L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Liste des anarchistes emprisonnés à Cuba en 1965

Bagne de l'Ile des Pins où furent enfermés les anarchistes

Lu sur le Monde libertaire : "Cuba
. Le Mouvement libertaire cubain en exil communique la liste des camarades actuellement emprisonnés à Cuba. Nous avons, [dans notre numéro de novembre], cité les noms de Avelino Viñas, Suria Linsauin, Juan Nápoles, Norma Rodriguez ; à ceux-ci viennent s'ajouter :
Placido Mendez, condamné à 12 ans de travaux forcés, qu'il subit au bagne de l'Ile des Pins. Alberto Garcia, secrétaire général de la Fédération de la médecine en 1959. Il fut condamné à 3 ans de travaux forcés. Luis Miguel Linsuain, frère de Suria, lieutenant dans l'armée rebelle. Il fut jeté en prison voila plus de trois ans, sur l'ordre de Raul Castro. Aucun jugement ne fut prononcé, aujourd'hui, on ignore tout de lui. Sandalio Torres, militant paysan, condamné à dix ans de bagne, il dut supporter 4 fois un simulacre d'exécution. Il est actuellement à la prison de Pinar del Rio. José Aceña, vieux militant libertaire, il lutta farouchement contre la dictature de Batista, et fut torturé. Castro la condamna à 20 années de travaux forcés. Prometeo Iglesias Bernal, jeune camarade de 20 ans. Soumis au jugement arbitraire des tribunaux castro-bolcheviques, il assura lui-même sa défense, accusant Fidel Castro d'avoir trahi la révolution. Il fut condamné à 20 ans de travaux forcés.
Isidro Moscú, sauvagement torturé par les soldats de Batista qui le laissèrent pour mort, il réussit à s'échapper, mais rejoint, il fut condamné au bagne. À la chute de la tyrannie, il reprit la lutte révolutionnaire. Il compris bien vite ce qu'était le nouveau régime de Cuba, et sa protestation lui valu 20 ans de bagne, qu'il accomplit dans l'Ile des Pins.
Les libertaires cubains en exil rappellent aussi les noms de Ventura Suárez et Augustin Sánchez qui moururent devant un peloton d'exécution castriste.

Le Monde libertaire 1er janvier 1965
Ecrit par libertad, à 14:41 dans la rubrique "Histoire de l'anarchisme".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom