L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

La vie low cost: call-girl à la semaine

Lu sur les Inrocks : "Contre le patriarcat, enculer des hommes mariés est une éducation de terrain." Féministe, anarchiste, débrouillarde et pute, Lise* a décidé d'arrêter de travailler "pour toujours". A 20 ans, après avoir galéré à "vendre des melons, bosser dans des grandes surfaces, donner des cours d'anglais, décharger des camions", elle a pris la tangente. La prostitution, pour elle, n'est pas un travail mais "une activité lucrative". Lise la pratique environ une semaine par mois depuis trois ans, sans s'imposer de rythme obligatoire. Si elle est fatiguée ou si elle a autre chose à faire, elle passe son tour. En tant que call-girl, elle refuse la "tarification à l'acte" mais facture à l'heure, deux cents euros, pour un à trois clients dans la journée, triés selon ses critères et à ses conditions.

La crise, elle l'emmerde, les patrons aussi.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 10:46 dans la rubrique "Le privé est politique".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom