L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

[Mexico] Fanzine de Fernando Barcenas depuis la prison : « Là où commence l’État, la liberté de l’individu prend fin »
Présentation du Fanzine de notre compagnon anarchiste Fernando Barcenas Castillo incarcéré dans la prison Nord « Reclusorio Norte » de la ville de Mexico.

À un an de réclusion: « Là où commence l’État, la liberté de l’individu prend fin »

Ce fanzine a été diffusé à l’intérieur de la prison Nord « Reclusorio Norte » de la ville de Mexico. Le but : créer une réflexion au sein de la population carcérale sur le fait que la prison va au-delà des barreaux, sur l’État et son rôle dans le conditionnement de la liberté, une et indivisible, sur les délits, le terrorisme d’État ; ces thèmes sont les lignes d’analyse de notre compagnon. Par ce genre de fanzines, Fer cherche à lancer le débat, la réflexion sur la prison qui, pour lui, se prolonge au-delà des murs et se répand à travers les institutions, et sur les appareils de répression dont dispose l’État. A part le journal « El Canero » crée aussi par Barcenas, un projet de bibliothèque à l’intérieur de la prison nord commence à prendre forme, toujours en coopération avec les copains qui se bougent à l’extérieur.

« Premièrement et sans tomber dans des concepts ambigus ou intellos, je commencerai par dire que je ne cherche pas me présenter comme « le gentil de l’histoire ». Je ne me considère ni coupable, ni innocent; en effet, accepter l’un ou l’autre impliquerait une complète reconnaissance de l’utilité et de la pertinence du système pénitentiaire et de ses outils légaux, ce qui n’est pas mon intention étant donné que je nie complètement tout ordre légal et répressif imposé à la liberté afin de la détruire et de construire une longue et interminable chaîne d’oppression… »

Cliquez ici pour télécharger le fanzine : https://liberonsles.wordpress.com/2015/09/13/fanzine-la-ou-commence-letat-la-liberte-de-lindividu-prend-fin/
Ecrit par libertad, à 20:56 dans la rubrique "International".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom