L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Guérilla anarchiste contre Castro, torture et exécution des compagnons cubains

Réfectoire du bagne de l'Ile des Pins où furent enfermés de nombreux anarchistes

Lu sur A Infos : ..."Comme Casto Moscú l'expliquerait, «Nous étions convaincus que tous nos efforts et ceux de notre peuple avaient été fait pour rien, et que nous étions arrivés à une situation pire, plus menaçante que tous les maux que nous avions déjà combattu ». Face à ce totalitarisme la grande majorité des anarchistes cubains décida de se rebeller. Ils lancèrent une lutte armée qui fut condamnée dès le début à l'échec.

Parmi les activités anarchistes non violentes d'opposition, Le Bulletin clandestin du MAS (Movimiento de Acción Sindical), qui circula partout dans l'île et à l'étranger. Le bulletin du MAS dans ses quelques éditions mensuelles (Août-décembre 1960) attaqua sans réserve le PCC et ses partisans en général et  Castro en particulier.
Quant à la situation à Cuba à cette époque, Casto Moscú déclare: «Une infinité de manifestes écrits dénonçaient les faux postulats de la révolution de Castro et appelaient la population à s'y opposer. De nombreuses réunions de sensibilisation ont eu lieu pour débattre et « des plans ont été mis en œuvre pour saboter les choses que soutenait l'État. "

Les méthodes comprenaient la lutte armée. Moscú rapporte: «J'ai participé à des efforts pour soutenir les insurrections de la guérilla dans différentes parties du pays. "
En particulier, deux opérations importantes ont eu lieu dans la zone, Sierra Occidental, où les opérations étaient difficiles car les montagnes ne sont pas très hautes, elles sont étroites, et elles sont près de La Havane.
Des contact direct avec le groupe de guérilla commandé par le capitaine Pedro Sánchez à San Cristobal. Certains de nos camarades ont participé activement ce groupe. . . Ils étaient pourvus d'armes. . . Nous avons tout fait
Nous soutenions le groupe de guérilla commandé par Francisco Robaina (connu sous le nom de «Machete»). «Au moins un anarchiste combattant dans ces groupes, Augusto Sánchez, a été exécuté par le gouvernement sans procès après avoir été fait prisonnier. Le gouvernement avait très peu de respect pour la vie de ces guérilleros.

Selon Moscú, en plus d'Augusto Sánchez, les "compañeros combatientes " suivants ont été assassinés par le gouvernement Castro: Rolando Tamargo, Sebastián Aguilar, Jr. et Ventura Suárez ont été abattus; Eusebio Otero a été trouvé mort dans sa cellule; Raúl Negrin, harcelé au-delà de l'endurance, s'immola par le feu. Beaucoup d'autres ont été arrêtés et envoyés en prison, dont Modesto Piñeiro, Floreal Barrera, Suria Linsuaín, Manuel González, José Aceña,
Isidro Moscú, Norberto Torres, Sicinio Torres, José Mandado Marcos, Plácido
Méndez, et Luis Linsuaín, ces deux derniers étant des responsables de l'Armée rebelle. Francisco Aguirre est mort en prison; Victoriano Hernández, malade et aveugle à cause des tortures en prison, s'est tué; Et José Álvarez Micheltorena est décédé quelques semaines après avoir quitté la prison..."

Traduction d'un extrait du texte paru sur http://www.ainfos.ca/04/feb/ainfos00387.html
Le titre est de l'En dehors
Ecrit par libertad, à 12:05 dans la rubrique "Histoire de l'anarchisme".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom