L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Le bouffon Cohn-Bendit qui en 68 soutenait Castro contre les anarchistes cubains, mouché par Mélenchon le pleureur de Castro !
Ecrit par libertad, à 11:45 dans la rubrique "Actualité".

Commentaires :

  libertad
30-11-16
à 18:42

Au 1er congrès de L'Internationale des fédérations anarchistes à Carrare les 31 août et 1, 2, 3, 4 et 5 septembre 1968, Daniel Cohn-Bendit avait affirmé que le MLCE (Mouvement Libertaire Cubain en Exil) était "financé par la CIA", participant ainsi à une campagne de calomnies, sans fondement qui laissa les compagnons cubains emprisonnés par la dictature castriste sans grand soutien international et contribua à amplifier une polémique dont le mouvement anarchiste  ne doit pas être fier (on pourra lire à ce sujet l'article Cuba ou la mauvaise conscience des anarchistes et le chapitre IV Castrisme et confrontation du livre L'anarchisme à Cuba)
Il est donc fort de café de voir Cohn-Bendit se donner le beau rôle en faisant la leçon à Mélanchon  sur Cuba ("tutoyer Castro") alors que lui-même soutenait ce régime plutôt que les anarchistes emprisonnés et torturés.
On peut comprendre que Mélanchon ne veuille plus tutoyer un type qui soutien Macron.

Quant à Mélanchon, son dogmatisme sur l'Amérique latine lui fait oublier l'histoire de la révolution cubaine et son sanglant passé contre des militants anarchistes qui participèrent à la révolution et à la chute du dictateur Batista et qui eurent le tort ensuite de critiquer la dérive autoritaire du pouvoir inféodé à Moscou. Ils en payèrent le prix : arrestations, tortures, exécutions ou exil forcé !
Il faut dire que le PCF étant en plein débat sur son soutien ou pas à sa candidature, cela valait bien une petite manif de soutien au dictateur décédé. Les morts dans les bagnes cubains, il vaut mieux les ignorer au nom du mythe.

L'anarchisme à Cuba de Frank Fernandez. Lire le livre en ligne gratuitement

Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom