L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

manifestation contre la vivisection -miserey, Evreux
Lu sur Indymédia Lille : "Le Centre International de Toxicologie situé à Miserey, près d’Evreux, utilise des animaux dans ses recherches pour les industries pharmaceutiques, chimiques et agrochimiques. Les victimes sont des macaques, des ouistitis, des cochons d’Inde, des chiens, des souris, des rats… Les unités animales du C.I.T. couvrent une surface de 12.000 m². Bien qu’il existe des méthodes modernes substitutives comme la culture cellulaire (toxicogénomique, les puces ADN...) qui éviteraient de torturer inutilement des animaux, le C.I.T. s’obstine à utiliser l’ancienne technique in-vivo. Cette dernière est évaluée dangereuse pour les humains par de nombreux scientifiques d’envergure internationale, des médecins et des chercheurs parmi lesquels on trouve d’anciens vivisecteurs. Entre l’humain et l’animal, il existe des différences génétiques (activités biologiques des cellules, tissus et organes) mais aussi hormonales, immunologiques etc...

Le C.I.T. possèderait pourtant une banque de tissus et utiliserait bien la culture cellulaire mais à petite échelle et les cellules cultivées sont celles d’animaux ! En effet, ils commencent leurs tests toxicologiques sur des cellules animales avant de passer aux animaux vivants. Ce qui est dommage, c’est qu’ils n’ont pas compris qu’il fallait appliquer cette méthode sur des tissus et des cellules humaines pour des humains. La valeur ajoutée de ce laboratoire est malheureusement l’expérimentation animale et sa clientèle grandissante en est friande....

En cinq ans, le C.I.T. a démultiplié ses installations et ses effectifs avec actuellement 335 employés dont 40 post-doctorants, 245 techniciens et 47 administratifs. En septembre 2006, le C.I.T. annonçait avoir investi 23 millions d’euros dans de nouvelles installations, laboratoires et animaleries dont une de 1 800 m² pour des macaques et une autre de 2 000 m² pour des rongeurs, développant ainsi sa capacité à pratiquer l’expérimentation animale d’environ 40%. Avec l’appui de groupes internationaux et des industries pharmaceutiques déjà implantées dans le département comme GlaxoSmithKline, Johnson and Johnson ou Pharmacia-Monanto, la région Haute-Normandie, le département de l’Eure et la Communauté d’Agglomération d’Evreux encouragent et financent la réalisation d’un projet qui se nomme BioNormandie Parc. Des entreprises pourront s’implanter dans ce parc technologique de 30 hectares et une Biopépinière accueillera de jeunes entreprises qui pourront, grace à des partenariats, profiter des animaleries du C.I.T. Ce « pôle d’excellence » sera une plateforme mondiale permettant à des sociétés internationales de tester la toxicité de leurs produits en se libérant des contraintes et des réglementations de leurs propres pays. Fonds Européens à l’appui, ce projet est déjà lancé. Il faut croire que les ambitions politiques locales et les perspectives économiques de ce petit département passent avant toutes valeurs éthiques et scientifiques....

manifestation devant le Centre International de Toxicologie (CIT) pour protester contre la vivisection

Vendredi 20 novembre 2009

15h-19H à Miserey, 27005 Evreux

plus d’infos  : le forum CAV

http://cav.asso.fr/cit-devreux.html

 

Ecrit par libertad, à 22:01 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom