L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Calais: L’État patauge, les exilés continuent leur lutte
2014-05-31_Calais_manifestation

Lu sur [Squat!net] : "Hier vendredi, les exilés occupant le lieu de distribution des repas se mettaient d’accord sur leurs revendications et les faisaient parvenir au préfet et aux médias (voir ici). Au départ, le préfet considère que le délais de 48h heures qu’il leur avait laissé pour quitter les lieux est écoulé, et refuse tout dialogue. Puis, voyant qu’ils sont déterminés à rester rendez-vous est pris ce matin avec le directeur départemental de la cohésion sociale, bientôt rejoint par le sous-préfet.

La proposition qui est faite aux exilés est qu’un second rendez-vous est prévu mardi prochain à condition que d’ici-là ils s’installent dans un autre endroit et quittent le lieu de distribution des repas. Il semble qu’une réunion soit prévue lundi matin au ministère de l’intérieur à propos de la situation des exilés à Calais, la rencontre de mardi sera donc conditionnée aux décisions prises lundi. La proposition de continuer le dialogue dans un autre lieues est assortie de menaces : si les exilés ne partent pas d’eux-mêmes du lieu de distribution des repas ce week-end, ils en seront expulsés par la force, arrêtés et renvoyés dans leur pays. Se pose bien entendu la question d’où aller, l’idée se glisse dans la conversation de l’ancien camping municipal. L’État est devant sa contradiction de demander aux gens de quitter un lieu pour s’installer dans un autre sans autorisation alors qu’il est forcément la propriété de quelqu’un. Le site de l’ancien camping est propriété de la ville de Calais.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 21:51 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom