L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Supercalculateurs et fibres optiques... Comment la France espionne le monde
Lu sur 01.net : "Depuis que l’affaire Snowden a éclaté, le gouvernement français a toujours étonné par son calme et sa retenue. On voit maintenant qu’il avait une bonne raison : l’Hexagone pratique lui aussi, et dans un cadre légal très douteux, des écoutes de masse depuis au moins sept ans, en tous les cas à l’étranger. C’est ce que révèle l’Obs dans une enquête exclusive.
En concertation avec Pierre Brochand, le patron de la DGSE, le président Sarkozy valide en janvier 2008 un plan quinquennal d’interceptions des câbles sous-marins sur les côtes françaises, particulièrement bien dotées de ce point de vue grâce à la position géographique de l’Hexagone. Le budget est de 700 millions d’euros. Il permettra d’embaucher 600 personnes et d’installer des stations d’interceptions au niveau d’une série de câbles sous-marins. En particulier à Marseille (SEA-ME-WE 4 et I-ME-WE), à Penmarch (ACE) et à Saint-Valéry-en-Caux (TAT 14).
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 07:19 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom