L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Domination des adultes
Lu sur Vegantekno : "Toute notre société est basée sur un système de hiérarchie qui détermine les chefs et les esclaves... Et les enfants se trouvent tout en bas de cette échelle de la hiérarchie humaine !!! La notion même d'enfance est un piège dont nous allons tenter de sortir en ne parlant plus d'enfants mais de jeunes.Dans nos sociétés occidentales capitalistes les jeunes sont considéré-e-s comme inaptes à prendre des décisions, à émettre des opinions digne d'un quelconque intérêt et à prendre la responsabilité de leurs actes et de leurs choix... Ce ne sont, après tout, que des enfants !!! Le seul intérêt sociale qu'ils et elles éveillent de nos jours s'appelle le pouvoir d'achat...

La notion même d'enfance est un leurre permettant d'asseoir une autorité - parentale - sur des individus à qui l'on retire tout droit à l'autonomie et à l'émancipation. La famille et les liens du sangs sont un piège sociale mis en place pour permettre de s'assurer du contrôle des jeunes par les adultes. Et ce contrôle passe par l'apprentissage de la soumission, de la vie "normale" par l'asservissement à l'état, aux hommes, à la patrie, aux chefs, ...

Les enfants appartiennent à leurs pères et mères et à l'état... Ils et elles sont de petit-e-s clones qui doivent être programmé-e-s pour devenir de bons et de bonnes citoyens et citoyennes lobotomisé-e-s, travailleurs et travailleuses et surtout dociles et maléables... L'école n'est pas là pour apprendre aux jeunes à réfléchir mais pour les programmer, pour les asservir et les écraser comme ils et elles le seront toute leurs vie (parents, état, école, travail, ...)...

Nous vivons dans un monde ou le libre choix et l'émancipation sont de réels combats et non pas des acquis... Ils faut apprendre aux jeunes à ne pas accepter le monde tel qu'il est et à être critique face à notre société... Cela n'est pas facile, mais c'est le seul moyen de réussir, un jour, à changer les choses...

Mais retirer les enfants du circuits officiel est considéré comme un risque de le/la rendre différent-e, comme une atteinte à la tranquilité du/de la jeune, ... Mais si cette tranquilité est bafouée, si cette différence est un fardeau c'est uniquement parce que le monde dans lequel nous vivons est une prison qui refuse toutes différences...

Ce n'est pas le fait d'offir un choix et une ouverture réelle à un-e enfant qui est condamnable mais bien le fait de rendre cela inacceptable pour pouvoir continuer à les contrôler et à les asservir toujours un peu plus...

Hugh!
Ecrit par libertad, à 14:05 dans la rubrique "Le privé est politique".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom