L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Dix questions aux « libertaires » sur l’« islamophobie » et le racisme

Lu sur Mondialisme.org : "La publication, en septembre 2012) d’un « Appel des « libertaires » à lutter contre l’« islamophobie » » (cf. le texte de l’appel à la fin de cet article) et plusieurs articles parus dans le mensuel d’Alternative libertaire ont relancé la discussion sur l’« islamophobie ». Malheureusement cette discussion n’a été relancée qu’en accroissant encore, si c’est possible, la confusion entretenue par les 57 Etats de l’Organisation de la Conférence islamique et la Commission des droits de l’homme de l’ONU, qui promeuvent ce concept creux d’« islamophobie » aux côtés d’une pléthore d’intellectuels en quête de chaires universitaires ou de niches dans le champ intellectuel et éditorial.

Pour déblayer un peu le terrain voici dix questions auxquelles il serait salutaire que les « libertaires » récemment montés dans le char de la croisade anti-« islamophobie » aux côtés des 57 Etats de l’OCI et des instances de l’ONU se prononcent clairement :

Lire la suite ici

Ecrit par libertad, à 07:14 dans la rubrique "Actualité".

Commentaires :

  Yapatchef
27-01-15
à 23:54

Voici ce que N. Yapatchef en pensait...

Niakine Yapatchef trouve excessivement dérangeant cette "complaisance" chez certains anarchistes pour l'islam, ...Alors qu'en ce qui concerne la religion catholique ils se montrent beaucoup plus caustiques.

Il  s'explique ces comportements par deux raisons principales, la première serait due au fait que la plupart des musulmans soient d'origine étrangère. Et donc il en conclu que chez certains anarcho-gauchistes sur-socialisés (qui ont fait cause commune avec toutes les causes perdues des déshérités de la planète) il ne saurait être question de contredire de quelque façon que ce soit leurs petits protégés des cités quand bien même ceux ci seraient des fanatiques barbus. La seconde raison serait moins louable, car attaquer l'Islam ou son prophète est dangereux !

Sur ce, ce derniers mois, notre camarade a tout de même remarqué que les mentalités évoluaient doucement dans le bon sens. Le soutien inconditionnel aux kurdes de Kobané contre Daech est un signe de cette évolution. La désapprobation de plus en plus fréquente des comportements islamo-fascistes pro Hamas dans les manifs soutenant la cause palestinienne en est un autre...

En ce qui le concerne, il pense au contraire qu'il y a là matière à en découdre. Il est clair que bien plus encore que la religion catholique l'islam est une religion liberticide, homophobe et sexiste. Et qu'en aucune façon il ne pourrait s’accommoder d'un islam, fut-il "ligth".

Ne lui tirez pas dessus tout de suite ! Il vois d'ici les commentaires et les diatribes pleuvoir comme un couperet sur ses propos...  Il écrit cela en toute connaissance de cause, et là il déroge à sa règle personnelle de ne pas s'épancher sur les réseaux sociaux,... mais il se trouve que sa compagne de toujours est d'origine algérienne, et que la pression de la" communauté musulmane" sur son amour et sa compagne en particulier furent par le passé terriblement néfastes. N.Y. en a personnellement souffert.
Sachez aussi qu'en tant qu'anarchiste individualiste Yapatchef  a aussi pour principe de ne pas se battre pour les combats qui ne sont pas les siens, si il est sorti du buisson ce soir c'est parce-qu'il pense que ça le concerne !

Quelle différence de point de vue d'avec les allumés de Pegida lui répondrez-vous?

Justement, Yapatchef ne saurait en aucun cas s'assimiler à des fascistes bruns pour combattre des fascistes verts. Il propose au contraire de s'inscrire dans une dynamique de soutien inconditionnel à tout les apostats et, avant tout, de promouvoir activement à travers nos réseaux  l’émancipation  de cette religion, car ils sont nombreux à vouloir se libérer de son joug insupportable de cette religion et à ne pas en trouver la ressource. Relisez les textes de nos prédécesseurs, a t-il dit: Combien de lignes notre loquace et non moins illustre anarchiste Albert Libertad n'a t-il pas écrit contre l'église putride ?
Que dirait-il aujourd’hui ?

Ni Dieu,  Ni maître !

Du haut de son terril au pays noir, voici ce qu'étaient les pensées et paroles de ce cher camarade insurgé Niakine Yapatchef.


Répondre à ce commentaire

  libertad
28-01-15
à 08:01

Re: Voici ce que N. Yapatchef en pensait...

Pour ma part je met toutes les religions sur le même plan, et la critique des religions doit être menée sans concessions et chacune en fonction de leurs caractéristiques particulières. Ce qui me semble important c'est de montrer que les religions sont des impostures reposant sur de soit-disant fondateurs ou révélations dont il n'y a aucune preuve historique mais sont des légendes inventées par des pouvoirs politiques pour assurer leur domination au détriment des peuples et des individus.
Il faut reprendre la critique des religions où elle a été arrêtée ( en France au début du vingtième siècle), c'est un terrain que les anarchistes ont abandonné.
Répondre à ce commentaire

  mecano
09-02-15
à 13:54

Re: Voici ce que N. Yapatchef en pensait...

Je ne crois pas que les anarchistes aient abandonné la lutte antireligieuse, je pense plutôt que les anars sont moins nombreux, moins actifs et donc moins influents par rapport au siècle dernier.

Si demain les groupes et militants anarchistes décuplaient leurs effectifs, je pense que la lutte antireligieuse serait beaucoup plus visible.
Répondre à ce commentaire



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom