L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Zineb Redouane, notre d(r)ame

Lu sur CQFD : "Touchée par une grenade lacrymogène le 1er décembre, Zineb Redouane s’est éteinte le lendemain à l’hôpital. Sa fille Milfet se bat pour que justice soit faite et que cesse l’indécent déni politique autour des causes de sa mort.

Par Emilie Seto {JPEG}

Le 1er décembre 2018 à Marseille, Antoine a jeté une pierre sur deux caméras de vidéosurveillance. Deux jours plus tard, il dormait en prison [1]. Ce même samedi de manifestation, un policier a tiré une grenade lacrymogène sur une vieille dame qui fermait la fenêtre de son appartement, au quatrième étage. Violemment atteinte au visage, elle est décédée le lendemain à l’hôpital. Cinq mois plus tard, le policier n’a toujours pas été identifié.

Zineb Redouane avait 80 ans, sept enfants, neuf petits-enfants et trois arrière-petits-enfants. « Elle les aimait beaucoup, elle les gâtait. D’ailleurs, elle leur manque terriblement maintenant, confie sa fille Milfet [2]. Ma mère était généreuse, joyeuse, elle aimait la vie. »

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 18:58 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom