L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

OGM : la Commission européenne passe en force

Lu sur Hacktivist news service : "En mai dernier, malgré le rejet des OGM par une large majorité de citoyens européens, l'Union européenne avait levé le moratoire européen de 1999 et autorisé la commercialisation du maïs doux BT 11. Deux mois plus tard, c'est l'accélération, le commerce à tout prix : le 19 juillet, en l'absence d'accord des gouvernements de l'Union, la Commission européenne a autorisé la commercialisation d'un nouveau maïs transgénique, le NK 603 de Monsanto - autorisation donnée pour la consommation animale. Dans quelques semaines, la Commission examinera le volet « consommation humaine » de ce maïs. Est-ce le biais choisi par la Commission pour faire avaliser aux consommateurs le déficit de tracabilité et d'étiquetage clair des OGM concernant le lait, les viandes, les œufs et les poissons ?

Quel mépris de l'UE dans cette façon de faire la courte échelle aux firmes agrochimiques et semencières ! Quel mépris, quand plus de 3000 communes en France se sont prononcées contre la culture en plein champ de plantes génétiquement modifiées sur leur territoire ! Quel mépris, quand en France et en Europe, un nombre toujours croissant de régions se déclarent « zones non OGM » !

Et quel mépris du gouvernement français, qui vote à Bruxelles pour l'autorisation du maïs NK 603 alors que plusieurs Etats membres ont, eux, le courage de s'opposer ! Quelle arrogance lorsque, quelques semaines plus tôt, dans une circulaire aux parquets (datée du 4 juin), le Garde des Sceaux Dominique Perben ordonnait aux procureurs des réponses « exemplaires » aux actions anti-OGM. 

La Confédération paysanne dénonce la mainmise visible des lobbies agro-industriels et financiers sur les procédures de décision, tant européennes que nationales. La Confédération paysanne invite les citoyens à réagir avec détermination pour refuser les OGM dans les champs, les assiettes et les estomacs.

Quand tous les moyens légaux sont épuisés, il ne reste que la désobéissance civile pour faire valoir la volonté des citoyens à vivre dans un environnement sain, le respect de la biodiversité et le droit des paysans à refuser les OGM et à utiliser leurs propres semences sans risque de contamination.

23 juillet 2004



Source/auteur : www.confederationpaysanne.org
Mis en ligne le dimanche 1er août 2004, par Frederique

Ecrit par libertad, à 08:17 dans la rubrique "Ecologie".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom