L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Islamisme : concevoir l’impensable
Lu sur Lieux communs : "Je vais évoquer les attentats de Paris pour en comprendre les implications, mais avant, quelques mots de présentation. Je fais partie d’un groupe politique, le collectif Lieux Communs, dont l’objectif est de viser l’ins­tauration d’une dé­mocratie directe, régime politique qui doit entraîner, pour nous, la redéfinition des besoins et l’établissement de l’égalité des revenus. Nous sommes donc plei­nement engagés dans la critique sans conces­sion des sociétés telles qu’elles existent, et aujourd’hui largement dominées par les imaginaires de consomma­tion, de délégation et de hiérarchie. C’est donc un projet ambitieux qui vise l’au­tonomie individuelle et collec­tive, nous reprenons le projet d’émancipation, mais nous sommes tout-à-fait lucides sur les chances d’y arri­ver... Il y aurait un énorme travail à faire, que nous prétendons entamer d’ailleurs [1], du moins dans la théorie puisque la pratique n’est plus que parcellaire voire quasi-inexistante.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 11:30 dans la rubrique "Pour comprendre".

Commentaires :

  libertad
03-12-15
à 11:41

Un texte sans concession qui doit nous pousser à analyser ce qu'est l'islamisme. On est bien loin de la sempiternelle rhétorique de la lutte contre l'islamophobie, concept qui arrange bien les salafistes et leur affidés dont le but est de créer un clivage entre les populations des quartiers en organisant une contre société reposant sur la religion, le mode de vie et l'habillement. Le pire ennemi de ces salafistes est le concept de classe (car les populations des quartiers sont la classe ouvrière moderne) qu'ils essaient de masquer derrière le concept de race.
Le rôle des anarchistes est de combattre la religion d'où qu'elle vienne, il n'y a pas de religion des opprimés mais des religions qui oppriment.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom