L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Appel : Pour un cortège lesbiennes vénères à la pride de Paris le 2 juillet
Lu sur Paris-luttes.info "Pour un cortège vénère le 2 juillet 2016 à la pride de Paris. On n’est pas là pour faire la fête !
Les émeutes de Stonewall à New-York, en 1969 furent le point de départ des prides. Initiées par des personnes lgbt racisées, travailleuses du sexe et précarisées, en réaction aux violences policières qu’elles subissent quotidiennement, cette insurrection est encore aujourd’hui un symbole fort des luttes croisées de différentes minorités contre l’état, les flics et les expressions racistes, transphobes, homophobes et putophobes. Malheureusement, on assiste depuis trop longtemps à une récupération marchande de cet évènement. Commerces, entreprises privées et partis politiques ne cessent de lisser nos identités, silencer nos luttes, réduire à un divertissement de masse ce qui à la base est un espace-temps de revendications fortes portées par les exclues de ce système patriarcal, capitaliste, ciscentré, hétérosexiste et raciste.
Aujourd’hui, le PS au pouvoir ne déroge pas à la règle à grands coups d’effets d’annonces, de fausses promesses, de lois misérables et de division des opprimées. Les différentes communautés LGBTQIA+ sont utilisées à des fins électorales, notamment pour faire passer l’infâme pilule de la loi 49.3
L’amendement passé à l’assemblée nationale le 19 mai dernier concernant le changement d’état civil des personnes trans en est un exemple parfait. Porté par la caution gay-mariage de PS, Erwan binet, il s’agit d’une insulte grossière face aux revendications collectives et asso trans qui depuis des années réclament un changement d’état civil libre et gratuit, basé sur l’autodétermination, sans juge ni psychiatre, ni flic de la morale.
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 09:25 dans la rubrique "Actualité".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom