L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Construction européenne : c’est la mafia qui fournit le ciment

Lu sur CQFD : "Quand il nous reçoit dans sa maison de Prades (Pyrénées-Orientales), le sociologue Alain Tarrius rit. Lors d’un entretien avec des prostituées dans un bar, des clients l’ont pris pour leur « mac boiteux ». Claudiquant jusqu’à son bureau, ce souvenir continue de l’amuser. Il y a quatre ans [1], on avait déjà parlé de ses études autour des transmigrants, acteurs « invisibilisés » de la mondialisation du poor to poor : pour les pauvres, par les pauvres. D’un côté des migrants afghans qui transportent de la marchandise depuis le Sud-Est asiatique ; de l’autre, des femmes originaires des Balkans ou du Caucase venues vendre leurs corps dans un des 272 bordels du Levant espagnol. Le professeur émérite de l’université Jean Jaurès de Toulouse vient de sortir deux bouquins [2], deux nouvelles étapes dans ses recherches sur la « mondialisation criminelle ». Ses valoches bouclées pour de nouveaux vagabondages, il a accepté de répondre à quelques questions.

Lire la suite ici

Par Caroline Sury. {PNG}

Ecrit par libertad, à 20:30 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom