L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Lettre sur les attentats, la question des cités et de la religion
Lu sur Non-fides : "Nous publions ici, avec accord de l’auteur, une lettre à des compagnons anglais sur la situation actuelle en France, le rapport populiste de certaines mouvances dites "anti-autoritaires" avec les fantasmés "jeunes des cités" (qui ne sont que l’inversion ou la réappropriation des fantasmes du pouvoir - période Sarkozy), l’Islam vu comme religion des opprimés comme le furent bouddhisme tibétain, catholicisme irlandais, théologie de la libération dans des pays d’Amérique du Sud ou judaïsme pseudo-révolutionnaire d’intellectuels comme Gershom Scholem ou Martin Buber à d’autres époques, mais aussi l’absence totale d’une vision critique et complexe de la situation actuelle, dont la possibilité est étouffée par quelques facilités politiques : analyses géopolitiques à deux balles, saillies idéologiques à peu de frais et pétitions de principes à base de slogans réducteurs et simplificateurs issus des idéologies marxistes et/ou anarchistes (qui ne valent pas mieux l’une que l’autre lorsqu’elles se réduisent à un matérialisme froid, insensible et conditionné par des grilles de lectures qui, au final, ne valent pas beaucoup mieux que celles des conspirationnistes).

Dans cette situation troublée, des compagnons discutent, s’enrichissent de leurs réflexions, refusent le rouleau compresseur de l’époque et le chantage à la démagogie, quitte à subir des accusations ignobles : Islamophobie, défenseurs de "privilèges", comparaisons avec l’extrême-droite et autres formes de stigmatisation de toute pensée révolutionnaire pré-existantes au post-modernisme, comme en témoigne par exemple l’exclusion de Ravage Editions du site collectif "infokiosques.net" ou les politiques de censures de médias comme "Indymedia Nantes", qui il y a encore quelques mois, garantissait une certaine "liberté d’expression" aux anti-autoritaires "traditionnels" (c’est-à-dire minimalement antithéistes et anti-parlementaires sans concessions).

Cette lettre en est un exemple riche, et nous invitons chacun et chacune à la lire et à développer ces questionnements essentiels à l’échelle qu’il ou elle peut.

P.S : Sur le même sujet, nous conseillons très fortement la lecture du texte Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux (signé Cassandre) dans Des Ruines n°2.

Ecrit par libertad, à 09:56 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  libertad
05-12-15
à 10:00

Excellent texte qui aborde des questions essentielles comme l'implantation des salafistes dans les quartiers, le refus du concept d'islamophobie, la lutte contre toute forme de religion qui n'est qu'une oppression de plus de la classe populaire, le soutien à tous ceux qui refusent les normes religieuses dans les "communautés" pour la libération des individus.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom