L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Exploitation. Grands crus amers pour les Sahraouis
Lu sur l'Humanité : "À Bordeaux, des travailleurs immigrés floués par une société de travaux viticoles luttent avec la CGT pour faire respecter leurs droits.
Bordeaux (Gironde), envoyé spécial. « Ce contrat et ce salaire, c’est mon droit. Je n’ai peur de personne et j’irai le chercher. » Dans sa tente de fortune sous le pont Saint-Jean de Bordeaux, Hamada Dih explique comment, après dix-huit jours à travailler dans les vignes du Pessac-Léognan, il se retrouve avec une paie en liquide de seulement 200 euros. Et il n’est pas seul. Parmi les quelque deux cents Sahraouis qui campent près de la Garonne, une vingtaine déclarent avoir travaillé dans les châteaux des grands crus bordelais sans qu’aucun contrat ne leur ait été proposé. « Cela fait un an aujourd’hui que je suis ici », se souvient Hamada. En quittant le camp de Tindouf, dans lequel il a toujours vécu et où l’attendent sa femme et ses cinq enfants, il ne pensait certainement pas vivre de nouveau sous une tente. Informés par des amis qu’une société embauchait de nombreux ouvriers viticoles au moment des travaux dans les vignes, lui et ses compagnons d’infortune ont posé leur baluchon à Bordeaux. Ils ont alors rencontré Mohamed Karam, patron des sociétés Karagri et Les Cépages, qui proposent des prestations aux propriétaires viticoles. Ces derniers, plutôt que de signer autant de contrats qu’il y a de salariés, n’ont plus qu’à régler une seule facture au prestataire en fonction de la tâche effectuée.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 16:11 dans la rubrique "Social".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom