L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

La précarité et le burn-out d’une contractuelle #OnVautMieuxQueCa
Lu sur #OnVautMieuxQueCa : "Je suis arrivée en France en 1984 en tant que fille au pair afin de me payer mes études : longues journées de travail (parfois 10heures dans la journée) pour un salaire misérable. Je devais être à la disposition de la famille. Puis, je suis devenue maître auxiliaire pour l’Éducation Nationale ce qui n’impliquait que 9h de cours/semaine, pas payée les vacances scolaires donc j’ai pris un autre boulot à côté : aide-à-domicile pour les personnes âgées pour finir mon master.  J’ai eu ma fille à ce moment-là. Son père nous a vite laissées et donc j’ai dû quitter son logement social. J’ai donc loué un studio sans douche et avec les toilettes sur le pallier. J’avais acheté une piscine gonflable à ma fille pour qu’elle se baigne. J’ai réussi à avoir un logement social, huit ans après ma demande initiale.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 07:48 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom