L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Virginie Despentes, la fureur dans le sexe
Lu sur Le Monde : "Florent Massot s’est installé au lit et il a pris le manuscrit. Baise-moi, ça s’appelle. L’auteur porte un prénom de fille et, forcément, ça excite davantage Massot que si c’était écrit par un taulard dépressif. D’habitude, Massot, jeune éditeur fauché, publie des albums sur les cultures de la rue, pas des romans. Dans celui-là, aucun érotisme. C’est du sexe, du cul, un livre trempé de porno où deux femmes partent en cavale à travers la France des sous-préfectures. Elles tuent, elles baisent, elles se défoncent, à fond et consciencieusement. Elles aiment ça. Le choc est là, le premier en tout cas. On est en 1993, neuf éditeurs ont déjà refusé Baise-moi. Virginie Despentes elle-même a lâché l’affaire. De toute façon, son ordinateur a avalé le texte, il ne reste que la copie passée à Massot, par un ami. Quand il la publie, les librairies non plus n’en veulent pas.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 21:56 dans la rubrique "Le privé est politique".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom