L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Quelques réflexions & interrogations sur l’alcool et la clope dans les « milieux libertaires » grenoblois

Lu sur Indymédia Grenoble : "Il est minuit trente-quatre, je viens de rentrer chez moi après avoir été à un repas-concert à la BAF. Les réflexions que je souhaite partager dans ce texte ne datent pas de ce soir, mais sont des réflexions que j’ai depuis bien années, n’ayant jamais été un buveur d’alcool, ni un fumeur de quoi que ce soit, et pratiquant depuis pas mal de temps le véganisme.

Si je couche ces réflexions sur le papier ce soir, c’est que j’ai eu des discussions, durant la soirée, sur la consommation d’alcool et de tabac, puis sur le fait de cuisiner vegan dans les lieux marqués/identifiés/revendiqués... comme « libertaires ». Enfin, l’autre raison qui me pousse en cette heure très matinale à me lancer dans la rédaction de ces lignes, est le fait que la BAF était encore irrespirable ce soir, et que je rentre chez moi empuanti par la clope.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 21:23 dans la rubrique "Le privé est politique".

Commentaires :

  Yapatchef
04-02-16
à 09:12

Notez que les anarchistes de la belle époque étaient pour la plupart de farouches abstinants (au point de vue alcool), principal symptome de l'aliénation du prolétariat. Pour ce qui est du tabac, à cette époque là je pense que personne ne se posait la question.
En ce qui me concerne, bien que non fumeur et anarchiste: je dois bien vous avouer que jen'apprécie pas beaucoup ce genre de prise de position culpabilisatrice.
Car quand on y regarde de plus près, ceci n'a rien d'un débat "libertaire", mais juste une intégration dans le milieu libertaire de l'orientation sociétale actuelle.
En effet la lutte contre le tabagisme passif est actuellement un orientation que suit la société "en général", cela n'a rien de révolutionnaire, c'est juste une tendance dans le vent. Le tabagisme est de plus en plus mal toléré dans la société, c'est un fait.
Mon point de vue anarchiste individualiste de la chose  est que l'individu fasse ce que bon lui semble, selon sa conscience personnelle, en toute connaissance de cause. J'ai toujours du mal avec les progressistes sur-socialisés qui nous imposent leur dictat au nom du "politiquement correct". Ceux ci étant légions dans les milieux anar, il est de bon ton de savoir les reconnaitres. Laissez-les prendre le pouvoir et il faudra peu de temps pour qu'il vous envoie direct au goulag !
Le fait que vous mangiez de la viande, buviez de la bière, fumiez du tabac ou de la bheu, vous vous injectiez de l'héro, ou quand bien même seriez fasciste... vous regarde: et je me garderais bien de vous en contraindre ! Vive la liberté, vive l'anarchie !

Répondre à ce commentaire

  Rappeuse
20-02-16
à 10:14

Re: clope, alcool, drogue

on peut aussi y voir un aspect  "hygiéniste" ...

Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom