L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

LES ENSEIGNANTS, OTAGES DU FUTUR
Le drame du 4 juillet 2014 à l’école maternelle Édouard Herriot d’Albi, passera dans quelques jours pour un fait divers, une fois l’émotion passée et épuisé le concert indécent des politiciens Pourquoi ? Parce que c’est ainsi que se déroule la vie dans notre société, les médias et les « autorités » passeront à autre chose… Il ne subsistera que quelques commentaires lapidaires qui surnageront dans la médiocrité ambiante d’une société en décomposition. Ce n’est pas le premier drame de ce genre,… et ce ne sera pas le dernier. Drame de la démence ! Possible, mais qui frappe encore une fois l’École, une École qui devient le réceptacle de toutes les violences sociales.

 

 Pourquoi une telle violence à l’égard des enseignants ? Pourquoi deux fois plus d’insultes et d’agressions à leur égard, comparé aux autres professions ? Pourquoi cette profession, autrefois admirée, est-elle aujourd’hui désertée par les jeunes ?

 L’enseignant est désormais dans une position impossible. Dans un monde où l’individualisme a laminé les solidarités, où la course au profit est la règle absolue, où l’Homme est sacrifié sur l’autel de la rentabilité, où la médiocrité s’étale dans les médias et dans la politique, où le mensonge et la corruption rongent ce qui devrait servir d’exemple, l’enseignant est sommé d’inculquer à des jeunes des valeurs qui ne sont plus que des ombres aux frontons des établissements officiels. Pire, ils sont tenus pour responsables de la faillite de la société en matière d’intégration. Les enseignants sont « responsables » du futur des jeunes qui doivent entrer dans une société dans laquelle la plupart n’ont pas leur place : exclusion, chômage. Directement en contact avec ce qu’il y a de plus sacré pour des parents, leurs enfants, les enseignants sont porteurs de toutes les déceptions en matière d’éducation. A défaut de remettre en question cette société qui exploite et exclut, il est de bon ton de « faire porter le chapeau » aux enseignants…S’attaquer aux enseignants plutôt qu’à la société c’est comme s’attaquer aux pauvres plutôt qu’à la pauvreté.

 Traînés dans la boue aux yeux de tous, par les politiciens et leur démagogie populiste, les enseignants sont de parfaits boucs émissaires (trop de vacances, trop payés, pas assez d’heures de travail, stabilité de l’emploi, toujours en grève, tous contestataires, trop de gauche, trop sévères, ou pas assez,…). Ils ne jettent des fleurs aux enseignants que le jour de leur enterrement. Tous ces faux-culs de notre société paradent alors devant les caméras, la larme à l’œil, pour louer celles et ceux qu’ils ignorent, ou agressent, le reste du temps. L’École est devenue le défouloir de toutes les frustrations, les révoltes, les jalousies, … et même les actes démentiels… Il y a une certaine logique sociale dans l’expression de la folie.

 Sanctuariser l’Ecole ? Certainement pas. Des politiciens médiocres et incompétents (des noms ?) le souhaitent, en particulier, comme par hasard, ceux qui sont responsables de son état pitoyable. L’Ecole n’est pas une « réserve » qui doit être protégée,… au contraire, elle est la vie et doit être ouverte sur la vie. C’est la vie en société qui devient insupportable,... l’Ecole ne fait que refléter cet état.

 Refermer l’Ecole sur elle-même, c’est la tuer et reconnaître par ce fait que son environnement, la Société, est en pleine décadence.

 

8 juillet 2014                                                                                            Patrick MIGNARD

Ecrit par , à 20:37 dans la rubrique "Pour comprendre".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom