L'En Dehors


Quotidien anarchiste individualiste





Crée le 18 mai 2002

Pour nous contacter : endehors(a)no-log.org



Comment publier un article sur le site ?


Comment publier un commentaire à un article ?


Charte du site


D'où venons-nous ?


Nos références
( archives par thèmes )


Vous pouvez nous soutenir en commandant nos brochures :

Les éditions de L'En Dehors



Index des rubriques

Les collaborateurs et collaboratrices de l'En Dehors

Liens

A noter

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

1953, réforme des retraites : quand les fonctionnaires défendent leurs acquis et leur statut…et gagnent.
--> La réforme des retraites : les grèves d’août-septembre 1953
 Crédit photo CGT Pôle emploi Basse Normandie.

Depuis l’éviction des ministres communistes en 1947, les gouvernements successifs s’ingénient à trouver des remèdes au déficit chronique des finances publiques. L’instabilité gouvernementale ne permet à aucun président de conseil d’aller au bout de leur logique. Arrivé au pouvoir le 8 janvier 1953, René Mayer1, Radical-socialiste, devient président du Conseil après la chute du gouvernement Antoine Pinay2. Mayer tient quelques mois et son ministère tombe sur une demande de pouvoirs spéciaux en matière financière. Après une crise ministérielle d’une durée de 36 jours, le vendredi 26 juin 1953, Joseph Laniel3 obtient l’investiture de l’Assemblée par 398 voix contre 206. Le 11 juillet, cette dernière accorde les pouvoirs spéciaux (autorisation de légiférer par décrets) à son gouvernement, donnant ainsi à l’équipe gouvernementale toute latitude de reculer les limites d’âge pour obtenir la retraite, d’amender la Sécurité sociale, de revoir les règles de l’avancement des personnels civils et militaires, de « réviser » les industries nationalisées.4
Lire la suite ici
Ecrit par libertad, à 12:38 dans la rubrique "Pour comprendre".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom