L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Les milieux libres anarchistes en France au début du XXe siècle : l’expérience de « L’Essai » d’Aiglemont (Ardennes) par Céline Beaudet et Nicolas Debon

http://bdi.dlpdomain.com/album/9782205074390/couv/M320x500/essai-l-tome-1-l-essai-one-shot.jpgLu sur CIRA de Marseille : "Est-il nécessaire de dire que l’existence de lieux de vie collectifs remonte à bien longtemps ? Les milieux libres des années 1900, apparus au sein de groupes anarchistes, relèvent de cette nécessité et de ce désir d’échapper aux conditions de vie imposées par le capitalisme, en se regroupant pour travailler, habiter, vivre et lutter ensemble. Les hommes et les femmes qui les créent expriment des attentes très variées, espérant parfois servir d’exemple, se mêlant souvent aux luttes et aux pratiques ouvrières d’entraide et sont traversés par une volonté insurrectionnelle d’en découdre avec l’ordre social. Au-delà des réflexions sur la production, le salariat et le travail, c’est toute la vie quotidienne qu’ils et elles remettent en cause.

En 1903, des anarchistes groupés autour de la personnalité charismatique de Fortuné Henry fondent, dans une clairière de la forêt des Ardennes, L’Essai, colonie libertaire d’Aiglemont. Selon les termes de son fondateur, l’Essai se veut le modèle d’une « société de Bonheur, de Justice et de Vérité ». En quelques années, deux bâtiments d’habitation, des ateliers, des bâtiments d’élevage sortent de terre… Enfin, la colonie se dote d’une imprimerie où sera publiée une série de brochures, puis un journal : Le Cubilot. En quelques années d’existence, L’Essai, véritable œuvre de propagande par l’exemple, va connaître un rayonnement intense qui attirera de nombreux visiteurs : sympathisants libertaires, mais aussi journalistes, artistes, écrivains… http://cartoliste.ficedl.info/IMG/arton136.jpg

Céline Beaudet s’intéresse depuis des années aux milieux libres et colonies anarchistes. Elle est l’auteure d’une thèse intitulée « Vivre en anarchiste » : milieux libres et colonies dans le mouvement anarchiste français des années 1890 aux années 1930 (2012).

Nicolas Debon est illustrateur et auteur de bandes dessinées. Il a réalisé les illustrations de plusieurs livres jeunesse et a publié trois bandes dessinées : Le tour des géants (2009), L’invention du vide (2012) et L’Essai (2015).

L’Essai par Nicolas Debon. Dargaud, 2015. 88 pages. 16,45 euros. Cette BD est disponible au CIRA et pourra être dédicacée par l’auteur après la causerie.

Débat le samedi 2 avril 2016 à 17 h

50, rue Consolat, 1er arr. Marseille
  13381 Marseille cedex 13
  09 50 51 10 89/04 91 56 24 17
  cira.marseille@gmail.com

Ecrit par libertad, à 09:13 dans la rubrique "Histoire de l'anarchisme".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom