baccata pour ce flot de paroles bien placées. et mort aux grandes gueules pantouflardes.

"pour ceux qui bougent, pas pour ceux qui chient dessus".
Répondre à ce commentaire

  j0n
10-04-08
à 15:18

Re:


Tout d'abord, je m'excuse vraiment pour le ton vindicatif, je l'ai regretté tout de suite. Mauvais reflexe. Par contre, sur le fond, je ne change rien :
Que ceux ou celles qui ne savent pas quoi faire prennent leur temps et découvrent les choses par eux-même, aujourd'hui, dans un monde qui n'est pas une guerilla sandiniste. Je trouve dangereux de se jeter dans des actions, des slogans, des attitudes -prescription de tenues vestimentaires, du regard vif, du groupuscule, etc, oui, c'est un guide-, bref, dans tout un état d'esprit hyper-formaté à l'avance. Tu dis, Flippy, que ce ne sont que des techniques ou des outils, ce n'est pas le cas. C'est clairement de l'idéologie. Le but de cette brochure est la formation. Formation au pochoir émeutier, et sous couvert de ces quelques "techniques", formation à l'insurrection. Une des finalités de ça me semble être la pure et simple reproduction de comportements et d'engagements dépassés et folkloriques. Cette brochure vise une jeunesse pseudo-désoeuvrée que tu espères jeter dans le vif du sujet, l'activisme. Je trouve facile et dangereux de précipiter ainsi les gens dans des actions pareilles. Laisses-les vivre, et si un jour, fruit d'un parcours anar ou autre, on se met à faire du pochoir, de l'art de rue ou n'importe quoi, et bien ça sera un peu différent de ce qui existe. Ils seront peut-être habillés autrement, auront inventé la couleur dans leurs pochoirs et auront des stratégies plus malines pour ne pas se faire avoir -genre habillés en jeunes cardres dynamiques ?
Je ne crois pas que ce soit moi qui soit dans le négatif : combien de têtes de mort, d'armes et de slogans assassins à l'Anc ? Je trouve ça sordide. Ca concurrence le Jt pour la diffusion de la peur, de l'angoisse et de la depression. Mes cibles sont là, que ce soit à la télé ou dans une distro.
Et donc, rien à redire des tags et autres appropriations urbaines. Au contraire. Ce qui est génial là dedans, c'est la liberté et l'inventivité qui s'en dégage. Elle ne vient justement pas d'une idéologie préalable, juste d'une rage de vivre. Contrairement à ce qu'elle vise, votre brochure la tue.
Comme tu le dis Baccata : "l'essentiel est que chaque individu fasse sincérement de son mieux avec les capacités, la confiance en soi, les connaissances, les moyens dont il dispose, et l'environnement dans lequel il vit, le reste n'est qu'autorité et domination malsaine d'un individu sur un autre."
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 15:54

Re:


juste pour dire que l'anarchisme est radicalement à l'opposé de tout esprit de compétition, et je pense qu'il est criminel, malsain et anti-anarchiste de pousser des individus qui luttent à mériter une sorte de "reconnaissance" ou de "statut"  anarchiste en leurs suggérant que pour l'instant ce qu'ils font et proposent c'est de la "merde" et qu'ils devraient aller plus loin ou sinon tout arrêter.. dans cette attitude j'y décéle un état d'esprit malsain plus proche de l'armée et du sergent gueulant au simple bidasse que s'il veut monter dans son estime et gagner ses galons il lui faut montrer son esprit de sacrifice en étant prêt à obeir à tout les ordres.. donc au final : une pure attitude de domination sur laquelle je déféque.

s'il est un seul livre dont je conseillerais la lecture, il s'agit de  "l'unique et sa propriété" de max stirner permettant d'étudier ce qu'est l'essence même de l'anarchisme permettant à l'individu de retrouver confiance en lui même, de s'aimer pour ce qu'il est, et donc de retrouver sa propre individualité hors de toute domination, alienation, critique morale ou social pouvant nuire à son propre épanouissement.
Répondre à ce commentaire

  j0n
10-04-08
à 16:09

Re:

Mais il ne s'agit pas d'un individu, c'est de la propagande. Et elle doit être démontée. Ce n'est parce que cet insurrectionnisme flirte avec les milieux anars qu'il ne faut rien en dire. Et c'est moi qui ferais du dogmatisme...
Et remarquez que c'est vous qui devenez vulgaires et pas constructifs.
Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 16:45

Re:


"Et remarquez que c'est vous qui devenez vulgaires et pas constructifs."

je le reconnais et je me suis laissé emporté plus que je n'aurais dû..







Répondre à ce commentaire

  baccata
10-04-08
à 21:36

Re:


flippy ce site est hélas truffé de réformistes libertaires et autres charlatans qui ne font que brouiller les pistes et intellectualisé l'anarchie en rendant cette idéale d'émancipation inaccessible et elitiste, quand ce ne sont pas carrément des collabos du pouvoir du genre de stéphane lhomme qui représentent cette fameuse "opposition" crée de toute pièce par l'état..le mieux est donc de déserter dès maintenant, quand à moi ceci est mon dernier message sur l'endehors !

terminé les compromis avec les réformistes libertaires ! et aux chiottes la FAF (fédération anarchiste française)


Répondre à ce commentaire

  ferallamb
11-04-08
à 09:05

Anarchie élitiste

J'ai trouvé le "guide" intéressant et informatif et j'ai à peine remarqué qu'il contenait des dessins et une iconographie orientée. Disons que j'ai saisi rapidement le message essentiel sans chercher le diable derrière le détail.

La remarque de baccata me rassure "qui ne font que brouiller les pistes et intellectualisé l'anarchie en rendant cette idéale d'émancipation inaccessible et elitiste" parce que je croyais être totalement idiot à la lecture de certains articles ou commentaires. Cela dit, ce n'est pas propre aux textes "anarchistes", j'ai remarqué le même phénomène dans des textes "décroissants". Il serait intéressant de voir si dans chaque cas il s'agit de brouillage de piste ou de masturbation intellectuelle.

C'est assurément le niveau zéro de la communication ou de la propagande.

Je n'ai jamais fait de tag, mais j'en ai vu des biens, qui passent une idée simple et directe.

On ne peut contrer des idées véhiculées par des slogans comme "l'anarchie c'est le chaos", "la hiérarchie est nécessaire", "la civilisation est ce qu'il y a de mieux" par des textes qui donnent mal à la tête après le 3ème paragraphe.
Répondre à ce commentaire

  Rakshasa
11-04-08
à 12:49

Re: Anarchie élitiste

"qui ne font que brouiller les pistes et intellectualisé l'anarchie en rendant cette idéale d'émancipation inaccessible et elitiste"
Je viens foutre ma merde aussi alors: baccata t'es un peu le premier de la liste ici (et peut-être le seul du moment) dans le cas que tu dénonces... il suffit de lire les fils de ces derniers mois pour s'apercevoir que tu monologues souvent tout seul, dans de longs discours "théoriques" non-ponctués à la limite du compréhensible. En termes internet, on dirait que tu floodes... Voilà, juste pour dire qu'encore une fois il y en a qui on une poutre dans l'oeil mais qui préfèrent voir la paille dans l'oeil de l'autre.
Sinon, pour cette histoire de pochoir, c'est tellement insignifiant (comme tout le reste de nos lutte) qu'on peut s'en foutre, mais je suis plutôt de l'avis de Jon. Et pour bien me faire comprendre, comme le dit la chanson "quand tu y allais, nous on en revenait".
Répondre à ce commentaire

  j0n
11-04-08
à 13:11

Re: Anarchie élitiste

Je n'aurais jamais porté le moindre intérêt à ce guide si on s'était pas enthousiasmé dessus. Mais vous vous retrouvez à défendre ce truc qui, pour moi, n'a rien à voir avec l'anarchisme. Ce ne sont que slogans anti-flics et appels à la violence (rien d'autre). Est-ce parce que je critique ça que je me retrouve en 2 secondes pantoufflard et intello ?! Si ne pas se contenter du discours "pour ceux qui bougent, pas pour ceux qui chient d'ssus" et de la méthode coktails molotov fait de moi un elliste, il y a un problème. Je trouve juste qu'on peut attendre mieux en manière de communication et de créativité. Car anarchie, si ça signifie anti-état, anti-autorité et anti-flics, ca veut aussi dire que, du coup, tu aspires à vivre ta vie sans domination et à exercer ta liberté. Je ne vois donc pas l'intérêt d'enfoncer de le crâne des gens des idées négatives -et de mauvaises stratégies : je ne suis pas d'accord avec cet apologie de l'activisme : toujours aller au front, se prendre des coups, bref, foncer dans le mur. On me parlais plus haut des gens peu callés sur l'anarchisme qui vont passer sur l'endehors, que j'allais dégouter, et bien c'est le contraire qui se passe : en se contentant de 3 slogans, les anars comme ça creussent leur tombe. Alors détrompez-vous : les gens n'ont pas besoin que vous leur machiez le travail. A tel point que vous pouvez bien diffusez ça, ça n'interessera personne. Si on discurte, c'est pas pour spectacle, c'est déjà pour avancer un peu nous-même.
Répondre à ce commentaire

  flippy
15-04-08
à 15:48

Re: Anarchie élitiste

jveux pas disserter des années durant sur une telle ou telle facon de faire, tu critiques la mise en page de cette brochure ? mais c'est très bien, vas-y critiques, mieux encore, fais donc un vrai recueil de techniques avec ta facon de voir (ru verras qu'il y aura tjrs qqn pour critiquer ton travail, trop guerrier ou pas assez, trop activiste ou pas assez)... regardes un peu le boulot qui a été fait (et qui peut etre fait) avec cette brochure.
mais ne va pas commencer à décourager les gens qui ne savent pas trop quoi faire mais qui porte une rage que je partage (et qui n'a pas l'air d'animer ton coeur à toi, peut-etre, je dis bien peut etre, parceque nos rangs sociaux ne sont pas les memes et qu'on a pas vécu les mêmes choses dans nos vies).

ouais j'ai la rage, je sais qu'il faut détruire ce monde avant d'en reconstruire un meilleur, tout est à renverser. faire table rase car les fondations de cette civilisation sont pourries. Je salues tous les actes de sabotages et les gestes de haine des opprimés contre les oppresseurs c'est 100 fois plus utile qu'un débat stérile sur un site internet ou des anarchistes se prennent le chou sur une mise en page de brochure qui ne léeur convient pas. t'a jamais eu de pulsions de meurtre, l'envie de prendre les armes et de monter au sénat (ou au palais de justice) faire un carton, faire péter des bombes ? moi si. j'ai vécu et vu des trucs dans ma vie qui ont forgé ma facon de penser, j'ai lu quelques bouquins, mais ma pensée s'est forgée par la pratique et non par la théorie. tu t'es jamais fait torturer par des keufs ? t'as jamais été en prison ? moi si. Toute action entraine une réaction, maintenant vous pouvez toujours me répondre ce que vous voudrez, que l'anarchie c'est l'amour du prochain et toutes ces conneries de hippie, moi je vois seulement que on est en train de se faire spollier, dominer, opprimer, bref opresser, et je suis pas le genre d'anar qui gueule du haut de sa montagne... je prefere attaquer par tous les moyens ceux qui donne des coups de fouets, peu importe que je sois seul ou 100000 pour rendre les coups. mon anonymat est ma meilleure arme.

je ne me relis jamais, si bien que je ne vais pas commencer à choisir mes termes, c'est comme le graff, j'y vais directement sans chichis ni tralala, ce qui est pourtant la spécialité des commentaires de l'endehors, la course intellectuelle. vous me faites marrer à tout critiquer sans jamais rien proposer.
je l'ai dit et je le redit, je respecte sans fois plus un encarté syndical réformiste que toute cette nébuleuse pseudo anarcho qui refait le monde sans jamais oser le changer.

toi tu veux pas faire la guerre ? Libre à toi, mais saches que en face, ils nous font la guerre. et que face à des deserteurs, il est facile de gagner.

maintenant je vous laisse me répondre que j'ai rien compris, que je suis aveuglé par ma soif de vengeance et que rien ne changera par la violence. je vous dis juste un dernier truc.

j'ai besoin de personne pour me dire que ce que je fait c'est bien ou c'est pas bien. je n'ai besoin de personne pour me donner des cours de rebellion ou d'anarchie.

la révote ne se voit pas dans des débats, elle se voit dans les actes.
la révolte ca ne se discute pas, ca se vit.
Alors laissez les gens vivre, et retournez dans vos  cercueils.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom