L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Une manif pour la libération immédiate de Jean-Marc Rouillan
Georges Cipriani est semi-libéré depuis avril dernier à Strasbourg. Jean-Marc Rouillan reste enfermé près de Toulouse. Une situation incompréhensible qui justifie une nouvelle manifestation. Elle se déroulera le samedi 5 juin devant la prison de Muret où est détenu le taulard-écrivain insoumis.


 

Les mois passent et rien ne se passe. Après un sinistre tourisme carcéral qui l’a conduit ces derniers mois de Marseille à Muret, de Muret à Fresnes et de Fresnes à Muret, Jean-Marc Rouillan attend toujours que la justice française le rende au pays du dehors.

Début 2010, Jean-Marc Rouillan a passé six semaines au Centre national d’observation de Fresnes. Tous les obstacles judiciaires semblent à présent levés pour permettre une sortie à l’air libre. À quoi faut-il s’attendre ? La justice a l’embarras du choix. Semi-liberté ? Liberté conditionnelle ? Application de la loi Kouchner (libération pour raison médicale) ? Mystère.

Jean-Marc Rouillan a purgé sa peine de sûreté en février 2005. Après vingt-trois années de cabane dans des conditions parfois extrêmes, après avoir fait ses preuves entre décembre 2007 et octobre 2008 en tant qu’auteur et éditeur chez Agone, après avoir choppé une grave maladie rare et évolutive (le syndrome de Chester Erdheim) qui a failli l’emporter en 2009, Jean-Marc Rouillan n’a plus rien à faire à l’ombre.

Cette évidence, l’État a du mal à l’entendre. Pour lui déboucher les oreilles, une campagne est menée depuis plusieurs mois en France. Concerts, manifestations, expositions, projections, débats, lectures des œuvres de Rouillan… sont organisés par des collectifs et comités d’horizons divers qui doivent hélas souvent composer avec le silence inqualifiable des organisations de gauche, d’extrême gauche et anarchistes…

Deux nouveaux rendez-vous sont annoncés sur Toulouse :

- Mercredi 26 mai, vers 19h, à la librairie La Renaissance (1 allée Marc Saint-Saëns), projection-débat avec deux films : un entretien avec Miguel Benasayag, psychanalyste et philosophe, sur la question de la légitimité de la violence politique (25 min) et Rouge bandit, un film de Fred K. Nicolas, qui sera présenté par Charlie Bauer, le personnage central de cet excellent documentaire (52 mn).

- Samedi 5 juin, rassemblement national devant la prison de Muret, près de Toulouse, où est détenu Jean-Marc Rouillan. Rendez-vous sur le parking de l’Intermarché de Seysses, à 15 heures (à 20kms au sud de Toulouse). Un concert de soutien est par ailleurs organisé à Terre Blanque (aux Aujoulets, à 6 kms à l’ouest de Seysses en allant vers Saint-Lys), à partir de 18 heures. Au programme, les groupes Renato Cortisone, Modest lovers, Abuzcomsa, Les Fleurs du mâle. Entrée : 5€.

Plus de détails sur ce blog d’information et de mobilisation.
 
Ecrit par libertad, à 23:47 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom