L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Eléments pour un historique du mouvement skinhead.
Lu sur Barricata : "C'est en Grande-Bretagne, à la fin des années 60, que le mouvement skinhead voit le jour. Il est le résultat de la rencontre entre les hard mods anglais et les rude boys jamaïcains.
Les hard mods constituaient la frange prolétaire des mods qui, à cette époque se dirigeaient vers la mouvance hippie. Ces mods purs et durs refusaient d'intégrer un mouvement instigué et supporté principalement par les enfants des classes bourgeoises. En effet, comment parler de paix, de spiritualité, de délires mystiques et psychédéliques, alors que partout ne règnent qu'injustice économique et violence sociale. Ces mods ne pouvaient se reconnaître dans les facéties bourgeoises d'une jeunesse dorée en mal de sensations fortes.
C'est donc tout naturellement dans leurs quartiers, dans leurs rues, qu'ils ont rencontré les immigrants jamaïcains et antillais, et plus particulièrement les rude boys.
De cette rencontre multiraciale et multiculturelle, et de ce refus de compromis avec la bourgeoisie marquant l'affirmation de l'appartenance à la working class, nait le mouvement skinhead. Par essence, anti-raciste et prolétaire.
A ces débuts, le mouvement n'est pas politisé. Si ce n'est, comme pour toute autre partie du prolétariat, certains ayant pris conscience de l'intérêt de classes et de la nécessité de la lutte et de l'engagement.
C'est aussi de cette époque que date le look skin : Un mélange de fringues destinées à singer les bourgeois et de tenues de travail. C'est ainsi qu'apparaissent pour la première fois le port des chaussures de sécurité (tels les Doc Martens), en référence aux origines prolos



En 1977 éclate la tempête punk, et avec elle le mouvement skinhead connaît un renouveau.
Mais là aussi, alors qu'une partie de la scène keupon tourne vers le plastic punk (aujourd'hui appelé MTV punk) où la rebellion n'est plus qu'une simple vue de l'esprit, avant de devenir un produit commercial de plus, quelques groupes (tels SHAM 69 ou THE BUSINESS) se radicalisent plus sur des positions de classe et une expression working class. C'est la naissance de la Oi ! (Oi ! : Abréviation argotique cockney de "Hey you !").
Et c'est à cette période qu'entrent en jeu les idées d'extrême-droite.
De tout temps, l'extrême-droite a recruté dans le Lumpen-proletariat. Et le mouvement skinhead n'a pas échappé à cette règle. D'autant que l'absence d'idéologie politique précise dès le début du mouvement a fortement contribué à faire passer certaines idées puantes chez certains. Le National Front, et consorts, a donc tout naturellemnt tenté de récupérer cette scène dans laquelle se trouvaient des jeunes exploités ayant envie de réagir, mais sans véritable conscience ni culture politiques. Apparaissent dès lors les "skins" fachos, que les skinheads appellent Boneheads.

A cette fin des années 70 et début 80, c'est aussi le revival ska avec le mouvement 2-TONE (tels THE SPECIALS, BAD MANNERS ou MADNESS). Ce renouveau permet aux skinheads de (se) rappeler les racines et origines du mouvement en portant le damier noir et blanc SKA, symbolisant l'antiracisme et l'unité.
Mais les médias, toujours à l'affut du sensationnel, voient dans la dérive de certains une putain d'aubaine. Dès lors, pour l' "opinion publique", le mouvement skinhead est assimilé aux errements sanglants et criminels de quelques groupuscules boneheads.
En réaction à cet amalgame, fruit de la course à l'audience des mass-media, se créent des tendances comme les SHARP (SkinHeads Againt Racial Prejudice - Skinheads contre les préjugés raciaux) ou encore les RASH (Red and Anarchist SkinHeads). Au sein de ces derniers s'affirme bien la nécessité d'un engagement politique radical et d'une veritable transformation sociale et économique, et de ne plus simplement se contenter d'un anti-racisme bon teint et de principe.


1ère
EPOQUE (1967-1977)




Le
MOD (1962-67)


Issu de la classe ouvrière, singeant

et combattant la jeunesse petite bourgeoise.

A la moitié des 60's, la plupart tournent hippies,

mais les gangs de hard mods deviennent

de plus en plus "durs".





Le
RUDE BOY (1960-70)


Mouvement de jeunesse jamaïcain,

copiant l'habillement des gangsters.

Il se répand sur la jeunesse immigrée antillaise


en Angleterre. Alliés des mods, ils deviennent vite

un "modèle" pour les premiers skins
.







Le
SKINHEAD (1967-71)


Issus du mélange des hard mods et des rude boys,

les skinheads apparaissent lors de l'explosion du Ska en Grande-Bretagne,

choisissant ainsi la musique jamaïcaine comme base à leur contre-culture.







Le
SUEDEHEAD (1970-73)


Après quelques années, les cheveux repoussent

un peu et les vêtements sont de plus en plus

élégants. Plus de style, mais le même esprit.







Le
SMOOTHIE (1971-74)


Les cheveux encore un peu plus
longs,

mais le même goût des stades de foot et de la

musique noire. Ils adoptent également le Glam Rock.








Le
BOOT BOY (1972-77)


Le style "de rue" des suedeheads /
smoothies.

Il restera très vivant jusqu'à l'arrivée du punk, surtout hors
des villes.


(Un look que l'on retrouve dans "Orange mécanique"
de Stanley Kubrick.)










LE REVIVAL SKINHEAD (de 1978 à aujourd'hui)





C'est avec l'explosion Punk
que les skins réapparurent nombreux.

Mais c'est également à cette période qu'apparurent les boneheads
et par là la mauvaise image du mouvement.




Le
SKIN TRADITIONNEL (TROJAN)

(1978 à nos jours)


Principalement relancé par l'apparition

du Ska 2-tone. Le mouvement se retourne

vers ses racines, en réaction à la "nazification"


qui commence.






Le
SKIN OI !

(1978 à nos jours)



Apparu autour de la scène Oi !.

Ce style, pas du tout "nazifié", trouve dans

la Oi ! music une expression

plus working class de la révolte Punk.

De nos jours, la scène Oi ! et la scène


2-Tone Revival sont rès souvent liées.






Le
BONEHEAD

(1978 à nos jours)


Vient d'une partie "nazifiée"
de la scène Oi!.


Le bonehead s'est ensuite créé

sa propre musique : le RAC

(Rock Against Communism), et n'a plus

aujourd'hui que de très lointaines similitudes

vestimentaires avec le mouvement skin originel.






Le
REDSKIN

(1978 à nos jours)


Apparu autour du groupe de Soul

et de Rythm'n Blues "The Redskins".


Cette sorte de skin se crée peu à peu

sa propre culture musicale, mais certains

de ces skins communistes se rapprochent

aujourd'hui souvent des racines du

mouvement skinhead.






Le
SKUNK

(1978 à nos jours)


Sorte d'hybride entre le punk et le skin.

Il se retrouve souvent aujourd'hui

autour de la scène hardcore.

Ecrit par detred, à 22:59 dans la rubrique "Culture".

Commentaires :

  johan
14-12-03
à 14:13

pour un metissage anarchique

Plutôt que du multiracial et du multiculrurel pourquoi pas plutôt le métissage et le melting pot : pas de race, pas de traditions et de croyances stupides. Il n'y à pas de race, justes des individus, tous différents raisonnants.
Répondre à ce commentaire

  detred
14-12-03
à 16:26

Re: pour un metissage anarchique

Le rêve est beau, mais la réalité est très loiiiiiin!

Peut-être dans un siècle...

Répondre à ce commentaire

  bAkounine
15-12-03
à 00:24

Re: Re: pour un metissage anarchique

C'est encourageant de savoir qu'il y a encore des personnes qui croient en l'amitié inconditionelle, sans préjugés moraux, extérieure à toute influence sociale, qui croient simplement en l'homme... sans croyances réductrices, qui refusent d'entrer dans un univers répétitif, abrutissant...
Certes cela est utopique, mais qu'est-ce qui nous empèche de tendre vers cette vie là?
Qu'on s'approche ou qu'on se dise Punk, Anarchiste, Skin, Métalleux, Skater, Grunge, au autre, après tout l'origine réelle de ce désir de différence est indéniablement le respect, la tolérance, une philosophie fondée sur des valeures universelles, importantes, et si oubliée aujourd'hui... Bien que les médias tentent de détruire cette mouvance, à coup de faux clichés, de désinformation, de banalisation, voire de commercialisation, les gens spirituellement lucides et libres seront toujours là, dansant, chantant, buvant, et montrant bien à toute cette population conditionnée, robotisée, abrutie, que il reste encore des hommes qui savent vivre ...
Pfiou...je m'emporte, j'idéalise un brin, mais cela traduit juste mon admiration et mon respect envers ces gens qui on choisit de s'exposer au pièges que la société a tendu pour décourager aux marginaux, qui on choisit de vivre dans le symbolisme, la joie, le rêve ...
Répondre à ce commentaire

  detred
15-12-03
à 21:25

Re: Re: Re: pour un metissage anarchique

c'est beau! j'en ai larme à l'oeil :')
Répondre à ce commentaire

  bAkounine
15-12-03
à 22:26

Re: Re: Re: Re: pour un metissage anarchique

un petit moment d'optimisme dans un océan d'absurdité...
un petit moment de philosophie dans une monde qui tend vers l'abrutissement collectif

bAkounine, à vot' service, prêt à mettre sa rhétorique au service des hommes libres ;-)
Répondre à ce commentaire

  Bodhipunky
23-12-03
à 13:19

Utopie...utopie....quand tu nous tiens!

sur le cul, mon ami, sur le cul...ce text me parait d'une profonde lucidité et me donne joie au coeur! Cela dit....pour avancer encore un peu plus dans l'histoire....et pis d'abord, ne pourrions nous pas encore évoluer un petit peu plus ? Skin-head, punk. grunge...."moi je suis....et moi je suis....et lui il est...." mais c'est humain que nous sommes, bon sens! Nous sommes tellement tous riche et différents...qui est le "punk-exemple" de laboratoire...ou est le fossile du skinhead originel, kurt kobain est il le 1er prototype labélisé du grunge...et bob? Skinhead ou rasta-roots alors?
Nan, ce que je veux dire plus sérieusement, c'est que personellement, j'ai eu la chance d'etre enrichi spirituellement par tellement de mouvements musicaux, de sciences, d'idéologies politiques, de religions, et tutti, que je trouverai plus joli de nous definir en temps qu'"Anarco-Utopiste"....le genre de mec qui veulent y croire...mais qui prone rien...ou si tient, le genre qui prône le sourir gratuit dans la rue, le genre de mec qui ne se contente pas de jeter la piecette au keupon de la rue par bonne conscience, mais qui prend le temps de se laisser vivre et de partager un sandwich avec eux...enfin bref....le genre de mec qui connait la loi des karmas et sait que seul le défaitiste conduit l'homme à sa perte! Rejoingnons nous tous, ne luttons plus, soyons! Et vive L'Anarco-utopie, elle nourri les rêves et laisse germer la magnificience de la vie. (Bodhi-punky)

Répondre à ce commentaire

  culex
23-12-03
à 18:07

carcan et normes

Cet article a le mérite de mettre les choses au clair. Est-il pour autant nécessaire à ce point de se définir, en dehors des opinions politiques, par un uniforme vestimentaire ou un style musical particulier ? Quid d'un skin fan de musette ? (style prolo s'il en est) N'est-ce pas aussi une manière de créer un nouveau carcan ou un nouveau dogme automatiquement générateur de déviances (comme toutes les normes)et de conflits ? ("Je suis un vrai skin et pas toi")
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
23-12-03
à 18:25

Re: carcan et normes

Bof, tu sais dans la réalité ça marche pas comme ça, donc les problèmes que tu soulèves, intéressants je le nie pas, sont en fait quasi-inexitants!

et pour ceux qui disent, je te cite : "Je suis un vrai skin et pas toi", en général tout le monde les envoie chier!

"fo pas péter plus que son cul, sinon on a de la merde derrière les oreilles"
Répondre à ce commentaire

  Bodhipunky
23-12-03
à 21:38

Le mystère des lacets !

Bein justement tient, vu que moi, je ne suis pas un "vrai" punk et d'autant moins un "vrai véritable skinhead", puisque je suis un "faux bouddhiste" je me demandais si quelqu'un aurait pu gentiment m'éclairer sur ce qui, pour moi, demeure anouveau, et depuis peu un vrai mytère...voilà, le truc c'est que j'ai tjrs pensé que les lacets blancs étaient synonyme de skinhead NEO-NAZI (bonehead), mais l'aut'jour j'ai aperçu deux keupons à crête qui portaient des lacets blancs....je capte plus rien !?!!? J'ai remarquer sur les dessins ci-dessus que certains skin semblaient porté ces lacets également blancs....bref, je patauge grave...nazi-pas nazi, le blanc!? Lol, Me conseilleriez vous de changer mes lacets rouge et noir par des bleux moins revandicateur sur mes docs? Plus serieusement, j'aimerai bien capté le mystère
alors si quelqu'un pouvait me définir d'une manière plus scientifique la signification des couleurs...peut.être que ça m'aiderai à me sentir un peu moins con!
Répondre à ce commentaire

  detred
23-12-03
à 23:01

Re: Le mystère des lacets !

bah le problème des lacets blancs, c le meme que celui de la croix gammé :

_soit tu le porte parce que t'es faf
_soit tu le portes par provocation (cf sid vicious et son t-shirt à la svastika qui a fait scandale)
_soit tu le portes pour montrer que les symboles, ça n'a pas de signification
_soit t'es pas au courant
_ou alors, et ça c à la mode, y en qui trip à se déguiser en nazi, d'abord pour se distinguer des gauchos, et ensuite pour mieux se fondre dans les bandes NS, pour mieux les trahir

en gros voilà, et encore jsuis pas sur de mon coup^^
(c vrai ke c'est compliké)
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
09-02-04
à 19:23

Re: pour un metissage anarchique tu dit koi?

ta raison dans ton idée sa serai bien un monde comme sa . mai dans se que tu dit il y a une chose bizard dans ta phrase c que tu parle de race... et je suis pas dacord sur se point par ce que je pense qu'il y a pas de race on est touse des hommes et il y a aucune diference entre un black un blanc ......

mai l'idée est Super VIVE LE METISSAGE


signer un S.H.A.R.P
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
14-02-04
à 11:06

Re: Re: pour un metissage anarchique tu dit koi?

Ici se trouvait un commentaire raciste que j'ai supprimé. Libertad

Je comprend ta réaction Casério

 

Répondre à ce commentaire

  caserio
14-02-04
à 15:59

Re: Re: Re: pour un metissage anarchique tu dit koi?

Hé on se calme, t'as du gourré de site, on parlait de skinhead pas de fafs.
C vraiment minable, pauvre con!
Répondre à ce commentaire

  LaFrite
27-02-04
à 00:13

Re: Le mystère des lacets !

J'ai moi-même déjà été surpris des lacets que portaient certains.Mais je vois de nos jours des rues grouillant de skatteurs poirtant des lacets rouges, blancs, bleus...Je croyais que les lacets adoptés la même régularité que les couleurs des drapeaux (blanc=monarchie, rouge=communisme...) mais on s'y perd rapidement.Maintenant je pense que les lacets n'expriment plus une idée politique. Les lacets blancs peuvent être trés bien portés comme neutralité politique et les lacets jaunes ont un temps été reçus comme idée politique fasciste. Donc des lacets multicolores jamaicains sont aussi portés par des types se disant pour la légalisation du cannabis alors qu'éxprimer une idée se rapportant à une nation est considéré comme nationalisme.Vaut donc mieux mettre les jugements, considérants les lacets comme engagement politique, à la poubelle. Soit, les gens pensent ce qu'ils veulent...anarchos, fachos, toxico ou skato-fashion-victim ne doivent être jugeables par leurs lacets!
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
08-03-04
à 22:39

Re: Re: Le mystère des lacets !

skato-fashion-victim, pk utilise tu cette expression, je crois comprendre, masi peux tu préciser???
Répondre à ce commentaire

  fuck les fascistes
09-03-04
à 03:03

Re: Utopie...utopie....quand tu nous tiens!

en fait, pour la loi des karmas, si tu veux pas croire à la réincarnation dans le style occidentale, les règles, c,est laisse courir. criss toi du ptit sans papier dans la rue, fait le bien plutôt que le mal, mais le mieux c de rien faire pantoute pis spogner lbeigne. (eh oui, c ca la philosophie indienne et boudhiste) pour sortir de l'enfer qu'est la vie infinie (la ronde de la vie), il faut mener une existance amorphe (heureusement qu'ils ne sont pas tous integristes car sinon...) tu a raison de te declarer faux boudhiste, car dnas notre société (pays riches) ce mode de vie n'aurait aucun sens.
Répondre à ce commentaire

  fuck les fascistes
09-03-04
à 03:56

falda

eh j'ai trouvé la solution à votre problème de lacets (pff)
mettez de longues jupes, et les gens ne les remarqueront pas et, de ce fait, ne feront pas de jugements négatifs sur vous.
ou, tout simplement, CALISS C QUOI STE TABARNAK D'HABITUDE DE JUGER LES GENS SUR LA COULEUR DE LEURS LACETS? NON MAIS OÙ VA LE MONDE! QUAND C'EST RENDU QU'T'ES COMUNISTE PASQUI SONT ROUGES,FACHO(hihi c comme si jvenais de dire putain, je ldis même à haute voix pis ca sonne accent francais-un E sans raison a fin du mot pis un ptit accent frais-chier-)PASQUI SONT BLANCS OU JE SAIS PAS QUOI(bon j'ai perdu l'beef que j'avais pour mon speech a cause de mon intermède accent français)ARRÊTER CETTE MANIE LÀ C'EST CON.ÇA ENTRAÎNE LA HAINE.
ca me fait un peux penser a l'habitude qu'on a nous les quebecois à rire lorsqu'on voit quelqu'un se promener avec un drapeau du canada imprime sur son gilet. ca cré des différences.(donc éloignement, donc société désunie)
Répondre à ce commentaire

  Jean
09-03-04
à 18:53

Re: Re: Utopie...utopie....quand tu nous tiens!

Résumer les philosophies orientales à "pour sortir de l'enfer qu'est la ronde de la vie, il faut mener une existance amorphe" est un peu réducteur et simpliste aussi. Je comprends encore moins ta dernière phrase. Tu peux préciser s'il te plaît ?
Répondre à ce commentaire

  LaFrite
09-03-04
à 20:58

Pour préciser


Le terme de skato-fashion-victim m'est venu au moment d'écrire le message en pensant à ces merveilleux skatteurs habillés dernière mode qui envahissent la cours de mon bahut. Ils ont l'air chouettes avec leurs badges anarcho-satanistes (mort de rire). Sérieusement ce terme désigne les skatteurs qui se trimbalent avec leurs pantalons sur les genoux, les cheveux pleins de gel et leurs chaussures achetées immensément chers...vois-tu? Biensûr je n'en fais pas une généralité, mais certains me font vraiment rire avec leurs lacets rouges, blancs, drapeaux, bleus, jaunes et qui se la pètent parce que ça fait beau... c'est tout simple.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
10-03-04
à 12:06

Re: Pour préciser

ok, merci, j'avais cette idée derriere la tete... Ils font un melange de tous les styles et cela ne veut plus rien dire! Pour les bracelets a piques par exemple...
Répondre à ce commentaire

  LaFrite
10-03-04
à 21:15

une autre histoire

Tout à fait plus rien ne va...Les modes envahissent tout, les styles vestimentaires et les idées d'engagement ou politiques de base sont guidés par la mode. Certains font fort en alingnant des pintagrammes, des pentagrammes et des logos anarchiques...vive la jeunesse française!! vive les moutons!!!
Répondre à ce commentaire

  LaFrite
10-03-04
à 21:23

Tout n'est pas simple

Ton histoire de différences à l'intérieur n'est pas mal, mais la société n'a jamais été unie, elle est toujours bourrée de différences. Nos beaux policiers sont encore plus provocateurs que les délinquants (preuve encore cet aprés-midi)... Pour être dans une société et être uni il faut être un minimum "nationaliste" donc les types qui se trimbôles (lol) dans tes rues avec des drapeaux sont des modèles sociétaires. Une société unie s'appelle une tribue et quelques-unes persistent mêmes si elles spont menacées par la soif de pouvoirs.
Répondre à ce commentaire

  fuck les fascistes
10-03-04
à 23:43

Re: Re: Re: Utopie...utopie....quand tu nous tiens!

je ne veux pas dire qu'une société conformiste serait le monde idéal, si c'est ce que tu crois. ma pensée, c'est que porter un jugement sur une personne par ses lacets, c'est critiquer cette personne, car si j'ai bien compris, chaque couleur veut dire qqch.en plus si ça signifie un mouvement politique, ça devient de la propagande.et puis, ya tu un fasciste ou un communiste ici?ces deux mouvement ne pronent pas vraiment le multiculturalisme...

c'est vrai que c'est un court résumé des philosophies orientales, mais comment puis-je juger en 2-3 lignes plusieurs milliers d'années de connaissances, sans avoir l'air simpliste? j'ai simplement cité une des bases, et si tu veux, tu peux m'expliquer tout le bien fondé derrière tout ça, je suis très ouverte.
Répondre à ce commentaire

  alyn
12-03-04
à 12:42

juste une question

chao... alors bon ce site est vraiment bien cool!
pesronnellement je ne suis pas skin ni rien du tout,(meme si j'aime bien la zik et la philo de ce mouvement)je pars dans l'idée queje suis moi et c'est déja vachement dur a l'etre réellement! ;-) mais enfin je suis pas venu ici pour faire des théories sur ma personne.
je suis étudiante et je dois écrire un mémoire pour la fin de mes études dans mon école actuelle. j'aimerais faire ce travail sur les skinheads et leur histoire.seulement voila,j'ai besoin de livres...avez vous qqc a me conseiller?est ce que ca se trouve ou je dois carrément changer de sujet??
merci de me répondre, ca serait vraiment sympa!
(mon adresse : i_want_to_be_yellow@hotmail.com)


alyn
Répondre à ce commentaire

  detred
12-03-04
à 17:23

Re: juste une question

ben je sais k'il y a des films qui trainent sur le sujet (évite de prendre des vidéos de Blood and Honor, t'iras pas très loin avec ces écervelés), il y en a peu, mais ça doit etre pas si dur à trouver, si tu te pointe à la vidéothèque en demandant "un film sur les skinheads" tu devrais etre vite servi

sinon nivo boukin, j'ai rien vu trainer sur le net =/
Répondre à ce commentaire

  caserio
12-03-04
à 20:07

Re: Re: juste une question

dans La philosophie du punk de craig o'hara, il y a une partie consacré aux skins mais qui est plutot centré sur les aspects négatifs, néanmoins il y a de bonnes infos.
Up the punx !
Répondre à ce commentaire

  simon
14-03-04
à 21:05

Re: Re: Re: juste une question

le film skinhead attitude
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-04-04
à 02:23

Re: juste une question

bah tant qu'a moi tu peux pas vraiment comprendre les skinheads sans en etres ou du moin sans les fréquenter alors oui les filmes von t'en apprendre mais ca vas rester assé minime (disons que tu vas comprendre la base)


PS: désolé pour mon écriture bourré de faute d'ortographe
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
06-04-04
à 13:44

Blague

C'est quoi la différence entre un skin faf et un red skin ?


réponse : les red skins bastonnent les fafs et les skins fafs bastonnent les cocos.

Pour un monde plein de muscles et dirigé d'une main de fer. ;p

M'en veuillez pas pour le cliché et j'espère qu'il permettra d'évacuer tout le virilisme qui colle à la peau de ce mouvement comme un T-Shirt plein de sueur.
Répondre à ce commentaire

  kmilstg
06-04-04
à 17:48

Faut-il être crane rasé pour être skinhead??

Coucou les anarchistes!
Vu comme ça les skinheads semblent super sympas et en plus ils sont pour l'instauration d'une société sans classe et avec de l'égalité partout,ça c'est cool.
Cependant trois questions surgissent à mon esprit:
-Comment les Boneheads ont-ils fait pour devenir totalement étrangers à la racine du mouvement?
-Faut-il avoir le crâne rasé pour prétendre être skinhead?
-A quoi ressemblent la musique des boneheads??
Sur ces questions,auxquelles h'aimerais une réponse,salut les anrchistes.
Répondre à ce commentaire

  detred
06-04-04
à 21:21

Re: Faut-il être crane rasé pour être skinhead??

"-Comment les Boneheads ont-ils fait pour devenir totalement étrangers à la racine du mouvement? "

là en gros on peut en revenir au débat des "faux" punk, etc...
bah c simple, un jour un faf a vu un skin, il s'est dit "oé c cool leur look, crane rasé ça fait militaire, jvais faire pareil". Alors il fait "vaguement" pareil, ses potes font pareils, et voilà comment naquit la dégénérescence bonehead, en résumé, du moins c comme ça que je l'imagine, vu qu'il n'y a pas de version officiel
autre raison aussi : les skins à l'origine sont apolitiques et issus des quartiers pauvres, donc des fafs exploitent la pauvreté de certains pas très fufutes, et tadam! ça c'est une autre version, un peu comme les islamistes en banlieue

"-Faut-il avoir le crâne rasé pour prétendre être skinhead? "
Slo va te répondre =)

"-A quoi ressemblent la musique des boneheads?? "
y a des bonnes merdes, et y a du bon rock, mais fo baisser le son pour pas entendre les paroles ;)
Répondre à ce commentaire

  detred
06-04-04
à 21:44

Re: Faut-il être crane rasé pour être skinhead??

Salut face de schimlblick ! Bon c SLo, j'emprunte le pseudo de detred pour foutre mon grain de sel dans la conversation. Skin de mon état, anti fasciste qui plus est, je me permets de rire de certains des commentaires émis à l'égard de mes frères, mes amis & ma communauté ^^

Bref ! On m'a demandé de répondre aux questions de euh kmilstg, allons y gaiement

"Vu comme ça les skinheads semblent super sympas"

quoi on est pas cools c ca ? on devrait être vus comment ?

"-Comment les Boneheads ont-ils fait pour devenir totalement étrangers à la racine du mouvement? "

tu connais le terme manipulation ? un mouvement ne dégènère pas tout seul comme un grand, il faut un certain nombre de facteurs extérieurs, l'auto destruction c quand même pas si courant que ca meme si ca a existé.. enfin, imagine le tableau : Londres, années 80, la vague punk vient de retomber, la jeunesse est désoeuvrée, le chomage est à son comble, on a une bonne vieille crise économique en Angleterre, que se passe t il ?
quel jeune prolo normalement constitué se voit un avenir reluisant ? bin y en a pas bcp, & d'un autre coté les optimistes j'les comprends pas.. il s'est donc pasé ce qui exista de tout temps, ca s'appelle la PRO-PA-GAN-DE, retiens le mot, c important. cad que de jeunes cons qui captaient pas ce qui se passait dans leur pays en crise se sont fait mettre dans le crane par des tetes de noeuds d'organisations d'extreme droite des idées genre "les immigrés sont la cause de tous nos maux", les jeunes skins "Street Spirit" n'échappèrent pas à l'exception, & de là où on pouvait voir un mouvement né de l'union de la jeunesse prolétarienne anglaise & des immigrés jamaicains naït des ***** de connos de boneheads de mes 2 qui salissent des années de lutte des classes.
l'aspect violent du mouvement skin n'avait rien pour décourager ces greffes nazies, vivre dans la rue n'est pas facile, on ne s'en sort pas avec des fleurs (cons de hippies ^^) mais plutot à coups de battes..

j'crois que je me suis un peu emporté.. mais le message est passé je crois.


"-Faut-il avoir le crâne rasé pour prétendre être skinhead? "

qu'est ce que ce "prétendre" a à foutre là ? t'élimines les poseurs ou t'évinces l'identité skinhead ? BREF
skin head = peau de crane = crane rasé.. g bon ? c la base du look skin, mais avoir l'esprit c aller + loin que dans le look. la crète ne fait pas le punk, l'odeur ne fait pas le hippie, meme si on n'est pas forcément à meme de comprendre cet état d'esprit quand on l'observe de l'extérieur, le Spirit of 69 est un état detre & de penser à part entière, c une manière d'exister aussi on ne peut pas de voiler la face.. tu peux etre neuski sans etre rasé, mais cette maniere de penser change tout de meme assez ta maniere de vivre pour adopter une regle de base telle que la tonte.

"-A quoi ressemblent la musique des boneheads?? "

Alors on peut distinguer 2 types : le RIF & le RAC.
enfin le RIF c propre a la France puisque c le Rock Identitaire Francais, mais la musique identitaire existe dans tous les pays.
RAC, plus connu, = Rock Against Communism.
Le rif c du rock assez sympa, c meme très écoutable, mais bon généralement on est emballés par le début de la chanson & quand vient le moment d'écouter les paroles on s'étonne une enième fois de la connerie humaine. 1 classique du genre : In Memoriam.
Le rac c un dérivé de la oi!, certains groupes sont + genre street punk, ca reste rapide & assez basique, les paroles sont efficaces ( ex Supreme MRAP & leur fameux "Later du bougnoule" Sans commentaires........ ).
Malheureusement, musicalement, ca gère......


Bien à vous,
SLo





Répondre à ce commentaire

  kmilstg
07-04-04
à 13:46

Re: Re: Faut-il être crane rasé pour être skinhead??

Je te remercie slo,d'avoir répondu à mes questions!!
Je m'excuse quelque peu de t'avoir échauffé,mais je n'ai que 15 ans,j'ai peu de connaissances sur le mouvement skinhead,et je vis avec les clichés de millions de gens.Tes réponses ont été claires et si à l'avenir j'interviens sur un sujet que je connais peu,j'agirais avec plus de déontologie.
Aussi pour te dire que l'idée de crâne rasé me dépasse un peu,car j'ai un nombre de cheveux impressionant,mais après tout c'est pas plus con de garder ses cheveux que de les couper!!
Encore merci,pour apporter un plus à ma culture générale!
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
18-04-04
à 14:00

Re: Re: Re: Faut-il être crane rasé pour être skinhead??

Il est facile d'observer cette jeunesse bougeoise tenter une révolte face aux acquis sans réellement changer les valeurs dont ils ont été lobotomisés par l'autorité des parents ou du milieu. La puérilité de jeune demandant "faut-il se raser le crâne poue en être" est assez effarente. Il convient de se dire: putain, il a rien compris... Ce que ces générations de rebelles (ou non), de négationnistes, d'empêcheurs de tourner capitalistement en rond ont essayer de perpétuer c'est un esprit, une force, une continuité dans le temps, un besoin de casser un monde et une image qu'ils n'acceptent pas; s'ils se sont rasés, ont déchiré leurs jeans, tatoué leurs bras c'est pour montrer ce qu'ils ne savent pas dire, et en bref rejeter l'hypocrisie du monde libéral bourgeois. L'esthétique est temporelle, elle passe. Si c'est pour te faire vibrer les couilles ou faire peur aux vieilles de ta cité ou de ton quartier de villa's, ne rase pas tes tifs, mais tes veines.
Répondre à ce commentaire

  AnEuRySm
18-04-04
à 19:55

RE : MON SUJET A FAIS COULER DE L'ENCRE

" la vie se résumerais à manger des moules frites, alors je me résume à vous faire part d'un petit kilo de ma gèrbe ... " Cette phrase mythique de George Walker Johns Simth industry n'est pas sans rappeler les dénonciations politiques engendrées aussi bien pour ce qui est de l'économie gestionnaire des ressources alternatives dans les fonctions d'outre tombe que pour la majorité des financements éco-industriels dans l'agglomération subjective ( mais aussi interrogative dûe a la réserve des sources ). Je pousse un coup fort et osé envers le magistrat, car en effet sous cette phrase d'apparence neutre, vulgaire, simpliste et provocatrice se cache un véritable phénomène de réinsertion auquel nous auront recours un jour ou l'autre. réinsertion de quoi vous me direz ? je comprends bien, réinsertion des valeurs actives défendues sur un principe clair et précis : la tonalité des impressions. En effet, l'impression de manière générale n'est pas aussi intense et forte qu'elles ne puissent le paraître. Un tas de questions doivent trotter dans vos têtes a la suite de cette lecture, et un léger " charabia " peut s'imposer devant vos yeux, mais tout ceci n'est qu' argumentation d'un sujet éclair que j'ai laissé ici même auparavant; je m'explique : je vois que mon sujet a fais couler de l'encre; il a fais couler beaucoup d'encre, et c'est en ces raisons subjectives que je m'en vais faire couler mon bronze en évitant bien sûr toute fois que mon postérieur voir le trou de mon postérieur soit humidifié par des remontées éventuelles de gouttes d'eau à la suite du contact de mon bronze avec celle-ci. Je reconnais avoir été un peu fort avec ces propos dans ce texte, mais il était temps pour vous d'ouvrir sérieusement les yeux sur les choses que les politiciens les plus hauts placés ne vous diront pas. pour tout contact : Toutalégout@monfion.fr
Au revoir.
Répondre à ce commentaire

  MiEte
18-04-04
à 20:26

Re: RE : MON SUJET A FAIS COULER DE L'ENCRE

ca, en tout cas, c'est toujours mieux que d'se casser un bras ! mais j'trouve que tu fais analyse certes fort intéressante du sujet, néanmoins elle est incomplète ! j'veux dire, la conception de l'artériosclérose est indissociable de la retraduction de l'évangile par John Smith (on oublie pas que les deux associés dont tu as cité cette si belle phrase ont quand même lutté pour le droit à la fission nucléaire dans les chiottes turques), d'accord c'est toujours mieux que d'se casser un bras, enfin bref !
tu viens bryan, on va en espagne !
Répondre à ce commentaire

  cocolargol
19-04-04
à 13:01

Re: Re: RE : MON SUJET A FAIS COULER DE L'ENCRE

tu peu chopper facile sur emule le film world of a skinhead...
Répondre à ce commentaire

  Yvan Grozny
19-04-04
à 13:03

Re: Re: RE : MON SUJET A FAIS COULER DE L'ENCRE

Les skinheads ne sont pas forcément racistes. Mais avec des phrases telles que "nous sommes Skinheads et Fiers de l'être", il ne faut pas non plus s'étonner qu'il existe des dérives identitaires dans ce mouvement. Bodhipunky ("moi je suis....et moi je suis....et lui il est....") semble aussi de cet avis, ainsi que Culex ("N'est-ce pas aussi une manière de créer un nouveau carcan ou un nouveau dogme automatiquement générateur de déviances (comme toutes les normes)et de conflits ?": tout est dit).

"Oi ! : Abréviation argotique cockney de "Hey you !"": il serait intéressant de dire à certains "skinophobes" que le "yo" des rappeurs a la même origine.

"kurt kobain est il le 1er prototype labélisé du grunge": c'est le groupe Soundgarden qui a été affublé de ce qualificatif la première fois. C'est ainsi qu'un journaliste avait défini leur musique (le "grunge" étant dans l'argot américain la crasse qu'on trouve entre les doigts de pieds d'un homeless). Ce terme a été repris ensuite pour décrire le "mouvement Sub-pop" en ne se fixant pas que sur le label du même nom.
C'est le même phénomène que le mot "heavy metal", utilisé la première fois par un journaliste disant que la musique d'Hendrix ressemblait à du "métal lourd" tombant par terre.

Pour les lacets blancs, avant les interrogation politiques, remarquons qu'ils sont moins chers, mais plus salissants. Sérieusement, on s'en masturbe des couleurs de lacets...

"il y a aucune diference entre un black un blanc": si, la couleur de peau, quand même, et malheureusement des millénaires d'Histoire commune sous le sceau du racisme.

"ces merveilleux skatteurs habillés dernière mode qui envahissent la cours de mon bahut": t'en fais pas, ça fait vingt ans que ça dure...

"Ils font un melange de tous les styles et cela ne veut plus rien dire!": on ne va pas jouer les intégristes des modes rebelles, quand même.

Bon, remettons un peu les choses à plat. Le mouvement skinhead n'est pas en soi plus raciste qu'autre chose. Mais n'idéalisons pas non plus. Depuis toujours, certains skinheads (anglais et immigrés jamaïcains) se sont montrés nationalistes, voilà aussi pourquoi l'extrème-droite a pu en "récupérer" facilement. Ce nationalisme se regroupait autour de l'appartenance à la culture anglaise (et non pas à une couleur de peau) contre les pakis qui sont très repliés sur leur communauté. Il y avait une forme de "nationalisme pluriéthnique et prolétarien" chez certains. C'était une manière de reformuler les racismes traditionnaux (anti-noirs pour l'anglais; anti-blanc pour le jamaïcain) en regroupant noirs et blancs contre des pakis réfractaires à l'interculturalité et au métissage. Une volonté antiraciste qui s'est diluée en partie dans le racisme, en somme.
Attention: ne sortez pas vos M-16; je ne parle là que de "certains". Simplement, il ne faut pas idéaliser ce mouvement (plus prolétarien et culturel que politique) et ne pas le stigmatiser non plus.
Une chose est sûre: beaucoup de skins aujourd'hui sont profondément antiracistes, et cette réalité est dangereusement niée par les médias qui se font un plaisir de ne voir dans le skin qu'une icône fasciste pratique à agiter devant des foules incultes à ce sujet.

Tiens, je me rappelle un copain blackskin de Paris qui se plaignait de peiner à faire la différence, au premier coup d'oeil, entre un "bonehead" et certains gays. Ha, ha! Comme quoi, on ne peut vraiment pas se fier aux apparences!
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
25-05-04
à 17:01

Re: Re: Re: Re: juste une question

Est ce que tu pourrais me dire où est ce que je pourrai me procurer le film "skinhead attitude" stp?
En te remerciant d'avance
Eryx
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
01-06-04
à 23:26

La marque de l'effroi

Salut tou le monde, primo j'aimerais dire ke je suis tres content d'etre tomber sur ce site alors ke je venait de lire une interview de Néophyte dans laquelle il parlait de skin bien sur je ne comprennais pas .
Oui, pour moi Skin voulait dire Facsiste, Raciste et tou ce ki va avec. Heuresement ke ma curiosité ma poussé sur Néophyte qui ma permis de venir ici .
Enfin voila le problem ke tout ca souleve c ke "Qui est au courant" je trouve ça absolument effayant car si moi je ne savait pas ke Skin etait tout autre chose kun mouvment racistes et ect.. alors ki le saurait? Qui aura la curiosité de venir sur ce site? Bien sur g convié toutes mes amis (et prochainement toutes les personnes que je connais) a vennir jeté un coup d'oeuil qui fait disparraitre toute un vie d'ignorance, moi mem je croi ke si g t pas vennu ici je serai peu etre rester dans l'ignorance toute ma vie et c mega flipan!!!
Maintenant je crois ke j'aurrais besion de conseils, moi j'avé tjrs voulu rester a l'écart de la lutte car je ne voulait pas y finnir ma vie mais en lisant cet article je croi ke je vien de realisé l'importance de la lutte surtou pour l'information, car PERSONE ne devrais ignorer la différence entre "SkinHead" et "bonehead" PERSONE.
Merci de me renseigner (si kelkun tombe sur ma question) j'aimerais kun vrais skin me raconte un peu sa vie pour ke je sorte de cette horrible ignorance ki est la mienne. merci d'avance
Répondre à ce commentaire

  candice
17-06-04
à 19:59

questions...

Ces derniers temps, j'ai comme une impressions de "montée de nazisme", je m'explique j'entends de +en+ parler de jeunes qui sont devant la justices pour avoir profané des tombes juives, pour avoir chanté des chansons nazi, écrit sur les mur des textes antisémites etc...
C'est juste une impressions ou vous êtes d'accord?

Et aussi j'aimerai savoir, ce qui est fait contre ça, et s'il y a des sites expliquant bien ces actions (j'ai cherché sous google mais bon j'ai rien trouvé)....
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
24-06-04
à 15:31

Re: Pour préciser

tu as raison les skateur sont fashion victim ds mon bahut je suis entouré de ces grosses merdes ils ont tous des badges punk anarchie ils en connaissent meme pas la defintion j pousse un gros coup de gueule contre ses poseurs
Répondre à ce commentaire

  kmilstg
24-06-04
à 19:00

Re: Re: Re: Re: Faut-il être crane rasé pour être skinhead??

Réponse à celui qui disait que la jeunesse bourgeoise était ignorante et contre les rebelles,en général.Je ne connaissais rien du mouvement skin,j'ai juste demandé des informations,et je passe pour un con pour rien!!!!!Le fait de se raser le crâne me dépasse un peu,c'est tout!!!
Répondre à ce commentaire

  youssouf
25-06-04
à 02:22

Re: Re: Le mystère des lacets !

"pour montrer que les symboles, ça n'a pas de signification"

Ça, c'est débile.
Répondre à ce commentaire

  youssouf
25-06-04
à 02:27

Re: Re: Re: Le mystère des lacets !

C'est d'ailleurs ce que fait Cianalas (http://cianalas.joueb.com) en mettant une croix celte sur son site... pour qu'on le traite de nazi et pour qu'il puisse répondre qu'à l'origine, ce n'est pas un symbole fasciste et que c'est pas sa faute si ces crétins de néo-nazi ont repris ce signe...
Répondre à ce commentaire

  candice
26-06-04
à 12:36

Re: Re: Re: Re: Le mystère des lacets !

mais les croix celtes ne sont pas symbole des nazi... Y'a juste la croix gammé, symbole hindou non?
En tout cas j'ai jamais entendu parler de croix celtes=nazi
Mais bon, je me trompe peut être...
Répondre à ce commentaire

  asphyx
07-07-04
à 23:40

Re: Re: Re: Re: Re: Le mystère des lacets !

La croix celtique c'est le symbole des Skins d'extreme droite - beaucoup de runes celtes ont été reprises par les nazis, la race aryenne prend ses origines dans la culture viking. Voir la rune de la renaissance, le S runique pour la Waffen-SS, etc, etc.

Interessant votre site, mais si y'a pas mal de conneries dans les commentaires. Chouette article.
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
08-07-04
à 02:04

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Le mystère des lacets !

Posez des quetions si vous voulez sur le mouvement redskin, j y repondrai du mieux que je peux, j ai ete dans ce delire pendant un bon nombre d annees...
oi oi!!!
Répondre à ce commentaire

  Anonyme
08-07-04
à 02:05

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Le mystère des lacets !

parceque l article est pas mal mais bon...
Répondre à ce commentaire

  Yvan Grozny
08-07-04
à 11:36

Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Le mystère des lacets !

"la race aryenne prend ses origines dans la culture viking"
??? Les Aryens sont un peuples d'Inde.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom