L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Le paradoxe d’Öcalan

Lu sur CQFD : « [La] lutte douloureuse de notre mouvement depuis quarante ans n’a pas été vaine, mais notre combat se trouve actuellement à un stade où il ne peut se poursuivre sur la même voie. L’histoire, ainsi que nos peuples, exigent la paix et une solution démocratique qui corresponde à l’esprit de notre temps », écrivait, le 21 mars dernier, « Apo » Öcalan depuis son île-prison. Tout en assumant un héritage de luttes, le guide du PKK semble désormais vouloir tourner la page de plus de trente années de violences, marquées certainement par l’autoritarisme de l’organisation, les attentats kamikazes, les immolations, les purges, mais en premier lieu par la « sale guerre », menée par Ankara et par les groupes islamistes comme le Hizbullah turc [1], qui a fait plus de 40 000 morts et 3 000 disparus. Il y reste encore des milliers de prisonniers politiques kurdes dans les prisons turques.

Lire la suite ici

Photo de Yann Renoult. {JPEG}

Ecrit par libertad, à 20:38 dans la rubrique "International".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom