L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

« Plus d’armes, citoyens ! Rompez vos bataillons ! »


Lu sur Questions de classe(s) : "Merci au site Aggiornamento de nous rappeler qu’il existe d’autres Marseillaise que l’officielle, patriotique et guerrière, remise en avant (pour les écoles bien sûr) par le président de la République ; les enseignants qui développeront des activités autour de l’hymne national pourront obtenir le soutien financier du ministère de la Défense – inutile de commenter.

La Marseillaise de la paix.

Chanson interprétée à l’orphelinat de Cempuis (1892)

James Guillaume était proche de Paul Robin et ami de Ferdinand Buisson qui nomma ce dernier à la tête de l’orphelinat de Cempuis (Oise). Le texte original est de Martin Paschoud, pasteur pacifiste qui l’aurait écrite en 1882. La chanson est reprise dans l’Almanach de la paix en 1892, date à laquelle elle fut retravaillée et interprétée par les élèves du pédagogue anarchiste.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 09:17 dans la rubrique "Histoire de l'anarchisme".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom