L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

le véritable visage d'ubuntu, derrière l'humain... les milliards..
il fallait s'en douter ... le véritable visage d'ubuntu linux n'est pas si "humain", et le "libre" n'est pas si libre qu'il veut paraître, si un milliardaire dépense des millions afin de soutenir un logiciel "libre" dont la vitrine se veut "non commerciale", il s'agit forcément d'une stratégie commerciale mais ayant des objectifs à plus long terme, et ne visant certainement pas un but soit disant humanitaire ou de partage : derrière le logiciel open source ubuntu, le visage grimaçant d'un exploiteur :


Lu sur : http://www.01net.com/editorial/367061/debian/ubuntu-l-autre-alternative-linux/

Derrière Ubuntu, se trouve le milliardaire sud-africain Mark Shuttleworth et un investissement de dix millions de dollars pour développer un véritable projet de bureau open source alternatif à Windows. Une société existe, Canonical, pour commercialiser de l'assistance technique en ligne.

il faut aussi savoir que debian équipe les ordis des forces repressives de l'état et ubuntu ceux des députés... comme ça la boucle est bouclé... et en plus tout le monde est content d'utiliser du "libre" même les exploiteurs et leurs milices..

le capital qui à travers l'histoire nous à montré sa capacité à assimiler différents mouvements de contestation artistique ou autres, est il en train d'essayer de nous vendre du "libre" à la sauce virtuel le?
Ecrit par baccata, à 19:10 dans la rubrique "Technique".

Commentaires :

  Rakshasa
07-01-08
à 13:07

Ben il faudra trouver une alternative à internet, parce que les ordi, ben c'est aussi le Capital et internet c'est l'armée américaine qui en est à l'origine. Même les polices de caractères sont copyright.
Alors qu'est-ce qu'on fait. On lâche l'informatique ou on devient télépathes parce qu'on ne trouvera rien de libre et il n'y en a jamais eu (en suivant la chaine de production) ni de pur dans ce monde ci ?

Répondre à ce commentaire

  libertad
07-01-08
à 13:23

Re:

Ubuntu n'est pas le seul système Linux, il y en a d'autres, il est tout de même bon de savoir ce qu'il y a derrière Ubuntu et se tourner vers des systèmes d'exploitation vraiment libres.
Répondre à ce commentaire

  satya
07-01-08
à 15:10

en effet, ubuntu n'est pas vraiment "clair" dans ses objectifs, en fait tout dépendra si ce milliardaire voudra  un jour récupérer ses investissements...
qu'il finance ubuntu n'est un secret pour personne.

par contre la communauté et les dictatiels d'ubuntu en français sont très ouverts et solides et totalement gratuits ce qui est essentiel. je ne vois absolument pas comment une "hotline" eventuellement payante pourrait fonctionner dans ces conditions.

autrement débian est utilisé par l'armée et aussi par des conseils généraux ou régionaux pour une raison importante: la sécurité qui n'a rien de comparable avec windows.
d'ailleurs j'avais lu un article disant que les chinois l'utilisaient car ils savaient combien il était facile de pirater windows et les systèmes américains.

je pense qu'il ne faut pas dire n'importe quoi et qu'il faut faire attention à comment les choses sont dites.
en ce qui me concerne je fonctionne uniquement sous débian etch et je n'ai aucune partition windows, j'avais installé ubuntu que j'ai désinstallé car en effet il y a une sorte de volonté de faire les choses comme sous windows et les sécurités sont limitées.

les logiciels libres sont vraiment un aspect important gratuit et créatif qu'il faut soutenir afin qu'ils ne finissent pas à la sauce commerciale. nous sommes dans une période de mouvement amha où il faut être prudent et savoir ce que l'on fait et pourquoi on le fait.
nos actes sont toujours plus importants que nos paroles d'autant plus que les manipulations et déviances sont tellement nombreuses aujourd'hui.

j'ai pensé dernièrement à me priver d'outils comme télé ou internet, la télé je m'en passerai plus vite que le net qui revêt encore aujourd'hui un intérêt pour l'espace de liberté qu'il représente, mais lorsque cet espace sera fliqué, censuré, controllé (ce qui est en passe d'être fait), je m'en séparerais également bien que la réalité sociale relationnelle actuelle est tellement dure que cela signifiera pour beaucoup un saut vers un isolement et une mise au silence encore plus profonds.
le lien social est très loin d'être rétabli, au contraire tout est à faire...

Répondre à ce commentaire

  Rakshasa
07-01-08
à 15:19

Re:

"Ubuntu n'est pas le seul système Linux, il y en a d'autres, il est tout de même bon de savoir ce qu'il y a derrière Ubuntu et se tourner vers des systèmes d'exploitation vraiment libres."

Bien d'accord mais lesquels ?
Répondre à ce commentaire

  satya
07-01-08
à 15:32

Re:

debian ;)

Répondre à ce commentaire

  Rakshasa
07-01-08
à 15:58

Re:

Et tu t'en sors comment sous debian ? Parce que je connais tout une tripotée de personne qui l'utilisent, mais elles sont fort dépendantes (voir complètement) de la personne qui s'y connait. Même avec Ubuntu, des fois c'est hard et pourtant je n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis (alors je dois aussi faire appel au nerd de service).
Bon, ceci dit, il est probable que je mette les mains dans le cambouis de Debian une fois que j'aurais maîtrisé Ubuntu et m'être fait la main sur les lignes de commande...
Répondre à ce commentaire

  satya
07-01-08
à 16:06

Re:

http://www.debian.org/intro/about

cela permettra d'avoir plus d'info mais la gratuité est partie intégrante de la chartre.
ubuntu a été développé depuis la débian mais comme elle a été financée par ce milliardaire, on ne sait pas effectivement s'il ne décidera pas de retourner sa veste et d'en faire quelque chose de commercial en fin de compte ce qui ne poura jamais être le cas pour la débian.
Répondre à ce commentaire

  satya
07-01-08
à 16:18

Re:

je vais demander conseils sur le site de linux pour les nuls :D

en fait, ce n'est pas si compliqué que cela et c'est pratique car tu peux choisir ce que tu veux télécharger comme programmes.
j'avais commencé par installer seulement la base minimaliste et petit à petit j'ai rajouté ce dont j'avais besoin.
sur le site, ils sont sympa (les sites débian sont encore trop "ardus" techniquement pour moi et plus je vieillis moins je suis patiente); et je dois avouer que j'utilise synaptic qui me facilite la vie alors que les vrais pros utilisent plus les lignes de commandes (moi je les oublie tout le temps alors je me suis fait un cahier).
en plus, une fois que tu as ce dont tu as besoin, les mises à jour suivent vraiment bien et tu passes assez rapidement à l'utilisation simple. c'est très évolutif et en douceur ce qui me plait.
lorsque j'aurais un peu plus le moral et envie de m'amuser et de titiller mes neurones c'est vrai que je pourrais alors m'installer la 3D et aussi virer gnome (espace graphique) et installer enligthnement mais c'est juste pour le plaisir de voir quelque chose de nouveau et différent, pas essentiel en soi, du luxe quoi :)

il faut voir avec tes périphériques mais j'ai même réussi à faire fonctionner mon imprimante lexmark alors que c'est celle qui est la  pire je crois bien!!
autrement tout fonctionne à perfection, seule manquement c'est l'utilisation du shockwave mais comme c'est pour des jeux (anti déprime;)) je peux m'en passer facilement car le reste marche très bien.

Répondre à ce commentaire

  Rakshasa
07-01-08
à 16:39

Re:

Une interview ou le milliardaire explique ses motivations et ses buts quant à Ubuntu (qui d'après ses dires en 2005 ne devraient jamais être payant): ici



Répondre à ce commentaire

  baccata
12-01-08
à 15:24

Re:


de toute façon que ce soit  win-buntu, ou autres, le principale est de perdre le moins de temps de vie possible devant un ordinateur.. pas vrai ?  ce que ne comprennent pas certains adeptes du "libre" c'est que beaucoup d'individus n'ont pas le temps de passer des heures à comprendre comment taper des lignes de commandes en prenant le risque de consacrer trop de temps au monde virtuelle par rapport au monde réel.
de toute façon pour moi,  cette histoire de logiciel "libre", est une grosse farce..  hakim bey l'auteur de "taz" pense lui même qu'il s'agit d'une fumisterie, qui consiste pour certains gourous du "libre" à laisser penser que la révolution peut se faire sous licence libre, derrière un ordinateur, ce qui d'un point de vue historique est totalement absurde.
de plus, pour le capital nous vendre du binaire libre ou de la "révolution virtuelle", ça risque rien et en plus ça coûte pas cher.
même si nous avons réussi à les détourner pour nous en servir à d'autres fins, se débarasser définitivement des ordinateurs, de tout ces gadgets technos, et de tout ces "besoins" dont nous n'avons pas besoin, telle sera la vrai liberté ! et ce contrairement à cette nouvelle propagande qui veut nous faire croire à une pseudo "liberté" virtuelle.. quel farce !
Répondre à ce commentaire

  Kamajor
12-01-08
à 20:42

Je rejoint tout à fait baccata sur ses idées... Les PC , internet et tout le reste ne sont que des faux fuyants .
On ne fera jamais une révolution devant un écran . Si cet outil est un extraordinaire moyen de diffusions d'idées (révolutionnaires ou pas) cela permet surtout à l'appareil répressif de contôler la masse.
Au début de l'ère de l'information , ou pouvait encore trouver ça et là des espaces vierges , invisibles aux yeux de BB. Je me suis abonné à internet il y a six ans , je pouvais alors pirater , communiquer , échanger sans danger ... Ajourd'hui , qu'en reste il ? Je remarque que des contenus des plus subversifs ont disparut de la toile , et si on en trouve encore quelques uns ont peut se demander pourquoi ces sites sont tolérés , si ce n'est que pour faire lever le gibier (de potence) , la graine d'insurgé , le révolté , l'insoumis...
La clandestinité est impossible , sauf pour les pro , les robins des bois de l'adsl .
Je pense vraiment qu'i va falloir en arriver à se débrancher du réseau...
Répondre à ce commentaire

  ElVirolo
13-01-08
à 19:55

Re:

À Baccata :

ce que ne comprennent pas certains adeptes du "libre" c'est que beaucoup d'individus n'ont pas le temps de passer des heures à comprendre comment taper des lignes de commandes en prenant le risque de consacrer trop de temps au monde virtuelle par rapport au monde réel.

Je vois pas le rapport. Inutile de savoir manier la ligne de commande pour utiliser Ubuntu, Debian, ou même la plupart des distributions GNU/Linux récentes. Si tu sais utiliser Windows, tu sauras utiliser une distribution GNU/Linux récente en quelques minutes.

qui consiste pour certains gourous du "libre" à laisser penser que la révolution peut se faire sous licence libre, derrière un ordinateur, ce qui d'un point de vue historique est totalement absurde.

Je te mets au défi de me citer le nom d'une seule personne qui a proféré de telles choses. Les libristes passent leur temps à dire qu'ils ne sont pas anars/communistes (etc.). La révolution (la grande), ils ne disent pas la vouloir. Richard Stallman, fondateur du mouvement, est très à gauche, mais il n'est pas révolutionnaire stricto sensu (voir son site personnel (stallman.org) à ce sujet). Le logiciel libre n'est pas un mouvement révolutionnaire.

même si nous avons réussi à les détourner pour nous en servir à d'autres fins, se débarasser définitivement des ordinateurs, de tout ces gadgets technos, et de tout ces "besoins" dont nous n'avons pas besoin, telle sera la vrai liberté !

On ne pourrait pas être plus d'accord.

et ce contrairement à cette nouvelle propagande qui veut nous faire croire à une pseudo "liberté" virtuelle.. quel farce !

Là on l'est moins. Il faut être précis, ne pas tout mélanger. Le logiciel libre est une remise en cause de la propriété intellectuelle classique (il ne se situe pas contre la propriété intellectuelle dans son ensemble, puisqu'abandonner ses droits de propriété revient, pour un logiciel, à le mettre dans le domaine public... ce qui veut dire que n'importe qu'elle entreprise peut se l'approprier et le vendre sans partager à son tour les améliorations qu'elle y a apporté). Les libristes ne te diront jamais que le logiciel libre te rend libre *tout court*. Le *logiciel* l'est, c'est tout.

On ne fera jamais une révolution devant un écran .

Mais qui a dit ça ?

La clandestinité est impossible , sauf pour les pro , les robins des bois de l'adsl .

Non, elle est impossible tout court. Cependant, on peut s'en approcher avec des outils comme Freenet, I2P, etc.

Si vous voulez continuer à utiliser Windows en disant que les ordinateurs sont contre-révolutionnaires, libre (!) à vous.

Personnellement, des structures non (ou très peu) hiérarchisées, ouvertes, gratuites, réutilisables, modifiables, utilisables librement (logiciel libre, wikipedia, etc.) m'intéressent. D'accord, ça reste techno-scientiste, et absolument condamnable dans l'absolu, mais dans l'immédiat, c'est une alternative intéressante.

Ce que ça peut m'agacer, les gens qui jouent à "plus radical que moi tu meurs, tous les autres sont des traitres"... Qu'est-ce que vous foutez sur l'En-Dehors, alors?
Répondre à ce commentaire

  rokag3
18-11-09
à 17:16

Re:

Ce n'est pas l'outil qui est responsable c'est ce que l'on en fait. En ce qui concerne ubuntu il a le merite de permettre a beaucoup de gens d'utiliser des ordinateurs "obsoletes" sans pour autant augmenter le pouvoir deja tres consequent(oeuphemisme) de microsoft.

Le net est sans doute une formidable source de pouvoir c'est aussi le moyen de communiquer entre des gens de 55ans en grece comme moi et d'autres ailleurs et meme si c'est utilise par les fachos  l'union fait la force cela fait partie des FAITS TETUS

Lucien

Répondre à ce commentaire

  satya
19-11-09
à 11:02

Re:

en effet, ubuntu s'utilise facilement sur de vieux ordis qui "crachent" sur windows qui les a épuisés !!
un autre avantage, qui devrait aujourd'hui intéresser plus d'unE, c'est la gratuité.
microsoft sort un nouveau windows payant et je suis bien contente de voir que ma débian ronronne gentiment depuis des années.
il existe une bonne communauté ubuntu et cela en fait un premier linux facile d'utilisation et d'apprentissage sans devenir dépendant de quiconque !!

quant aux ordis, ce sont des outils de communication et comme tout outil effectivement c'est à chacunE de décider comment le gérer et quand l'allumer et l'éteindre :D
Répondre à ce commentaire

  Broutchoux
19-11-09
à 13:06

Re:

Chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom