L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Le scandale vrai du mariage virginal.
On sait que la justice institutionnelle est facilement capable de s’associer aux idéologies les plus sectaires et aux religions les plus bornées. Mais décréter l’annulation d’un mariage pour cause de non-virginité tient franchement du déni de la loi républicaine, quoiqu’on pense de celle-ci.

Quoi ? le divorce n’a-t-il remis pas aux oubliettes de l’histoire cette emphase biologique de la virginité ? Quoi, une femme ne pourrait plus épouser après avoir connu un homme ? Car c’est bien la femme qui est ainsi visée, cette décision accumule les culpabilités sur la vie sexuelle des femmes. Car enfin, la guerre des sexes n’est pas une simple appellation féministe. Pratiquer le sexe pour une jeune fille, c’est souvent déjà contester les carcans parentaux dans une société qui ne tolère la pratique amoureuse des jeunes que cachée dans l’obscurité des caves ou dissimulée dans des toilettes sordides. Il faudrait ensuite se libérer des oppressions religieuses qui, toutes, réprimandent, blâment l’activité amoureuse. Et il faudrait en outre désormais que chaque jeune fille pense s’opposer à la loi dès que le besoin de caresses furtives se ferait sentir ? Vivons-nous vraiment dans un monde où l’amour féminin serait une pratique illégale selon la loi, ou du moins interdirait ensuite toute possibilité d’union amoureuse ? En admettant la non virginité comme cause d’annulation d’une union, les pontifes ont réussi à imposer une idéologie religieuse à la laïcité vantée des lois. Mais le mariage révèle aussi son essence d’oppression patriarcale.

Qu’on ne s’y trompe pas. Nous sommes tous concernés. La sexualité libre entre adultes consentants est plus que jamais un combat essentiel. Un combat de l’amour contre les entraves du vieux monde….

Thierry Lodé & Voltairine de Serque
Ecrit par libertad, à 22:34 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  ThierryLode
05-06-08
à 08:42



On nous a reproché de protester contre cette annulation d'un mariage au motif que la jeune mariée souhaitait elle même annuler l'union forcée à laquelle elle avait été contrainte. C'est alors dire combien l'institution assume elle même ce scandale puisqu'elle juge le motif de l'absence de virginité pour annuler la cérémonie mais ne trouve pas l'occasion de la contrainte pour annuler le mariage forcé !

On voit bien à quoi sert l'union légale,  qui se conjugue visiblement comme une simple contrainte faite aux femmes, tandis que le mariage forcé ne fait pas même l'objet d'un blâme en justice...
Voltairine & Thierry

Répondre à ce commentaire

  leslibertaires
06-06-08
à 13:46

Re: Mariage

On a beaucoup entendu de commentaires de toutes sortes autour de cette "affaire" . Mais les deux principaux interressé-e-s ne se sont à notre connaissance , jamais exprimé-e-s publiquement sur cette décision .  Décision qui avant d'être judiciaire était la leur, leur vie , leur valeur !

Forcée  la  mariée , contrainte ...?  On veut bien en prendre connaissance , quelles  sont  vos  "sources "  ? Avez vous entendu-e-s la jeune femme en question ou une interview ?


Nous répétons que de notre point de vue ,  le vrai scandale c'est cette institution qu'est le MARIAGE !
Répondre à ce commentaire

  ThierryLode
06-06-08
à 21:24

Re: Mariage

Eh oui, le mariage revèle ainsi son acractère réellement aliénant. Sans nul doute. 
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom