L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

L’éternelle nuit des morts vivants
Lu sur le blog flegmatique d'Anne Archet : "Je suis une morte vivante comme les autres car de nos jours, peu de gens vivent vraiment – c’est-à-dire font l’expérience de leur propre vitalité dans le moment présent. Peu de gens saisissent l’énergie de leurs désirs pour devenir ce qu’ils sont. Nous sommes beaucoup trop occupés à travailler.

Je suis une somnambule. Il m’arrive de rêver d’un monde rempli d’êtres uniques et tragiques de beauté occupent et traversent les rues et les plaines en dansant, faisant de leur vie un jeu, une aventure sans fin. Un monde où la vie est enfin possible, faite d’intentions spontanées, de complicités et de conflits créatifs. Chaque fois que je me laisse aller à ces rêveries, je suis brutalement ramenée à la réalité quand mon esprit retourne dans mon pauvre corps zombifié, juste à temps pour éviter de percuter un autre somnambule qui avance sur son chemin déjà tracé à l’avance.

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 10:13 dans la rubrique "Pour comprendre".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom