L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Les Unités de Protection de la Femme (YPJ) vues par sœur Caro

Lu sur Quartiers libres : "Mardi 1er mars, sur La Chaine Parlementaire, nous avons pu assister à des passements de jambes et des jonglages dignes de la Ligue des Champions exécutés par deux femmes et pas n’importe lesquelles : Caroline Fourest et une député socialiste de service. Elles ont enchainé toutes sortes de circonvolutions durant le débat, autour du documentaire « les femmes contre Daech », diffusé sur LCP pour oblitérer le fond de l’engagement des combattantes du PKK.

plateau1

Au bout du compte, Caroline Fourest est obligée de concéder que ces femmes kurdes ont des convictions. Tout le monde sur le plateau s’accorde sur ce point : ces femmes kurdes ont des convictions et se battent pour une « cause ».
Mais alors, c’est quoi cette cause qui est savamment et consciencieusement expurgée du documentaire et du débat ? Une cause qui dépasse le simple statut des femmes. Une cause qui n’est pas l’islamophobie, malgré la guerre contre Daech. Une cause que l’on ne peut pas nommer et qui dérange. Une cause qui refuse de faire de la comm’ et laisse donc d’autres parler à sa place mais qui s’impose par le fait. Une cause pour laquelle des femmes et des hommes vivent et meurent, parce qu’elle est juste.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 09:24 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom